Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 19:29

 

C'est dans Le Figaro, et c'est Jacques Julliard qui s'exprime  : si l'opinion a une certaine "légitimité" ce n'est que dans le débat d'idées et celui de la libre expression, mais  ni en politique ni encore moins dans le domaine du savoir, où elle est illégitime. L'illustration de cette confusion entre opinion et savoir, c'est wikipedia. 
 

etna3.jpg
Jacques Julliard dans une interview parue sous le titre "Vivons-nous sous la tyrannie de l'opinion ?" oppose la démocratie d'opinion, à la démocratie représentative, en une opposition classique du reste car depuis que la politique et la philosophie existent, cette dernière n'a cessé d'enseigner à se méfier de l'opinion. 
Julliard remet l'opinion à sa place pour lui dénier toute valeur de vérité en politique et encore davantage dans les domaines de la connaissance et du savoir. Il prend wikipedia pour exemple, tant cela est clair pour ne pas dire évident que wikipedia illustre le paradigme contemporain de cette confusion qui règne sur internet entre opinion et connaissance. Wikipedia est à ses yeux l'exemple par excellence de cette "tyrannie de l'opinion" puisqu'elle est constituée d'un amas d'opinions. Ce qui n'a aucune valeur, du point de vue de la connaissance et usurpe donc le titre qu'elle s'est donné d'encyclopédie lorsqu'elle prétend rassembler le savoir de son époque.

  
«   L'opinion a son sens chaque fois que les usagers sont en cause. En revanche, dès qu'il s'agit de la science, elle apparaît comme la forme inférieure du savoir. Prenons l'exemple de Wikipédia. Cette encyclopédie est typique d'une certaine confusion des genres où des opinions mal élaborées peuvent s'exprimer à gogo, sur tous les sujets. Imaginons un instant que Wikipédia ait existé à l'époque de Galilée, ce n'est certainement pas son point de vue qui l'aurait emporté.»


  Jacques Julliard a raison. Et cela doublement. D'abord
  lorsqu'il fait de wikipedia le paradigme de la confusion des genres qui prétend construire une encyclopédie par le seul rassemblement des opinions, -soit les opinions du moment, par définition sujettes au changement-, et non sur la connaissance. Ce qui est une absurdité a-scientifique et ne convient donc pas à une encyclopédie.
Mais encore, ce que dit Julliard est confirmé par les wikipédiens qui proclament fièrement ce principe selon lequel entre l'opinion admise de tous les contemporains et la science nouvelle, wikipedia choisit de publier ce qui fait consensus dans l'opinion et doit s'en tenir là, contre les théories nouvelles dont ils sont incapables de juger (ce qui est parfaitement vrai pour ce dernier point). Ils explicitent ce principe dont il font une règle de wikipedia en prenant l'exemple le plus classique qui soit Galilée contre le géocentrisme, opinion courante de l'époque et dogme pour l'Eglise de Rome.  Contemporains de Galilée si wikipedia avait existé, disent-ils, les wikipediens  auraient refusé de publier les théories nouvelles et aurait dû se ranger sur l'opinion ! ! ! Idem pour Einstein, bien sûr : si wikipedia avait existé ces deux grands savants, les théories des deux plus grands noms de la physique à leur époque, n'auraient pas trouvé place dans la wikipedia du moment, car les wikipédiens incapables de juger les théories nouvelles, eux qui ne sont pas des savants,  auraient été incapables de les reconnaître comme dignes d'être inclues dans l'encyclopédie (supposée que se prétend être wikipedia).
C'est explicite.
C'est un principe fondateur de wikipedia : se ranger du côté de l'opinion, cette majorité compacte aux idées conservatrices qui se situe dans le registre de l'imagination et des passions, contre la nouvelle science phyique (pour ce qui est de Galilée) et contre une avancée majeure de cette science (pour ce qui est d'Einstein, déployant les conséquences de la physique newtonienne venue compléter la physique galiléenne) voilà ce à quoi elle s'oblige, privilégiant l'opinion contre la science. Galilée et Einstein, si wikipedia avait existé auraient été considérés comme des trublions cherchant à introduire leurs "points de vue", marginaux bien entendu, et leurs théories des "essais personnels" et donc forcément récusées .
Que dire de plus ?
Cela se passe de commentaire.

