Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 15:45
Comment traiter le problème de la difamation véhiculée par wikipedia. Une question d'un sénateur de Moselle au Garde des Sceaux .


Responsabilité pénale des intervenants sur Internet : hébergeur du site, responsable du site et auteur d'allégations diffamatoires
13 éme législature
 
Question écrite n° 02679 posée par M. Jean Louis MASSON (de la Moselle - NI)
publiée dans le JO Sénat du 29/11/2007 - page 2175
M. Jean Louis Masson attire l'attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur les dérives auxquelles peut donner lieu Internet. En particulier, certains sites tels que « l’'encyclopédie Wikipedia », collectent les informations émanant des internautes sans les vérifier systématiquement. De ce fait, des indications gravement diffamatoires peuvent être mises en ligne au détriment de telle ou telle personne. Or, l’une des caractéristiques d’Internet est de diluer les responsabilités, chaque intervenant prétendant toujours que la faute en incombe aux autres. Les victimes, même lorsqu’elles subissent un préjudice inacceptable, sont pratiquement dans l’impossibilité de réagir. Il souhaiterait donc qu’elle lui indique s’il serait possible d’élargir considérablement la responsabilité pénale de tous les intervenants (hébergeur du site, responsable du site et auteur des allégations diffamatoires).
Réponse de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice
publiée dans le JO Sénat du 14/02/2008 - page 300
La garde des sceaux, ministre de la justice, fait connaître à l'honorable parlementaire que la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique a fixé le régime de responsabilité des prestataires techniques lorsque des personnes utilisent leurs services pour diffuser en ligne des contenus litigieux. Le principe est que les prestataires techniques sont exonérés de toute obligation générale de surveillance et de recherche d'activités illicites, notamment en ce qui concerne les contenus qu'ils hébergent, transportent ou stockent.

En revanche, et conformément aux dispositions de l'article 6-I (7°) de la loi pour la confiance dans l'économie numérique, les prestataires techniques ont une obligation spéciale de concourir à la lutte contre la diffusion d'images pornographiques mettant en scène des mineurs, l'apologie et des crimes de guerre et crimes contre l'humanité et l'incitation à la haine raciale. À cette fin, les prestataires techniques doivent, d'une part, mettre en place un dispositif permettant à toute personne de porter à leur connaissance ce type de données et, d'autre part, informer promptement les autorités publiques compétentes de toute activité illicite portée à leur connaissance. Enfin, ils doivent rendre publics les moyens qu'ils consacrent à la lutte contre ces activités illicites. Tout manquement aux obligations ci-dessus mentionnées est sanctionné d'une peine d'un an d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

La garde des sceaux rappelle en outre à l'honorable parlementaire que l'autorité judiciaire peut, par référé ou sur requête, interdire aux hébergeurs et, le cas échéant, aux fournisseurs d'accès, le stockage ou l'accès à un de ces contenus. Aussi, la responsabilité pénale des hébergeurs peut être engagée sur la base notamment de la complicité, s'ils n'agissent pas rapidement pour rendre l'accès à un contenu illicite impossible ou le retirer dès lors qu'ils ont effectivement eu connaissance par tout moyen du caractère illicite d'une activité ou d'une information dont ils assurent le stockage.

Enfin, la garde des sceaux, ministre de la justice, rappelle à l'honorable parlementaire que
tout auteur direct d'un délit commis par la voie d'Internet, dès lors qu'il a pu être identifié, peut voir sa responsabilité pénale engagée. Or les hébergeurs et fournisseurs d'accès doivent conserver les données de nature à permettre l'identification de quiconque a contribué à la création du contenu des services dont ils sont prestataires afin d'être en mesure de les transmettre aux services enquêteurs habilités ou à l'autorité judiciaire sur réquisitions.

Vous pouvez consulter cette question sur le site du Sénat à l'adresse suivante :


*  *  *

Ce rappel du garde des Sceaux est important : les prestataires techniques doivent,  mettre en place un dispositif permettant à toute personne de porter à leur connaissance ce type de données.
Vous chercherez en vain sur wikipedia la mise à disposition d'un tel dispositif donnant le moyen d'alerter les responsables pour des contenus illicites.
Pas plus que vous ne trouverez les avertissements aux contributeurs pour leur rappeler le droit concernant les publications et les obligations qu'ils sont tenus de respecter.

