Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 15:53
Un article du Soir Belge  tout à fait intéressant et à connaître. Il relate une étude universitaire faite auprès des étudiants afin de déterminer comment ces derniers utilisent internet . Une fois encore vient de l'université une mise en garde analysée, contre les effets négatifs d'internet dans son usage de masse.



photo A. Aubert l'Internaute

L'étude confirme que la quasi référence unique de l'utilisateur, même étudiant, se trouve du côté de Google et des grands sites populaires tels wikipedia. Les  étudiants  font un usage immodéré de l'internet de masse. Il en ressort bien évidemment que ce qui est le plus consulté, est l'inévitable tandem Google-wikipédia qui sont de fait les premiers sites concernés et que cela se fait au détriment des livres, d'une part, et des meilleurs documents que l'on peut trouver sur internet mais... il faut chercher et pour cela il faut savoir chercher.


Il s'agit d'une étude faite par l'ASBL Edudoc et le Conseil interuniversitaire francophone (CIUF) qui a été présentée dernièrement lors d'un colloque à l'Université de Gembloux.

Cette enquête sur l'effet de l'usage inconsidéré et mal maîtrisé d'internet par la jeune génération montre précisément que  la génération-internet ne sait pas se servir d'internet au sens où elle ne sait pas sélectionner, tirer, hiérarchiser, ni par conséquent trouver ce qui répondrait à des recherches faites dans le cadre d'études. Autrement dit elle vient confirmer avec des chiffres ce que les professeurs savaient déjà pour le constater quotidiennement : ce qui se gagne en quantité, se perd en qualité et une fois encore se vérifie l'adage rabelaisien : "mieux vaut une tête bien faite  qu'une tête bien pleine". Internet fournit la quantité, via Google-wikipedia. Mais seuls les usagers bien formés accèdent à des documents de qualité. Or cette génération qui s'est jetée sauvagement sur internet ne sait pas comment accéder aux documents de qualité, du fait de l'envahissement dans les meilleurs rangs des classements de Google de documents de piètre qualité tels ceux  que propose wikipedia.


Les lacunes méthodologiques des étudiants sont telles que les responsables de l'éude lancent une alerte  aux pouvoirs ayant en charge la responsabilité en matière d'enseignement et d'instruction : il aut apprendre aux étudiants à se servir de manière  intelligente et raisonnée, donc de manière critique  et sélective, des outils présents sur internet. Ils doivent apprendre à ne pas se laisser abuser par des sources non fiables , ce qui suppose d'apprendre à rechercher pour les privilégier les documents de qualité propre aux études.


Citation :
" Les étudiants qui arrivent dans l'enseignement supérieur, pourtant habitués à l'utilisation de Google, MSN et Myspace, affichent de profondes lacunes en matière de recherche documentaire et informationnelle, y compris via internet », indique une étude présentée mardi lors d'un colloque à l'Université de Gembloux, réalisée par l'ASBL Edudoc et le Conseil interuniversitaire francophone (CIUF). Les 1.865 jeunes qui ont répondu à l'enquête obtiennent une note moyenne de 7,67 sur 20, tandis que 93 % n'obtiennent pas la « satis ».

Contre toute attente, les résultats ne sont pas meilleurs chez les 94 % d'étudiants qui disposent d'une connexion internet à domicile. Au contraire, ceux-là se trompent plus lourdement. Des constats similaires avaient été posés au Canada, où l'enquête a été rédigée et appliquée une première fois. Les Canadiens obtiennent néanmoins des résultats légèrement supérieurs avec une moyenne de 8,97.


Parmi les défauts majeurs des jeunes (lire par ailleurs), les chercheurs épinglent surtout le recours prioritaire quasi systématique à internet, aux dépens des ressources traditionnelles de la bibliothèque. Or les étudiants manqueraient gravement d'esprit critique face au web et ne seraient pas compétents pour utiliser les moteurs de recherche.