Et c'est tellement évident qu'une encyclopédie ne peut être construite sur de telles bases, que Julliard la cite comme exemple paradigmatique de la
tyrannie de l'opinion.
Alithia
Pour les incrédules qui voudraient vérifier cette règle, un grand théoricien de wikipedia qui le proclame : 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clovis Simard 03/10/2012 20:49


Blog(fermaton.over-blog.com)No.4- THÉORÈME PULSAR. - La théorie des cordes:Nouveauté ?

Camille 04/06/2012 10:55


hou la la , ça semble un peu hors-sujet tout ça non ?


 


Ce qu'il y a d'extraordinaire tout de même c'est l'art de tirer la couverture à soi de certains internautes.


On oppose l'opinion aux sciences et à la connaissance et certains lecteurs en commentaires viennent défendre l'opinion contre la science qui, selon eux, s'est trompée, car ils ont leur
interprétation personnelle.


Cela montre comme il est difficile de se comprendre et d'échanger correctement sur internet où chacun a son opinion et où tout est mis sur le même plan, une idée, une information ou une
connaissance vérifiées et validées, d'une part, et de l'autre l'opinion d'un original qui à lui seul remet en cause les connaissances les mieux établies voire les plus complexes, mais il a son
idée personnelle dessus.


 


En fait ce n'est pas Wikipédia le problème, mais la vie sur internet, dont Wikipédia fait partie je vous l'accorde, mais elle n'est qu'un exemple de ce qu'il se passe sur internet.

Joël Col 31/03/2011 08:45



AFFAIRE GALILÉE
Quand l’embarras crée une unité de comportement...

Introduction
    Que nous soyons auteurs ou lecteurs, nous réagissons tous selon nos propres concepts, concepts qui nous conduisent à faire des analyses diverses sur des sujets donnés.
    Il est des sujets qui conduisent à émettre des analyses différentes, car ils font appel à notre subjectivité.
. Si cette subjectivité est tendancieuse, elle conduira, bien souvent, au rejet pur et simple du raisonnement d’autrui.
. Si elle est bien fondée, elle permettra, par contre,  d’accepter – ou tout au moins de reconnaître - la logique de raisonnement de chacun, même si cette logique débouche sur des
conclusions différentes. Cette subjectivité pourra être qualifiée d’ouverture d’esprit.   
Il est donc des sujets pour lesquels il est difficile d’établir une seule et même analyse, acceptée de tous, car elle fait appel à la subjectivité des uns et des autres.
    Mais il est d’autres sujets qui font appel à une pure analyse de faits. De ces sujets devrait donc apparaître un consensus d’idées, à condition, toutefois, que l’objectivité ne
soit pas détrônée par une subjectivité sous-jacente forte, venant d’un esprit sectaire.
    L’analyse de mon étude “Entre Galilée et l’Église : la Bible” impose aux divers commentateurs de suivre des règles grammaticales et sémantiques, bien établies.

Qui sont ces commentateurs
Il y a :
ceux qui ont lu l’étude,
ceux qui ne l’ont pas lue.
. Les premiers, bien qu’ayant été peu nombreux, ont tous émis des commentaires très favorables.
. pour les seconds, il faudra considérer :
- ceux qui, à cause du sujet traité et pour des raisons personnelles, ne lui ont témoigné aucun intérêt,
- ceux qui, tout en n’ayant pas lu l’ouvrage, l’ont a priori critiqué vertement ou rejeté. Peu avisés ils ont manifestement entremêlé objectivité et subjectivité, rejetant d’emblée les bases
d’analyse qu’impose ce type d’ouvrage.