Normal, de même que wikipedia  ignore beaucoup de choses, wikipedia , d'abord, ignore le droit.

Alithia




 

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans droit
commenter cet article

commentaires

JOJO 21/02/2008 19:13

Flicage et délit de viol de contenu de correspondance chez Wikipedia (en rose les fautes d’orthographe de nos amis encyclopédistes) Bientôt ces éléments nauséabonds de Wikipedia derrière les verrous ?   Mail de F. Laroze     J'ai reçu hier un mail de F.L. Il y prétend que Kccc (d · c · b) était une personne ayant obtenu des renseignements sur lui dans le cadre de ses fonctions, et que c'est lui, F.L., qui a finalement réussi à la calmer. Il demande maintenant l'effacement du "mauvais sort" [sic] qu'il aurait subi. Son message est peu clair. D'une parle, il dit que les pages "délictueuses" (hum) ont été enregistrées par son conseil (sans doute dans le cadre d'une procédure avec Kccc), et d'autre part il demande leur suppression. D'une part, ce qu'il demande est apparemment un blanchiement de courtoisie. Le problème est que les pages sont nombreuses (pages de discussion, BA, PàS), et que son ton est assez peu acceptable : menaces à peine voilées, et révélation de l'identité d'autres contributeurs (Philou1024 (d · c · b) et Fumazu (d · c · b). Bref, suis-je le seul a avoir reçu ce message ? Et qu'en faire. Il prétend qu'il y a diffamation, mais je ne vois pas trop en quoi. La loi française (qui ne s'applique peut-être pas) nous oblige, après signalement, de supprimer les éléments diffamants, mais encore faut-il qu'il y ait diffamation. La seule chose qui me semble s'en rapprocher est l'identité entre FL et Kccc (d · c · b). Pour le reste, le lui ai demandé une liste précise des éléments qu'il estime lui faire du tort. Bokken | 木刀 18 février 2008 à 12:09 (CET) Alors quelques petites choses. Tu as très bien fait de lui demander les éléments exacts qu'il veux voir retiré mais, aucuns des administrateurs n'a d'obligations envers les projets Wikimedia. En cas de diffamation il doit faire une demande de retrait en bon et due forme à l'hébergeur des projets, aka Wikimedia Foundation. Le blanchiment de courtoisie porte bien son nom, c'est un cas de courtoisie et avec aucune portée légale, s'il veux "forcer" à ce que ce soit retirer ce n'est pas aux administrateurs de le faire et ce en aucun cas. Voilà juste une mise au point quant aux demandes de blanchiment/suppression de propos que les gens pensent être diffamants. Il faudrait bien préciser cela dans vos mails. Il serait peut-être bon que l'on rédige un mail type à ce genre de demandes. schiste 18 février 2008 à 12:25 (CET) Il semblequ'une petite dizaine de personnes ont été contactées par (une personne se faisant passer pour) FL. Sans doute espère-t-il augmenter ses chances de mansuétude de la part d'au moins un d'entre nous. Ceci étant, je vois mal comment dans le cadre d'une procédure judiciaire il arrivera à prouver que Kccc et lui sont deux personnes bien distinctes. Alain r (d) 18 février 2008 à 12:27 (CET) À propos, puisque cette personne brandit ses intentions procédurières, il me semble que la Wikimedia Foundation serait habilitée, dès maintenant, à relever toutes les adresses IP dont Kccc a fait usage au cours des trois derniers mois, et de les conserver dans un coin, de manière non publique, afin de pouvoir les ressortir si nécessaire (pour accréditer ce que la dernière requête de checkuser a déjà montré). Ce serait dommage de se retrouver un jour avec une injonction et de ne pas disposer de ces adresses IP, parce que le délai serait passé... Hégésippe | ±Θ± 18 février 2008 à 12:33 (CET) J'ai également reçu ce mail.--Loudon dodd (d) 18 février 2008 à 12:51 (CET) Je l'ai reçu aussi. J'ai bloqué le compte qui a envoyé ça. Blocage indéfini au motif qu'il s'agit du faux-nez de Kccc aka FL. Envois de mail bloqué. Ludo Bureau des réclamations 18 février 2008 à 12:53 (CET) Mail reçu également. J'ajoute que le ton comminatoire de ce mail « j'ai déjà grand mérite à avoir été si patient et à même tenter une conciliation à l'amiable, vu la teneur des éléments enregsitrés. » et la stigmatisation d'un admin de WP « au comportement honteux » (sic) n'incitent pas (de ma part) à la moindre mansuétude. Ceci dit, vu que ces mails semblent se multiplier ces derniers temps, peut-être faudrait-il se mettre d'accord sur le comportement à adopter : réponse individuelle ? Collective ? Ignorance de ces tentatives de pression ? --Serein [blabla] 18 février 2008 à 13:35 (CET) Je l'ai reçu également et je lui ai répondu : « Mon conseil est d'oublier cette fâcheuse et pénible affaire et de vous consacrer exclusivement à votre oeuvre et à votre carrière. ». DocteurCosmos - ✉ 18 février 2008 à 14:06 (CET) Mail reçu. J'ai répondu, un truc du genre : « merci de me préciser les éléments qui vous font du tort » et « aucun administrateur n'est tenu de répondre à un courriel », au cas où il s'inquiéterait de ne pas recevoir de réponse de certains d'entre nous. Kropotkine_113 18 février 2008 à 15:46 (CET) Reçu aussi. Pas répondu. A+ Ceedjee contact 18 février 2008 à 16:47 (CET) pas reçu mais j'ai quand même répondu c'est où la sortie ? --TaraO (d) 18 février 2008 à 17:07 (CET) Suite de l'échange par mail : en fait, sa démarche semble en partie motivée par ceci. Je lui ai du coup demandé depuis quand il avait connaissance des agissements de Kccc sur WP. Bokken | 木刀 18 février 2008 à 17:50 (CET) Quand je disais qu'il était du devoir de la Fondation de fournir une « Assurance protection juridique » aux administrateurs et aux éditeurs qui le souhaitent, quitte à ce que ce soit payé de leur poche. Et de reprendre mon exemple que dans un club cyclotouriste, on paie une cotisation qui couvre une assurance contre les risques encourus à pratiquer son hobby. Car en justice, même le gagnant perd de l'argent. Ceedjee contact 18 février 2008 à 18:08 (CET) Wikimedia Foundation aurait du mal à se présenter comme un simple hébergeur si elle faisait ça. Je pense donc qu'elle ne le fera jamais. ~Pyb ✉ 18 février 2008 à 18:13 (CET) Je m'attendais à la réponse sur l'hébergement. Personnellement, j'ai les diff qui montrent que la fondation wikipédia n'est pas qu'un simple hébergeur mais qu'elle donne une ligne éditoriale de fait. Mais il faut être dans le système pour pouvoir argumenter dans ce sens. Maintenant, un club de cyclotourisme n'est qu'un simple hébergeur également. Il ne peut pas être tenu responsable si un des participants écrase un passant mais il est de son "devoir" de fournir aux membres les assurances nécessaires. Une mini assurance existe : j'ai lu sur wp:en que la Jimbo Wales garantissait de ne pas fournir les IP des contributeurs sauf contraint et forcé par injonction de justice (en Californie ou en Floride, donc). D'un autre côté, on devrait faire une PDD qui interdit aux gens de contribuer sous leur vraie identité (pour leur bien). Ceedjee contact 18 février 2008 à 18:22 (CET) Mail reçu aussi... j'ai préféré ne pas répondre... --GdGourou - °o° - Talk to me 18 février 2008 à 22:05 (CET) Je copie-colle ci-dessous pour information la réponse que je lui ai faite dimanche : Cher monsieur, J'accuse réception de votre mail daté de ce matin. J'attire néanmoins votre attention sur un point. Vous me demandez de "vous contacter assez rapidement" ce que je fais bien volontiers, dans l'ignorance de l'intervention précise que vous attendez de moi. Toutefois, à supposer qu'il s'agisse de contenu éditorial, ma qualité d'"administrateur" -c'est-à-dire de bénévole disposant d'un petit nombre de fonctionnalités supplémentaires- ne me donne aucune compétence particulière. De façon plus nette encore, s'il s'agit de questions juridiques liées au contenu du site fr.wikipedia.org (je note vos allusions à votre "conseil" et à une "conciliation à l'amiable") je n'ai nulle qualité pour représenter la Wikimedia Foundation, hébergeur du site, ni bien sûr les auteurs de son contenu autres que moi-même. La Wikimedia Foundation peut être contactée à l'adresse suivante : Wikimedia Foundation Inc. P.O. Box 78350 San Francisco, CA 94107-8350 USA Je pense donc à priori que votre courrier est mal dirigé, tout en restant à l'écoute d'éventuelles doléances qui entreraient dans mon domaine de compétence. Je vous prie d'agréer mes meilleures salutations, J'ajouterai pour l'anecdote que j'avais jusqu'à présent une adresse avec mon vrai nom de la vraie vie dedans dans mes préférences Wikipedia ; pour cette réponse j'ai ouvert une boîte avec pour intitulé une suite de chiffres et lettres et modifié mes préférences avant de l'envoyer. Un peu paranoïaque peut-être mais prudent quand-même :-) Touriste ✉ 19 février 2008 à 10:15 (CET) Euh, sauf qu'il est possible que l'ancienne adresse reste utilisée tant que la nouvelle n'a pas été confirmée... ? (si quequ'un peut confirmer ou infirmer) - DarkoNeko (にゃ ) 19 février 2008 à 10:27 (CET) Merci mais j'avais bien validé et fait un test avant d'envoyer. En léger hors sujet mais je ne puis m'empêcher, une dépêche vient de tomber : Faouzi Lamdaoui, qui vient de gagner devant le tribunal d'instance de Sannois déclare « L'acharnement, à un moment il faut que ça s'arrête ! ». Touriste ✉ 19 février 2008 à 13:07 (CET) Cette prudence est tout à ton honneur :) - DarkoNeko (にゃ ) 19 février 2008 à 13:29 (CET) Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Bulletin_des_administrateurs/2008/Semaine_8

