Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 21:48
Qu'est-ce que wikipedia censure ?

Les articles sur les hommes et femmes politiques, les écrivains, penseurs, artistes, les idées et analyses que wikipedia ignore, tandis qu'elle publie tout sur toutes les variétés et informations people, diffamations comprises.

Encore un exemple de censure où l'article est carrément supprimé.





undefined


On trouve sur le site Bellaciao le signalement d'un article sur une femme politique : supprimé. wikipedia fait de la censure politique ciblée.

J'ai déjà signalé la suppression  d'un article sur un homme de théâtre, Franck Laroze (je le reproduis ci-dessous) accusé en prime de toutes sortes de turpidtudes par un administrateur, facho notoire, et son identité livrée en pature à la vindicte wikipedienne, contrairement à toutes les règles que r ; de même que la suppression d'un article sur un militant anti-nucléaire tué lors d'une manifestation, supprimé pour "manque de notoriété" (sic). Ce ne sont que quelques exemples.

J'ai signalé la suppression de la catégorie antisémitisme également, phénomène qui n'existe pas en dehors de la France et des Etats-Unis d'après wikipedia.

Outre la rubrique "censure" j'ai créé ici une rubrique "tout ce que vous ne verrez jamais sur wikipedia" qui pourraît être largement augmentée encore.

De toute façon la suppression d'articles sur wikipedia c'est n'importe quoi et c'est une chose bien connue. Un vieux militant wikipedien aguerri crache le morceau et finit par s'en indigner (Traroth)

Les lecteurs de Bellaciao sont perplexes. Ils s'interrogent sur les "critères" de wikipedia. D'autant plus que ceux avancés ne sont pas respectés, comme c'est à peu près la seule règle constante sur wikipedia.  La suppression est soumise au vote, qui réunit une quinzaine d'avis (ce qu'ils appellent "consensus") mais la décision de destruction est prise avant la date annoncée pour clôture du vote, ce qui est un classique souvent mentionné sur ce blog.

La suppression d'articles est en elle-même contraire aux règles de wikipedia qui stipulent que le contenu des articles ne doit pas être décidé par vote.

A Bellaciao j'aurais envie de répondre ceci : Wikipedia censure à tout va. ça n'est pas réservé à cette militante et pas besoin de chercher quelques complots, ça se fait tout seul.  Elle censure à droite à gauche, en haut en bas, par devant par derrière et dans tous les sens.

Cela dit, elle est le reflet de ses contributeurs. De sorte qu'elle censure plus les gens et idées pertinentes que les fachos toutefois,  plus les vrais infos que les rumeurs et les ragots (avant que la vie de NS soit exposée partout elle était dans wikipedia). Plus la science que les sectes,  plus les savants que les ignorants, plus les spécialistes  et les rationalistes que les colporteurs de théories périmées et de pseudo-sciences et pratiques magiques, plus les laïcs et défenseurs de la laïcité que ceux de la religion dans ses versions fondamentalistes, plus les défenseurs du droit  et des droits de l'homme que ses adversaires, plus les originaux bien instruits que les conformistes et les beaufs, plus les défenseurs d'Israël à exister que ceux qui veulent le supprimer tel le charmant Ahmadinedjhad, bien en vue sur wikipedia ainsi que les mollahs iraniens dont les conceptions sont largement répercutées... Et plus les partisans de la politique laïque que les islamistes, plus les défenseurs de la liberté d'expression que les Tarik Ramadan, les Dieudonné etc. etc. etc. la liste est largement ouverte. [voir la série propagande]

Censure sélective et souvent orientée qui se fonde aussi sur présupposé de base à wikipedia : laisser s'exprimer fascistes, racistes et antisémites au nom de la liberté. Car wikipedia censure ce qu'elle devrait publier et publie ce qui n'a pas sa place dans une encyclopédie.

Mais quand on y regarde  de plus près, outre ses petites préférences pour les fachos, les points de vue gras et vulgaires, les courants religieux fondamentalistes etc. plutôt que pour les esprits libres et les chercheurs, elle censure surtout tout ce que ses administrateurs et la petite coterie qui décide ne connaît pas , tout ce qui est inédit, tout ce qui est intelligent, tout ce qui est créatif ou savant. Elle censure tout ce qu'elle ne connaît pas,  les  idées, les analyses, les audaces, les prises de position, au nom d'une soi-disant "neutralité" : un mythe.