Pourquoi ce rejet a priori ?
Ce rejet vient de la part de personnes associées à des milieux très divers :
. les unes appartenant à des communautés catholiques, protestantes, évangéliques ou juives,
. les autres  à des milieux agnostiques ou athées.
Mais il est un fait surprenant : tous, qu’ils soient religieux ou non, ont eu une même réaction : mutisme quasiment complet à l'égard du livre.
    Les religieux ont des concepts variant suivant leur appartenance à tel ou tel groupe, et les athées ou agnostiques également. Mais pourquoi donc se rangent-ils tous dans une
même unité de comportement : mutisme ?
. Les Protestants et les Évangéliques qui professent leur confiance dans les Saintes Écritures auraient dû se réjouir du fait que cette étude sémantique approfondie démontre que les Textes
originaux de la Bible, depuis plus de 3000 ans, expriment, en langage clair, ce que Copernic et Galilée ont découvert et proclamé il n’y a qu’un peu plus de trois siècles et demi : la
non-rotation du soleil autour de la terre.
Mais cette vérité les dérange, non pas du point de vue scientifique, mais du point de vue biblique - leur Version de la Bible, à laquelle ils sont fortement attachés, affirmant la rotation du
soleil autour de la Terre, se trouve ainsi contredite par cette étude. Ne voulant corriger leurs traductions, ils persistent donc dans l’erreur et dans le discrédit qui est tombé à tort sur la
Bible lors de la condamnation du savant Galilée.   
. Les catholiques, en refusant également cette mise en conformité de leurs Versions avec les Textes originaux, partagent avec les Réformés la même responsabilité d’erreur et de discrédit de la
Bible.
Il est bien évident que l’Église catholique (non seulement de l’époque, mais aussi d’aujourd’hui), n’ayant pas décelé ces erreurs de traductions - elle, sensée détenir la suprématie en la matière
- devra reconnaître officiellement cette lacune et la résoudre. Pour l’instant, elle n’a développé que des arguments qui n’ont pas mis un terme à cette problématique Affaire, Galilée n’ayant
toujours pas été réhabilité.
. Les athées ou agnostiques, même s’ils peuvent avoir quelques bonnes raisons de critiquer les religieux et les Versions de la Bible, se trouvent embarrassés en apprenant que les Textes
originaux, dans ce domaine scientifique y compris, ne peuvent être contestés. Alors, comme les autres, ils s’abstiennent de tout commentaire.

Le but de mon étude est d’obtenir :
. non seulement la réhabilitation officielle de l’astronome Galilée,
. mais aussi une véritable réhabilitation de la Bible - ses Textes originaux n’ayant jamais proclamé l’erreur de la rotation du soleil autour de la terre.
    Depuis plus de sept années je m’applique, dans mes divers courriers et courriels, à rappeler ces arguments, sans succès.
    À quelques rares exceptions près, les médias (presse, radio, télévision), les Associations organisant Salons du Livre ou Conférences pratiquent cette même “loi du silence”.
   
    Galilée a grandement marqué l’histoire. N’y a-t-il pas eu, durant l’année 2009, de nombreuses manifestations scientifiques le concernant et d'autres en 2010 ? Mais pourquoi
donc ne veut-on pas aborder la question de sa réhabilitation ? Ne voudrait-on pas voir, un jour, Galilée enfin réhabilité ?

En conclusion :
    Un terme doit être mis à la condamnation injuste de l’astronome. Non seulement sa réhabilitation doit être officialisée mais aussi celle de la Bible eu égard à ses Textes
originaux.
    En décembre 2009, je suis intervenu auprès des autorités compétentes.
    Je reste à la disposition de toute personne ayant à cœur de voir la Vérité triompher.
    J’exprime ma reconnaissance à ceux qui m’ont aidé et encouragé dans cette tâche délicate. Tous mes remerciements, également, aux libraires qui ont bien voulu accepter d’exposer
mon livre dans leurs rayons.

Joël Col

Pour plus d’informations consulter :
http://monsite.orange.fr/erreur.verite
http://monsite.orange.fr/autoedition
http://monsite.orange.fr/autoedition.mgl
Faire recherche avec :
“joël Col” Galilée






Joël Col 02/12/2010 20:57



Mes remerciements pour avoir accepté mes deux articles.


