Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 16:01
Un livre à lire, de Elie Barnavi, "les religions meurtrières" Flammarion,  qui réfléchit  aux dangers des dérives des religions lorsqu'elles se mêlent de politique et concrètement, fait le point aujourd'hui sur l'état des divers fondamentalismes porteurs de ces dangers


photo l'Internaute


La partie la plus intéressante du livre consiste dans les chapitres où Barnavi approche le centre politique du cyclone, la question du fondamentalisme et sa traduction politique. Quelles qu'elles soient ces traductions sont toujours une mauvaise chose, une erreur dont il ne peut rien s'ensuivre de bien. Ni au plan religieux, ni au plan politique. Dès lors que les deux se mêlent ,
dès lors que politique et religion ne sont pas séparées -càd lorsque la religion se mêle de politique- il y a danger à l'horizon. Et cela est vrai pour toutes les religions.

 Ainsi présenté  : quand l'auteur aborde le fondamentalisme juif, ses rapports avec l'État, et enfin le fondamentalisme révolutionnaire musulman (ou islamique ?), il ne craint pas alors  de stigmatiser les dérives du sionisme, il montre très bien comment et combien l'État juif, après avoir été la chance du fondamentalisme révolutionnaire juif, fut sa perte. C'est avec la même fermeté, sinon sévérité, qu'il juge les palinodies et les lâchetés de l'Europe et des Nations Unies.

Ses dernières pages sont probablement les plus intéressantes, qui retracent  l'évolution du fondamentalisme révolutionnaire musulman de Qotb aux Frères Musulmans, à Salman Rushdie et Djihad Momani, et surtout aux trois "ténors" d'Al Qaïda : Al-Zarkaoui (tué le 2 juin 2006), Nasir abas et Abou Hamza.

Les conclusions de ce petit livre sont bien peu rassurantes : si l'auteur refuse les thèses d'Huntington et sa guerre des civilisations, c'est pour montrer aussitôt après l'échec des deux modèles occidentaux d'intégration des minorités islamiques, le français et l'anglais (intégration ou multiculturalisme). On sent aussi sa peur devant l'aveuglement des dirigeants occidentaux (même Clinton), devant la percée des mouvements extrémistes radicaux aujourd‘hui (Danemark, Flandre, Norvège) comme hier devant les assassinats de Sadate et de Rabin. Le XXIe siècle sera-t-il donc pire que son prédécesseur ? Et si le fondamentalisme révolutionnaire se révélait demain pire que le nazisme et le stalinisme ?

voir la  présentation qui en est faite
ici d'où est extrait le passage ci-dessus .


Un livre à lire, non savant, qui est d'un abord facile, une écriture limpide, une présentation d'une grande clarté , je dirais populaire avec une grande pertinence car il donne les informations et les repères les plus précieux pour cette brûlante question qui interroge et inquiète tout le monde .

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires