Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 14:20

Valentino Parlato est le fondateur de Il Manifesto, le journal  de ce groupe d'extrême-gauche issu d'une scission d'avec le PCI, Parti communiste italien. 

2001-02-10-NZ-Ile-du-nord-parc-Tongarino-3-volcans-Tongariro-Ngauruhoe-Ruapehu-02.jpg


Il explique pourquoi cette idée de boycotter la Foire du livre de Turin n'est pas une bonne idée. Non seulement le livre doit toujours être respecté, on ne boycotte pas les écrivains pour condamner une politique, mais de plus, cette rencontre avec des écrivains israéliens est l'occastion d'échanger, de discuter,  y compris pour défendre les droits des Palestiniens.

dans le Monde du 19 février :


La Foire internationale du livre de Turin se déroulera du 8 au 12 mai, mais elle déclenche déjà débats et polémiques, même au sein de notre collectif, pourtant ferme et tolérant. La foire aura lieu durant le 60e
anniversaire de la création de l'Etat d'Israël, et donc la question palestinienne se pose à nouveau, inévitablement.



Après la seconde guerre mondiale et l'Holocauste, il était indispensable de reconnaître aux juifs le droit de disposer d'un territoire et d'un Etat. Même Staline se prononça en faveur de la construction d'un Etat israélien. L'Angleterre, en revanche, était contre. Je me souviens qu'elle favorisa de grandes manifestations d'opposition, sous prétexte que le monde arabe n'accepterait pas un Etat hébreu. A Tripoli, où j'habitais à l'époque, un pogrom sanglant éclata contre les juifs dans l'indifférence complice des autorités militaires britanniques.


La polémique qui fait rage aujourd'hui porte sur le boycottage de cette Foire du livre, qui met Israël à l'honneur, avec le risque d'une légitimation littéraire de sa politique. Je précise que je n'ai aucune position de principe contre le boycottage. Celui-ci était plus que justifié contre les Blancs racistes d'Afrique du Sud. Mais il y a boycottage et boycottage, et je suis absolument contre le boycottage de cette Foire du livre (le livre doit toujours être respecté) et, à travers lui, de l'Etat d'Israël. Quels que soient les torts qu'ils ont à l'égard du peuple palestinien, les Israéliens ne sont en aucun cas comparables aux racistes d'Afrique du Sud.


Et puis - un "et puis" que nous ne pouvons pas oublier nous autres Européens et ceux d'entre nous qui se disent chrétiens et catholiques -, il y a la persécution historique du peuple juif, il y a les ghettos et les camps de la mort. Ici, il me semble bon de rappeler ce que me raconta le grand rabbin de Rome lors d'une interview accordée au Manifesto. Dans le ghetto de Varsovie, le dernier chant que les juifs entonnèrent fut L'Internationale. Ensuite, ils furent massacrés par les Allemands.


Profitons donc de cette Foire internationale du livre de Turin pour débattre, pour critiquer la politique d'Israël, pour défendre les droits des Palestiniens qui, dans ces territoires, semblent être devenus les nouveaux juifs. Discutons, confrontons-nous, mais rejetons le boycottage. Non seulement parce que les Israéliens sont des juifs, et non des Afrikaners, mais aussi parce que le boycottage est muet. C'est un non sans argument. A Turin, il y aura des écrivains juifs de grande intelligence et nous devons discuter avec eux, raisonner, polémiquer, défendre les droits du peuple palestinien.


J'ai bien conscience des peurs ancestrales des gens d'Israël. J'ai bien conscience de leur crainte d'être les nouveaux croisés, comme me l'a expliqué un ambassadeur d'Israël à Rome. Je crois comprendre, mais Israël doit se montrer plus juive avec les Palestiniens. Elle doit les considérer comme des parents proches. Pour tout cela précisément, le boycottage ne sert qu'à faire du tort aux Palestiniens et aux Israéliens.

Traduit de l'italien par Régine Cavallaro.



Valentino Parlato est fondateur du quotidien "Il Manifesto".

source

Encore un exemple de ce que vous ne verrez jamais dans wikipedia.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans idées
commenter cet article

commentaires