C'est pourquoi, artistes, écrivains, hommes politiques ou tout autre ayant une action publique intéressante, digne d'être citée, n'ont pas leur place sur wikipedia et sont exposés à la censure ils n'ont pas la "notoriété suffisante" comme ils disent. Notoriété ? entendez : pour wikipedia.

C'est pourquoi,  les actrices de porno et autres starlettes de 4° zone, les actrices de séries TV de dernières catégories ou sportifs quels qu'ils soient, les blagues racistes et les stéréotypes, ont eux leur place sur wikipedia : notoriété suffisante. Bigard est plus populaire que Devos, c'est certain.

Tandis que politiques non vedettes des media, artistes, philosophes et penseurs contemporains qui sont dans le même cas, et toute pensée originale et non conforme aux préjugés dominants sont censurés et les articles carrément supprimés.  [voir wikipedia édite ragots et propagande et censure les idées]


A wikipedia la pensée est interdite, les idées et créations contemporaines aussi.


Même chose pour les idées, censurées car toute idée personnelle est bannie, au profit de  l'opinion communément admise  : les lieux communs et préjugés ambiants ont la notoriété suffisante (et pour cause !) mais les idées intelligentes, originales, inovantes  et tout ce qui est au-delà de l'opinion commune et de l'idéologie dominante, et a fortiori ce qui lui est contraire, tout ce qui s'écarte des préjugés communs, ne doit pas figurer.  Surtout pas. Pas de notoriété suffisante.

En vérité l'explication se trouve dans le fait que Wikipedia répète ce que tout le monde sait déjà, ou croit savoir, elle consiste à reciter ce qui est déjà sur le web et qui est le plus connu, le plus déjà cité, et les idées les plus banales et déjà émises et bien souvent fausses. Wikipedia c'est le plus galvaudé, le plus populaire et le plus people.  Cela s'explique par l'incompétence des wikipediens  [voir  qui écrit wikipedia ?  et Ce que révèlent les statistiques de wikipedia]

Il ne faut pas s'offusquer de ne pas être sur wikipedia. Autant vous pouvez être sûr que Cecilia, Carla, Kerviel y sont et leurs pages soigneusement mises à jour en permanence par des dizaines de  petites mains, autant artistes, écrivains, penseurs, esprits libres, originaux, créateurs, hommes d'action, si vous n'êtes pas dans le grand courant qui fait le net et l'actualité grand public, vous n'avez pas la "notoriété" et vous ne serez pas sur wikipedia. Les idées n'ont pas leur place sur wikipedia. Celles que je cite ici par exemple ; [voir la série idées]

Et surtout ne vous avisez pas de perdre votre temps à vouloir corriger wikipedia en essayant d'introduire les gens et les idées qu'ils ignorent car elles n'ont "pas assez de notoriété". Vous vous ferez corriger et effacer sans autre forme de procès.

Tel est le secret de wikipedia.


Cette suppression de l'article sur cette femme politique Elodie Tualion dite "la louve", incluant les modalités extraordinaires de la suppression, est signalée sur le blog de A. Petaramesh, pour tous les détails .


Alithia

voir en outre la série propagande et censure
les idées interdites
ce que vous ne verrez jamais sur wikipedia
sur l'antisémitisme
censure de l'antisémitisme



et ci-dessous reproduction pour archive de l'article Franck Laroze, supprimé :


Franck Laroze, né le 3 janvier 1966 à Paris, est un écrivain et auteur de théâtre français, à la fois dramaturge[1], poète[2], essayiste[3] et critique. Il est également performeur et metteur en scène.

Selon David Sanson, qui commente en mars 2005 sur le site de la revue Mouvement le spectacle poetiK politiK Koncept, « Franck Laroze s'est engagé depuis longtemps sur les voies de l'interdisciplinarité, confrontant sa pratique de l'écriture aux nouvelles technologies appliquées au spectacle vivant, et surtout aux enjeux politiques du monde contemporain »[4].


Biographie [modifier]

L’écrivain et artiste multimédia [modifier]

Après avoir étudié la philologie et voyagé à travers l'Europe[3],[4], Franck Laroze publie ses premiers textes dans Poésie 90 en 1990, revue fondée par Pierre Seghers, puis se consacre à la littérature et au théâtre depuis 1992 tout en œuvrant dans l'édition.

