Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 11:55
Un article de Courrier International publie les résultats d'une étude qui montre que wikipedia n'est pas une démocratie mais fonctionne sous la direction d'un petit groupe qui détient le pouvoir.

J'ai eu l'occasion de monter que ce petit groupe est devenu avec le temps de plus en plus autoritaire, jusqu'à la tyrannie, car il n'admet pas de reconnaître le droit en vigueur dans la société, non plus que les règles du travail intellectuel.
Nous avons vu comment elle maltraite les intellectuels. [ Wikipedia ennemie des intellectuels ]



L'article de Courrier International a le mérite de défaire quelques mythes dont se nourrit Wikipedia.

" Les sites dits "sociaux" comme Wikipédia ou Digg sont toujours cités comme des exemples de démocratie sur Internet, car ils sont le fruit de millions de contributions d'utilisateurs qui écrivent, éditent et classent leurs contenus. En réalité, seule une minorité d'internautes fait tourner la machine."


Wikipedia  n'est pas une démocratie . Nous le savions déjà  [Wikipedia n'est pas une démocratie]

Construite sur l'image d'une utopie anarchiste, elle est devenue un système fermé, arbitraire, entre les mains d'une clique . Nous en parlions récemment [Controverses au sujet de wikipedia : un article du Monde]

Aujourd'hui, tenue d'une main de fer par des administrateurs  incompétents, preuve est donnée que son système est un démenti du mythe de l'écriture collective, participative, libre etc. qu'elle se vante de pouvoir prouver. Minoritaire, le groupe qui la dirige donne l'illustration d'une parfaite tyrannie. Tyrannie  des incompétents et des esprits partisans qui charrient toutes les idéologies qui sont la lie de notre société, des divers fascismes aux sectes.

Courrier International publie les résultats d'une étude faite par un chercheur qui montre que la réalité de wikipedia est " la domination de 1 % des utilisateurs sur tous les autres".

En effet :

"seule une minorité d’internautes fait tourner la machine. Des chercheurs de Palo Alto estiment que 1 % des utilisateurs de Wikipédia produisent près de la moitié des contenus du site. L’encyclopédie utilise également des bots [logiciels utilisés pour accomplir des tâches répétitives] contrôlés par une caste spécifique d’utilisateurs réguliers pour normaliser les formats, empêcher le vandalisme et exclure les utilisateurs qui inondent le site d’obscénités. La sagesse populaire n’a rien à voir là-dedans : il s’agit bien plus de la sagesse des chaperons. "


Courrier International pose en conséquence la bonne question  : la "domination de 1 % des utilisateurs sur tous les autres. Est-ce un mal nécessaire pour tout site libre d’accès ? "

Explication : ces sites qui se présentent comme participatifs sont contrôlés par une minorité qui a pris le pouvoir .

"
le site de Digg, censé "représenter le choix de toute une communauté", est en fait contrôlé par une centaine de personnes.

Chez Wikipédia, ce déséquilibre est à la fois organique et institutionnalisé. Une poignée d'utilisateurs très actifs génèrent à eux seuls la majorité des contenus du site, tandis qu'un réseau d'administrateurs a la possibilité de protéger des pages, de bloquer l'adresse IP de certains visiteurs indésirables et, globalement, de réguler l'activité du site ".

On peut préciser que les administrateurs sont un petit groupe d'environ 160 individus sur ce media qui "tourne"  à l'échelle de 9 à 10 millions de consultations par mois, pour la seule langue française.

La conclusion de l'article de
Courrier International  est claire :

 "Maintenant, il est temps pour Digg et Wikipédia d'arrêter de faire croire qu'ils sont l'émanation de tous et de revoir le pouvoir de leurs petites élites privilégiées."

Sauf que ... le succès de Wikipedia ne tient, précisément, qu'à ce qu'elle réussit à
faire croire. A savoir qu'elle serait une encyclopédie, écrite de manière libre et neutre. Trois affirmations, trois mythes, auquel il faut ajouter celui d'une soi-disant "écriture collective" . Des mythes aux quels  il est en effet de plus en plus difficile de croire, au fur et à mesure que se lève le voile des illusions.


Si les mythes ont la vie dure, il arrive aussi que certains s'estompent jusqu'à l'effacement. 

A la longue il ne sera plus possible d'ignorer  ce que cette étude établit et les conclusions qui doivent s'en tirer car  : "Ce n'est pas la première fois que les chercheurs et les technophiles observent un tel déséquilibre en faveur d'une petite élite dans les sites sociaux."

source Courrier International



Alithia


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Minelmin 21/03/2008 20:02

http://www.courrierinternational.com/article.asp?prec=0,4923&page=1&obj_id=83711

jojo le fouilleur d'historiques 21/03/2008 12:50

Le Courrier International, un hebdomadaire français d' information qui fait bien son travail d'investigation.Désolé, je ne parviens pas à joindre le lien vers l'info !

alithia 21/03/2008 13:08


http://www.courrierinternational.com/article.asp?prec=0,4923&page=1&obj_id=83711