Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 11:53

 
Les alternatives à wikipedia se multiplient. La situation de monopole jusqu'à présent occupée par wikipedia se prétendant la seule source gratuite du savoir en ligne (et même encyclopédique) commence à s'estomper.


undefined

photo K. Brochard l'Internaute

On annonce la création fin janvier d'un nouveau site au service du savoir par les PUF. Il sera en libre accès et collaboratif, fonctionnant sur le mode wiki permettant aux lecteurs de donner leur avis et d'entreprendre des discussions, mais pour son contenu, il sera réalisé uniquement par les auteurs, au sens véritable du terme.


Le nouveau site des Presses universitaires de France a été pensé comme une «plate-forme des savoirs» basée sur le système Wiki, à l'origine de l'encyclopédie en ligne Wikipédia, selon le Figaro
 


Pour le quotidien cette initiative signifie clairement qu'il s'agit de reconquérir le terrain abandonné aux seuls acteurs technologiques, -dont wikipedia est l'emblème- soit ces éditions de non professionnels de l'édition et encor moins, si c'est possible, de l'édition s'occupant de connaissance et de savoir, qui ne s'assument même pas comme eux-mêmes comme des éditeurs et n'ont aucun directeur de publication ni politique éditoriale. 

Pour l'instant la définition ne convient qu'à wikipedia. [voir articles précédents sur l'irresponsabilité de wikipedia]. Elle pourrait demain peut-être convenir à Google (?)

Le Figaro écrit :

" Si Google veut créer son encyclopédie numérique, pourquoi les Presses universitaires de France (PUF) ne se lanceraient-elles pas dans le Web participatif ? L'éditeur de la collection «Que sais-je ?» en fait le pari en créant une plate-forme collaborative basée sur le système Wiki. Grâce à cet outil de gestion de contenus libre, fondement de l'illustre encyclopédie Internet Wikipédia, les internautes pourront commenter articles, ouvrages et fiches d'auteurs. PUF entend reproduire ainsi sur le Net une vie scientifique ouverte, pour un investissement de  150.000 euros.

 
 

«Nous sommes bien placés pour lancer ce site : les premiers utilisateurs d'Internet étaient des universitaires», rappelle Michel Prigent, président du directoire des PUF,

 
[...]
 
 

Sur la plate-forme Wiki, gratuite, les Presses universitaires offrent maintenant toutes les entrées du Dictionnaires des sciences humaines, accompagnées d'une bibliographie et de corrélats. Chaque fiche comporte un onglet «discussion», où internautes, étudiants, confrères peuvent nourrir le débat avec leurs commentaires. «Notre site devient un moteur de recherche de nos collections avec une arborescence interdisciplinaire colossale, souligne Michel Prigent. Les éditeurs doivent fournir des services sur les savoirs et un accès à leur fonds. » Ces découvertes de documents pourront déboucher sur une transaction chez un e-libraire comme Amazon ou Fnac.com.

 
 
[...]
 
 

Il s'agit donc d'«une plate-forme de savoirs plutôt qu'un site d'éditeur», où les auteurs d'articles créent leur propre fiche biographique avec des liens bibliographiques et des mots-clés. «La spécificité des PUF est son grand nombre d'auteurs, d'environ 15.000. L'idée est que l'auteur organise un moteur autour de lui et son univers de recherche, détaille Michel Prigent. Nous avons ainsi une grille sociale et une certification des contenus.»

 
 

Le français se distingue ainsi des articles de Wikipédia, à la légitimité hasardeuse, et de la hiérarchisation façon Google, basée sur la popularité des sujets.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marcel 12/01/2008 11:49

la première phrase de cet article (Les alternatives à wikipedia se multiplient) est un peu maladroite. Elle laisse en effet supposer que "wikipedia" serait une alternative crédible, parmi d'autres... -ce qui n'est évidemment pas le cas.

alithia 12/01/2008 13:47

Le terme alternative souligne l'actuelle situation de monopole de  wkpd, qui fut acquise grâce à Google, et qu'elle devrait logiquement perdre. Ce qui veut dire à la fois , qu'elle ne devrait plus être la seule supposée "encyclopédie" en ligne etc., ne plus occuper les 1° rangs sur Google et donc perdre à jamais l'espoir de devenir ce qu'elle ambitionne, une "encyclopédie" et même "de référence", titres qu'elle met en avant pour tenter de se faire financer par les pouvoirs publics , et pénétrer l'Education nationale, par un lobbying intense . Google a facilité -fabriqué- l'ascension de wkpd, aussi longtemps que celle-ci lui rendait service,  car wwkpd  réalisait ce dont Google n'était pas capable en apportant une réponse immédiate à toute requête Google, dont le contenu était en correspondance correcte avec la requête.Aujourd'hui Google essaye de se dispenser des services de wkpd en créant son propre support encyclopédique qui permet d'abord et surtout de valoriser le moteur de recherche Google, ainsi adéquat. La question est ouverte de savoir à quoi aboutira ce combat de géants et ce qu'il en sera du point de vue de la culture. Une seule chose est d'ores et déjà certaine : la conception de "Knol", l'encyclopédie de Google est meilleure que celle de wikipedia puisqu'elle fait reposer la rédaction des articles, non sur un agrégat aléatoire de rédacteurs anonymes et incompétents -cas de wikiedia- mais sur des auteurs qui en assument la responsabilité.La projet "Knol" est à titre doublement intéressant car, revenant à une conception classique de la rédaction de véritables articles par des auteurs, il fera voler en éclats à la fois le mythe de l'écriture collective de wikipedia, et celui qui l'accompagne de la supposée"neutralité" remplaçant l'exigence de vérité. C'est ainsi qu'il faut voir les choses, à mon avis. Alithia

Fred 11/01/2008 13:47

Le wiki des PUF est avant-tout commercial. On ne trouvera nulle part de contenu encyclopédique, mais bien plutôt des fiches bibliographiques. Plate-forme du savoir, traduisez "on vous présente notre marchandise, et si vous voulez savoir, achetez."

alithia 11/01/2008 15:32

Sachez que le livre n'est pas qu'une marchandise valeur d'échange : il a aussi une valeur d'usage (comme toute marchandise) qui force à prendre en compte son usage, sa valeur d'usage particulière et ce qu'elle a de spécifique et même d'irremplaçable. Ecrit par des gens qui ont travaillé pour cela, il est non seulement un objet précieux, mais le fruit d'un travail, qualifié, qui a une valeur et il n'y a  pas de honte à le reconnaître et à le dire. Ou alors n'achetez plus aucune marchandise,  si vous trouvez que toute marchandise est mauvaise , sale et condamnable. Faut être logique.