Sur mon site :


http://monsite.orange.fr/autoedition.meguila


vous trouverez, peut-être, la référence d'une librairie proche de chez vous. Si tel est le cas, vous pourrez ainsi consulter mon
ouvrage dans lequel vous trouverez une étude approfondie de ce verbe Anatelloo (bien évidemment écrit en grec avec son omega).


Vous me demandez quel verbe hébreu est traduit par Anatelloo.


Ce verbe grec traduit le verbe hébreu ZaRaH qui, tout comme le verbe grec, a été mal traduit dans les nombreuses Versions de la
Bible. Mais je me dois de signaler que la Version d'André Chouraqui est conforme à l'original hébreu. En effet, ce traducteur a traduit ZaRaH par "briller" et non pas par "se lever", traduction
choisie par les autres traducteurs. Toutefois, j'ai préféré traduire ces 2 verbes par "Rayonner", verbe qui me paraît plus proche encore du verbe d'origine. Nous noterons donc que ces verbes
originaux ne dépeignent pas, dans la Bible, un soleil mobile.


Ne voulant aucunement que cette étude soit quelque peu sibylline, je lui ai consacré 12 années - la traduisant également en
anglais et en espagnol.


Dans le cadre de nos échanges, il me serait difficile d'exprimer en quelques phrases ce que j'ai jugé bon de développer et
prouver dans cet ouvrage de 368 pages.


Bien cordialement,


 


Joël Col



alithia 02/12/2010 22:38



ok, je vais voir cela, merci


 


excellente la version Chouraqui en effet, ça donne donc du poids à votre argument si je comprends bien


 


mais, si je puis me permettre, faîtes votre travail sans vous occuper de convaincre le Vatican, car là vous perdez votre temps. Publiez des articles, essayez de
faire connaître ainsi votre étude, mais ne cherchez pas à convaincre frontalement les institutions de changer de position et de faire leur auto-critique (et quelle institution !) ça ne peut
marcher ainsi.






Joël Col 02/12/2010 15:24



Une précision.


 


LANGUES ANCIENNES.


Le verbe grec ANATELLOO.


 


Mais pourquoi a-t-on donc fait « SE LEVER » le soleil avec le verbe ANATELLOO ? L’étymologie de ce verbe grec autorise-t-elle une telle traduction
?


 


Dans mon ouvrage Entre Galilée et l’Église : la Bible, j’ai étudié ANATELLOO à partir de 4 sources :


. Version de la Septante,


. Textes d’auteurs grecs anciens,


. Dictionnaires grecs-français,


. Textes originaux grecs du Nouveau Testament.


 


Dans cette étude, j’analyse également d’autres verbes - hébreux et grecs - qui, sous l’influence géocentrique, ont été faussement traduits.


Et ce sont ces erreurs de traduction qui ont ainsi impliqué la Bible dans la condamnation de Galilée par l’Église.


 


ANATELLOO se rencontre encore en relation avec d’autres sujets grammaticaux :


. les cheveux, la barbe,


. les dents,


. une plante,


. la fumée, la flamme,


. les épines.


 


L’étude que je publie m’a conduit à conclure qu’ANATELLOO ne déplace pas plus le soleil que les autres sujets sus cités.


Ainsi, si les traductions de la Bible avaient été fidèles aux Textes originaux hébreux et grecs, Galilée, pour avoir rejeté le principe de la rotation du soleil
autour de la terre, n’aurait pas été condamné pour « avoir tenu et cru une doctrine fausse et contraire aux saintes Écritures ».


 


Je suis à la disposition de chacun pour répondre à toute question relative à cette étude.


 


Joël Col


 


Écrire à :


autoedition.meguila@wanadoo.fr


 



alithia 02/12/2010 16:58



oui, très intéressant, mais pouvez-vous nous dire quelle est votre traduction de ce verbe anatelloo (omega ?)  qui correspond à / traduit quel verbe hébreu ?
Sans quoi votre message est totalement sybillin.