Huntsville, la honte du monde, élégie poétique[5] sur la peine de mort aux États-Unis publiée en 1998, le fait connaître[6] comme « poète[7] politique »[8]. Adaptée successivement pour la scène en trois versions[9] (1999, 2001, 2004), ces pièces le révèlent au théâtre[3],[10] où il enchaîne plusieurs productions[11] avec la compagnie Incidents Mémorables[12] cofondée en 1999 avec le metteur en scène Georges Gagneré[13], l'une des premières compagnies[3],[14]en France à développer le théâtre multimédia en temps réel[15]. À ses côtés, il a participé à des workshops internationaux[16] tels qu'Escale 8[17] en 2006 ou à la création de spectacles incluant des nouvelles technologies numériques comme Espaces indicibles[18], dont il a réalisé la dramaturgie, présenté au Théâtre national de Strasbourg - festival Musica en 2007.

En 2000, poursuivant ses recherches sur les écritures en lien avec les nouvelles technologies[3], il a conçu et créé [éleKtropoétiK][19] au Centre Pompidou, une manifestation de poésie numérique avec la participation d'autres poètes et artistes de la scène électronique, et participé en parallèle à l’aventure du « Théâtre citoyen »[20]de Stanislas Nordey au Théâtre Gérard Philipe - Centre dramatique national de Saint-Denis relatée dans un ouvrage d’entretiens[21]. La même année, il rejoint la revue EvidenZ, fondée par Mehdi Belhaj Kacem et d'autres écrivains[4], revue « expérimentale »[22] de création poétique et philosophique jusqu'en 2002 avant de la transformer, suite à des polémiques politiques internes[23],[24], en une structure de production de performances numériques[25], dont poetiK politiK Koncept[26] qu'il a créé et mis en scène en 2005 en collaboration avec Philippe Boisnard.

Certains de ses poèmes ou aphorismes publiés ont été adaptés en chansons, pour la scène ou la radio[27]. Il a aussi participé à des revues comme critique, poète ou essayiste, à des anthologies et des lectures publiques. Boursier du Ministère de la Culture et de la Communication (2000) et du Centre national du Livre (2004), il a été en résidence au Château de Lavigny[28] à l'invitation de la Fondation Ledig-Rowohlt (2003).


L'activiste politique et culturel
[modifier]

Un auteur engagé [modifier]

Ses créations, qui croisent littérature et théâtre, mêlent politique et poétique. Son « écriture théâtrale entre poésie et liturgie »[3] est représentative des « nouvelles textualités » et d'une « écriture de plateau »[29] propre au théâtre postdramatique. Franck Laroze use du détournement et de l'ironie[30] postmoderne: le critique Thomas Hahn, dans un article paru en avril 2002 dans la revue de théâtre européenne Ubu, Scènes d'Europe-European stages, avance qu'il « revient sur les chemins du théâtre grec car il interroge la cité et les forces qui la régissent dans l'inconscient de la pensée collective et dans la conjonction entre pouvoir et savoir scientifique »[3]. Parmi ses thèmes figurent le retour du religieux[31], la « pensée de mort » selon ses propres mots[3], le nouvel « ordre du monde »[8] économique et sécuritaire ainsi que « les désarrois de toute une génération[32] embarquée dans le mouvement effréné du cyber capitalisme[14]. Ses textes et spectacles, en particulier contre la peine de mort[33]aux États-unis et leur politique étrangère[31], reflètent cet engagement même si, selon Thomas Hahn, « Laroze se défend d'écrire des textes militants »[3].


Un artiste impliqué dans les « mutations culturelles
 » [modifier]

En 2003 il apporte une contribution dans le cadre des travaux du CODEV de la Mairie de Paris sur le thème «  L’art numérique : un potentiel non exploité à Paris »[34].

En 2006, dans le cadre des débats sur les DADVSI, Franck Laroze a coécrit avec Maître Antoine Gitton un rapport et des propositions avec amendements intitulés « Pour une solution équitable » qui proposait une version du droit d’auteur adaptée à l’ère numérique[35].

Il est par ailleurs intervenu sur des questions de politique culturelle, parfois de façon polémique[36],[37], dans divers journaux, revues ou sur Internet[38], et ponctuellement dans des colloques[39].