JOJO 19/02/2008 23:37

Il est facile de démontrer que Wikipedia plagie au quotidien, on pourrait facilement utiliser l'espace mémoire du blog pour le démontrer...Pourquoi ne pas créer un second Over blog, avec touts les prints des éditions foireuses sur un blog parallèle, un espèce de Wiki Source des versions incriminées !

alithia 20/02/2008 12:58

Ne vous gênez pas pour citer ses plagiats, ses exclusions absurdes, son esprit de malotru, ses moeurs de voyous ses méthodes facho , ses pratiques policières, son esprit inquisitorial, ses votes faussés, ses censures, ses suppressions d'articles aberrantes, ses critères tout aussi aberrants, son absence de règles, ses sophistes, fautes de raisonnement : le grand bazar du n'importe-quoi-wikipedia, il suffit de se pencher pour ramasser, si vous êtes intéressé par fouiller dans ses coulisses.

JOJO 19/02/2008 23:24

Ne vous inquiétez pas Alithia, Wikipedia n'a pas l'arsenal juridique qu'il prétend, ce sont des farfelus, des zozos...J'ai invité la mère Nibart à s'expliquer quand à ses diffamations notoire. Elle risque par contre une vaste surprise car étant personnellement contactée par mail.

alithia 20/02/2008 12:47

Non ce ne sont pas des farfelus et des zozos, ce sont des gens malhonnêtes et très pros , experts en malhonnêteté, qui ont monté un système malhonnête hors du droit, qu'ils peuvent ainsi ne pas respecter, et pour se mettre à l'abri des poursuites, c'est pourquoi ils n'ont jamais été condamnés.Cela dit, c'est pas parce qu'ils ont des avocats  et qu'ils mentent comme des arracheurs de dents qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent pour autant. Un de leur grand chef  a essayé de m'intimider en laissant croire que leur avocat exiten donc il peut engager des poursuites. Eh bien non, ça ne marche pas ainsi.Il ne suffit pas d'avoir un avocat pour pouvoir poursuivre, il faut un motif valable et reconnu en droit.Ils mentent, quant à leur arguments et raisons invoqués auprès des gens, des utilisateurs qu'ils veulent intimider, mais ils mentent. De même avec les FAI auprès de qui ils voudraient bien avoir des pouvoirs de police et de justice pour démasquer l'identité des utilisateurs qu'ils n'aiment pas, les rares qui osent dire un mot + haut que l'autre, et pouvoir les poursuivre et les punir, mais ils ne peuvent pas : ils n'ont pas le droit. Ils se vantent mais c'est du bluff. Simplement ces méthodes de fascistes intimident, font taire, font s'enfuir les gens normaux, permettent aux piliers de la boîte d'exclure et d'arborer à l'extérieur ces tissus de propagande qu'est leur auto-publicité mensongère sur le thème encyclopédie, connaissnce, progrès, savoir, liberté et aautres tromperies qui constitue le discours promotionnel de l'entreprise de décervelage qu'est wikipedia.   (je pèse mes mots ; certains croient que j'exagère, c'est qu'ils ne connaissent pas wikipedia, parce qu'ils n'ont jamais essayé de corriger ses erreurs et sa propagande et qu'ils ne se sont pas fait exploiter par elle avant de se faire jeter comme une m...) Ils essayent de faire croire qu'intorduire des déformations dans wkpd serait un crime puni par la justice, comme si wkpd était un système sécurisé,  eh  bien non, ils n'y arrivent pas, car ils n'ont pas le droit pour eux, étant tout le contrarie d'un système sécurisé. Ils ont essayé de faire le coup à Sciences po : pur bluff !Leurs méthodes de voyous sont là, partout, tout le temps : dans les menaces, dans les proclamations fausses,  dans la manière de composer leur soi-disant "encyclopédie" mixte de copiage, de propagande et de bêtise. Les zozos ce sont les petites mains qui y passent leur vie et leur temps, ces êtres désoeuvrés dans la misère qui ne savent rien faire sans un ordinateur, et qui, croient qu'ils participent au progrès de la science alors qu'il aprticipent à la promotion d'une communauté sectaire et de ces nouveaux loisirs new age. Misère intellectuelle, misère du désert culturel, misère affective et misère  sexuelle sont les clefs explicatives de la transformation d'un être jeune et supposé avoir la vie devant lui en wikipedien, dont le cerveau va de plus en plus ressembler à une méduse au fur et à mesure qu'il entre dans la communauté et se soumet à ses critères illogiques et raisonnements fallacieux et tordus à ses sophismes désolants. Triste vie des wikipediens, il aut les plaindre.  t 

Toto le curieux 19/02/2008 17:16

Oh, mais chez Wikipédia ils sont beaucoup plus fins que cela. Justement, il respectent la loi. Ils ont un dispositif permettant aux gens de leur signaler les problèmes: une adresse papier pour les réclamations officielles (lettres recommandées AR, bien sûr) et une adresse email pour les requêtes informelles...Ne vous inquiétez pas pour eux, ils ont d'excellent avocats. La preuve, ils n'ont jamais été condamnés nulle part.D'ailleurs à ce propos, vous devriez vous méfier. Vous avez un blog à modération a priori, donc en droit français vous êtes éditrice. Là, "jojo le fouilleur d'historique" accuse Wikipédia de délits quotidiens, sans preuve. Ils pourraient bien vous attaquer et là il est à peu près sûr que le tribunal vous donnera tort.Il serait dommage que votre site disparaisse, soyez donc plus prudente.

alithia 19/02/2008 20:19

Ils sont fins au sens où ils se sont mis à l'abri des poursuites en n'étant pas éditeur, wikimedia, et wikipedia rien. C'est pourquoi ils n'ont jamais été condamnés.De toute façon si diffamation il y a , ça se retire et c'est tout. Et c'est le contributeur qui est responsable : tranquille wkpd. Moi je ça me semble  pas très honnête. Oui, moi à la différence de wkpd je suis responsable, en effet, je suis un auteur , responsable, et  je me présente .Pour ce qui est des posts de jojo, je ne crois pas qu'il "accuse sans preuve", mais je vais vérifier.

jojo le fouilleur d'historiques 16/02/2008 19:23

Le délit diffamatoire est quotidien chez Wikipedia.