« Il existe des outils de très haut niveau sur internet, mais il faut pouvoir les dénicher sans se laisser attirer par les fausses pistes », précise Paul Thirion, codirecteur de l'étude et président de la commission bibliothèque du CIUF. Une connaissance des bibliothèques est un atout pour naviguer sur la Toile : les performances des jeunes augmentent en fonction de leur fréquentation des centres de documentation.

[...]

Les ministres en charge de l'Enseignement vont être informés par les responsables de l'étude. « Nous plaiderons pour le renforcement des cours de recherche documentaire dans l'enseignement supérieur alors que nous ne sommes pas sûrs, actuellement, qu'ils seront maintenus, commente Bernard Pochet, codirecteur de l'étude et président de l'ASBL Edudoc. Nous souhaitons la généralisation des formations à la recherche documentaire dans l'enseignement secondaire. »




référence de l'article : Le Soir Belge



Alithia

Partager cet article

Repost 0

commentaires

goal setting 03/08/2011 13:26



Thanks for posting this. Will be back soon!! Merci beaucoup



germanyflower 20/05/2010 08:07










upme 19/01/2010 16:32


Je suis d'accord sur les faits de cet article : Les gens (et pas en particulier les jeunes) accordent facilement de l'importance aux informations les plus facilement disponibles. Depuis le début
d'Internet, on constate que c'est la source privilégiée des jeunes puisqu'ils ont plus de facilité à manier l'outil. Cependant il pourrait être intéressant d'avoir une étude objective qui prouve
qu'une ressource bibliothécaire est plus pertinente que Wikipedia. Je suis élevé au web, j'y ai appris beaucoup de choses introuvables en bibliothèque et on a pas forcément ni le temps de s'y
rendre. Donc plutôt la faute aux études qu'à Wikipedia et Google. Certains dont je fais parti ont eu la chance de recevoir des cours de recherche documentaire sur Internet et la qualité des
informations trouvées est excellente.


alithia 19/01/2010 19:42


Bien sûr, comme vous le dîtes, de bonnes recherches documentaires sur le web peuvent être fructueuses , pour ce qui ne se trouve pas dans les livres. Car en effet tout
ne se trouve pas dans les livres et inversement tout ne se trouve pas sur le net : les deux types de sources s'additionnent, le net permettant de découvrir livres et articles du reste et pas
seulement la culture internet.

Mais précisément wikipedia parce qu'elle prétend fabriquer des synthèses plus ajustées aux sujets recherchés que les seuls liens Google extrêmement aléatoires, va contre l'idée d'un apprentissage
nécessaire à la recherche sur internet. Elle est une solution de facilité pour paresseux, ou une illusion, qui n'est justement pas une "solution". On sait bien qu'on trouve d'autant mieux sur
internet qu'on sait ce qu'on cherche, qu'on sait chercher et qu'on sait trier... et qu'on a une meilleure formation qui s'acquiert dans les livres et par les études.


Flowers 09/01/2010 19:34



 


 


Just saw your post after watching great photos of some flowers in italy. Most of the people are searching for florists italy ,
  flowers
delivery italy   , italy flowers delivery , flowers
italy ,   flowers
to italy, The reason is because they want to greet their loved ones by sending flowers to italy. Yes you can also send flowers to italy
by flower shop italy
online.


 


Anyways that’s too much of my promotion! I really appreciate your post!




Flowers 09/01/2010 19:34



 


 


Flowers are one of the most beautiful signs of nature on this earth. Most of the people type flowers uk , send flower
uk or sending flowers uk to get the flowers delivered to their friends…
People  searching for online flowers uk , flowers delivery
uk , florist uk, flowers by post
uk  and flower shop uk
are all the same….On any occassion whether happiness or grief it is used to dislay either peace incase of happiness or the hope for peace in the
future incase of grief :) Now in this modern era, thank to internet which has made it possible for us to deliver flowers internationally to our colleagues, family and friends anywhere from the
world all from the one click on the mouse :) Thanks for the nice post anyway...