Bibliographie
[modifier]

Livres [modifier]

  • Huntsville, la honte du monde[7], élégie, Éditions Bérénice, 1998 - ISBN 2911232100

  • Les Sourates libertaires, poèmes, Sens & Tonka éditeurs, 2000 - ISBN 2910170993

  • Huntsville, l’Ordre du monde (version 2)[3],[8],[40], théâtre, Éditions du Laquet, 2001 - ISBN 2845230605

  • Minimes jetées au vent, aphorismes, Sens & Tonka éditeurs, 2002 - ISBN 284534046X

  • Préservation, Avenir, Sécurité, poèmes, in X ans donc!, Sens & Tonka éditeurs, 2005 - ISBN 2845341180

Parutions en anthologies et ouvrages collectifs [modifier]

  • Têtes de Turc, nouvelle, in El Djezaïr, Éditions Bérénice, 1998 - ISBN 2911232119

  • Passions civiles[21], sous la direction de Franck Laroze, entretiens avec Stanislas Nordey, Valérie Lang & Yan Ciret,
    Éditions La Passe du Vent, 2000 - ISBN 2845620187

  • Je suis l’homme, poème, in Poé/tri - 40 voix de poésie contemporaine, Éditions Autrement, 2001 - ISBN 2746701073

  • Le poète et ses doubles, étude critique, in Usage de Salah Stétié, Éditions Blanc Silex, 2001 - ISBN 2913969259

  • Des unis vers, poème (extraits), in Les nouveaux poètes français,Jean-Pierre Huguet éditeur, 2001 - ISBN 2907410520

  • Des unis vers, poème (extraits), in Les nouveaux poètes français et francophones, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2003 - ISBN 2915412006

Parutions en revues [modifier]

  • Le bonze endormi, in Poésie 90 n°35, 1990.
  • L'injuste milieu, in Phréatique n°58-59, 1991.
  • Huntsville, la honte du monde (extraits), in Aube Magazine n° 54, Éditions Paroles d’Aube, 1995.

  • Debout, dehors !, in Cahiers nomades n° 1, Éditions Espace Pandora, 1997.

  • Regards, in Aube Magazine n° 61, Éditions Paroles d’Aube, 1998.

  • Le conte effervescent et La fillette, in Spectre n° 7, 2001 - ISBN 2914489013

  • Le jeu comme essence du vivant et Game @ux leurres, in EvidenZ n° 2[22],
    Sens & Tonka éditeurs, 2002 - ISBN 2845340443

  • Des unis vers, in Incidences [41] n° 9/10, Marseille, 2003.

  • Préservation et Ignorance, in Talkie-Walkie n° 1, 2005.

  • Préservation, le Vide, et la Rose, in Poésie 2005 n° 104, 2005.

Parutions critiques et politiques [modifier]

  • Chroniques littéraires trimestrielles, in revue Calamar n° 7 à 10, 1998-1999.

  • Chroniques littéraires mensuelles, in revue Edelweiss (Suisse), 1999-2000.

  • Huntsville ou le jeu paradoxal[42], in revue Théâtre/Public n° 156, 2000.

  • Les nouvelles mythologies contre l’esprit critique[43] (avec Philippe Boisnard),
    in « Libération »/rubrique Rebonds, 10 décembre 2002.

  • Commentaires sur la vacuité [36], « Mouvement.net », 2 décembre 2002.

  • Théologiquement correct[31] (avec Philippe Boisnard), in « Libération »/rubrique Rebonds, 11 mai 2004.

  • Droits d’auteur à l’ère numérique : la « solution équitable »[44], site « Agoravox », 2006.

  • Les cybertrentenaires et la réalité[32] in « Libération »/rubrique Rebonds, 19 mars 2007.
    Franck Laroze, né le 3 janvier 1966 à Paris, est un écrivain et auteur de théâtre français, à la fois dramaturge[1], poète[2], essayiste[3] et critique. Il est également performeur et metteur en scène.

    Selon David Sanson, qui commente en mars 2005 sur le site de la revue Mouvement le spectacle poetiK politiK Koncept, « Franck Laroze s'est engagé depuis longtemps sur les voies de l'interdisciplinarité, confrontant sa pratique de l'écriture aux nouvelles technologies appliquées au spectacle vivant, et surtout aux enjeux politiques du monde contemporain »[4].



[ cet article provient de wikipedia sous licence GDFL ]


Aujourd'hui l'article est effacé. Demandez Franck Laroze sur wikipedia, voilà ce que vous obtenez :

Résultats de la recherche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez recherché « Franck Laroze »

Aller à : Navigation, Rechercher Il n'existe aucune page portant ce titre.



Alithia

Pour la licence : voir et GDFL ; pour l'article et ses rédacteurs voir l'article et ses rédacteurs :  historique


Partager cet article

Repost 0

commentaires

barbu 06/11/2008 01:58

Les allégations ci-dessus sont aussi aberrantes que fausses: ni le pseudo Kccc, ni l'auteur F. Laroze n'ont été à l'origine de cette suppression d'article à propos de l'auteur (inconnu) Sylvain Courtoux qui se décrédibilise déjà suffisamment par lui-même, après avoir créé son propre article, par la défense pitoyable qu'il en fit: il suffit de se reporter pour cela à la page de suppression de cet article sur wikipedia qui est plus qu'éloquente... Quant à voir un rapport entre la suppresion de ladite page et celle de l'auteur Franck Laroze (qui n'a pas besoin de wikipedia pour exister vraiment), "zouelle" devrait mieux méditer le sens du ridicule qu'il offre ainsi en lecture, à moins de devoir expliciter les rapports entre ce curieux personnage et l'autre auteur Chloé Delaume, tous ex membres de la revue EvidenZ, qui elle fut bien à l'origine de la suppression de l'article Franck Laroze pour de sombres réglements de compte relayés par les administrateurs effectivement incultes et malhonnêtes de wikipedia.

Zouelle 04/03/2008 12:57

A préciser : la page de Sylvain Courtoux a été supprimée sous l'impulsion de Kccc, qui par ailleurs a organisé la promotion maniaque de Franck Laroze sur wikipédia. Il s'agit donc d'un réglement de compte entre auteurs mineurs, qu'une encyclopédie en ligne n'a pas à présenter. Ce pourquoi la page de Franck Laroze a été supprimée.

philou 21/02/2008 13:03

1) "Il est parfaitement faux de dire que la présentation d'un auteur et metteur en scène n'a pas sa place dans une encyclopédie, et a fortiori sur wikipedia qui publie tout et n'importe quoi et surtout ce qu'elle ne devrait pas publier. "Je n'ai jamais dit ça.. . Je parle de cet auteur en question. Est-ce qu'il est cité dans une autre encyclopédie ?  Et puis son problème n'est pas que d'être cité, il exige d'avoir son nom entre Cioran et Beckett..  Oui avec des auteurs comme Kccc, WP ne peut être que n'importe quoi. C'est pour ça qu'il a été censuré.Par ailleurs vous argumentez très peu et avez un sacré goût pour l'approximation. 2) Sinon Kccc / Laroze, n'hésite pas à publier mon nom, il n'a rien de honteux.  Sinon où en sont tes différents procès et ta dénonciation de candidats PS ?

alithia 21/02/2008 14:48

Je maintiens ce que je dis qui est parfaitement vrai : quand on publie tout sur les pokémons et autres sujets aussi essentiels, quand on réalise un article par étape du Tour de France, ou encore un article par nombre, par date, par jour, pour y mettre parfois deux lignes, quand on fabrique des articles sur les derniers des groupes de rap et de même pour toutes sortes de faits divers et infos people, quand on fait de la publicité pour des boîtes qui font fortune dans la porno, via leurs actrices etc. etc. etc. ne pas laisser la place à des artistes, écrivains, quels qu'ils soient je dis bien quels qu'ils soient , surtout si on n'est pas capable d'en juger, cela tout simplement parce qu'à wikipedia on n'y connaît rien vu l'inculture qui y règneeh bien quand on fait cela non seulement on montre la conception qu'on a de la culture, à wikipedia, mais aussi de la censure. C'est juste une mentalité de facho ignare . Précisément ce que je reproche à wikipedia et aux wikipediens qui se sont emparés de cet outil.L'argument d'une "autre" encyclopédie ne vaut rien puisque wikipedia n'est pas une encyclopédie, précisément parce qu'elle publie tout et n'importe quoi (et surtout le 2°) . Wikipedia ne se compare pas à une encyclopédie, et n'a pas à y être comparée, mais à une base de données. En le censurant c'est exactement comme si Google le refusait ; c'est aussi intelligent et aussi digne d'être considéré comme une pure méthode policière. Or Google ne le censure pas , si vous cherchez sur Google vous trouvez : http://www.evene.fr/celebre/biographie/franck-laroze-26025.phpCe que vous prétendez est indéfendable. Je ne connais pas Franck Laroze personnellement , et peu importe la qualité de ce qu'il fait , c'est une question de principe : on ne censure pas les artistes et écrivains. Et quand on publie le dernier des groupes de rap, un article sur "j'ai la quéquette qui colle" , des quantités d'article sur les Ovni et l'ufologie et autres plaisanteries, sur les maîtresses de tel ou tel homme public etc. . je pense qu'on n'a de leçons à donner à personne. Je pense que les wikipediens ne sont pas capables de juger, car ils suppriment à tour de bras, mais uniquement, artistes, écrivains . Les conneries sont au contraire promues avec frénésie et délectation. Un poète, Sylvain Courtoux , a également été supprimé.  Yann Kerninon est proposé pour la suppression et bien d'autres déjà cités ici la liste de ces abberations et censures serait trop longue. De plus vous accusez sans preuve Kccc d'être Laroze : méthode policière encore, typique de wikipedia, qui la disqualifie, car ensuite les wikipediens les plus déchaînés vont aller essayer de pourchasser l'individu qui pourtant est censé être à l'abri de son pseudo, autorisé par wkpd.Méthode policière et abus de pouvoir, mais méthode fort connue car souvent dénoncée ; voir sur le blog.A part cela je n'irais pas fouiller dans la vie privée de F.L., ça n'est pas le sujet et ça ne grandit pas les wkpdiens qui le font pour prouver que x = y , Simplement c'est un auteur. Point. Et je maintiens que vous êtes incapable de juger. Evidemment, moins populaire que Bigard, Dubosc etc. et tous ces excellents artistes qui ont leur place sur wikipedia , comme il se doit. Deux mots résument l'ensemble : nul et infect. Qui défend la censure ne peut, de toute façon qu'être ainsi. Heureusement les administrateurs n'ont pas encore obtenu le port d'armes, heureusement que tout cela se passe par internet sinon je ne donnerais pas cher de la peau de certains ... ah les tribunaux de wikipedia, quelle belle invention !  

Momo 21/02/2008 11:01

Un complot, un vrai :http://fr.mashable.com/2007/12/05/wikipedia-web-communautaire-democratie-ou-oligarchie/

Kccc 20/02/2008 23:29

Philou1024, alias Philippe S...... étudiant de l'EDHEC, qui a mené la suppression de l'article "Franck Laroze" qu'il dit ne pas connaître (ce qui prouve son inculture et sa mauvaise foi: voir recherches Google sur ce nom) oublie de mentionner les pratiques honteuses auxquelles il a eu recours, et en particulier les menaces de mort qu'il m'a envoyées sur mon mail telles "Laroze tu es mort" en étant convaincu (et en en convainquant d'autres personnes, ce qui est une pure diffamation, mais ADMISE sur wikipédia) que j'étais Franck Laroze. J'espère qu'il sera condamné en justice pour de telles pratiques qui lui ont valu les félicitations des wikipédiens, ce qui prouve effectivement que cette encyclopédie est fasciste car elle ne supporte par les intellectuels de gauche engagés même s'ils sont notoirement connus en dehors du Figaro et de Gala...

alithia 20/02/2008 23:44

La pratique est courante à wikipedia d'accuser x d'être y ou z, sans preuves. La pratique est  également courante à wikipedia de maltraiter les écrivains et les artistes : il s ne les aiment pas, et d'autant moins qu'ils ignorent le monde de l'art et de la pensée, alors ils se vengentde ce qui manifestyement leur échappe et les dépasse en s'en prenant aux personnes ; ça s'appelle du ressentiment, ajouté à leur inculture, hélas éprouvés (les deux) par nombre de personnes avant vous qui ont eu tort de croire qu'il s'agissait d'une encyclopédie. En vérité wikipedia est composée par une bande aux moeurs qui sont de plus en plus celles de voyous. Et comme ils le rappellent, wkpd n'est pas une démocratie. Ils s'en vantent, même. Ils n'ont ps d comité éditorial, ils peuvent vous virer vous et vos textes sans explication. Ils mettent vos textes sous licence, ils peuvent vous piquer vos textes et les exploiter.  Attention, c'est la licence même de wikipedia et son système qui sont dangerreux pour les gens normaux et honnêtes a fortiori pour les esprits libres, intellectuels, créateurs, artistes qu'ils détestent , eux pauvres petits paumés bornés à l'informatique .