Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 17:04
Depuis plusieurs années Wikipedia a été l'objet de nombreuses controverses  mettant sérieusement en cause sa fiabilité.


la-reunion-n-adet.jpg

photo l'Internaute

Et depuis, le débat est ouvert pour savoir si elle s'améliore, comme le soutiennent les wikipediens convaincus, ou si elle se dégrade avec le temps, ce que soutiennent aussi bien des observateurs que les wikipediens au bord de la crise de nerfs, comme nous en avons cité de nombreux témoignages.

Plus wikipedia grandit plus s'accroissent ses critiques .  La Recherche (n° 440 p. 113) confirme cette tendance : plus le nombre de participants croit, plus le niveau d'un article et celui de wikipedia en général, décroît. Les seuls bons articles sont ceux écrits par une seule personne, spécialiste du sujet, lorsqu'ils ne sont pas dégradés ensuite.

Aujourd'hui, plus que jamais , demeure cette divergence d'appréciations.



Les universitaires sont toujours aussi critiques. Et J.Wales prétend qu'elle atteint un niveau universitaire et lui donne le label "bon pour l'université".

Un cabinet d'étude privé établit pour la version allemande du moins,
une appréciation favorable, mais en même temps des plaintes sont en cours.

* Les universitaires et autres chargés de l'enseignement, de la recherche ou de la documentation n'en peuvent plus du recours à wikipedia par les étudiants, et élèvent leur voix pour mettre ceux-ci en garde contre l'utilisation irraisonnée de wikipedia. L'argument résumant l'objection est le fait de Eric Bruillard qui, dans le numéro de mars de Medialog. écrit : " Wikipedia ne peut avoir une présence reconnue dans l’enseignement en France, ses principes mêmes n’étant pas compatibles avec les valeurs de l’école laïque et républicaine française "

Aux Etats-Unis les professeurs alertent
contre l'usage de wikipedia à l'université .
En Grande-Bretagne, les syndicats d'enseignant se sont élevés contre l'idée qu'un usage de wikipedia serait approprié pour les études.
En
Suisse, témoignage de professeur sur la plaie que constitue le copié-collé à partir de wikipedia.
Alors que les professeurs organisent l'information contre le plagiat en général, à partir de Google et wikipedia.
En France, recension des principales critiques, qui émanent des observateurs divers, universitaires en particulier, et mettent en doute la fiabilité de wikipedia, à déconseiller pour les études.

Les professionnels de ces questions, tel le centre
Cerise « Centre de formation à la maîtrise de l’information pour les étudiants » enjoint à la prudence et met en garde « informations douteuses » ou articles qui « distillent insidieusement une ideologie masquée »
Ce qui s'explique aussi quand on sait comment est composée wikipedia.
 


Aujourd'hui J. Wales affirme cependant que wikipedia aurait gagné en fiabilité, quand pourtant la wikipedia en français reconnaissait en octobre dernier un sérieux problème de fiabilité du fait de l'absence de professeurs et chercheurs parmi ses rédacteurs, qu'elle aimerait pouvoir associer (voir ici).

Et à partir de cette auto-évaluation, Wales prend le risque d'autoriser (sic)
wikipedia aux étudiants pour leurs études, et de les autoriser (re-sic) à la citer dans leurs travaux universitaires, au rebours des conseils des mêmes universitaires, comme signalé sur le blog.

Mais, pour ne parler que des affaires retentissantes ayant attiré l'attention sur les impasses de son système de rédaction ouvert à tous sous anonymat, personne n'a oublié qu'il y eut  des diffamations monumentales, la plus grave étant celle de l'affaire Seigenthaler. Personne n'a oublié non plus la monumentale escroquerie qu'a constitué l'affaire Essjay. Et toutes les autres qui n'ont pas fait autant de bruit car demeurant beaucoup plus innocentes, mais néanmoins significatives par exemple 

Il a été prouvé que n'importe pouvait écrire sur wikipedia et transformer-déformer les articles au gré de ses intérêts  : des firmes, nombreuses, des hommes politiques ou partis, la CIA, le Vatican, al-Jazeera, divers courants islamistes, fascistes, négationnistes, la Scientologie, les Témoins de Jéhovah, tous les groupes de pression, politiques, religieux, représentants d'opinions et d'intérêts divers écrivent directement sur wikipedia. En outre celle-ci comprend en son sein de nombreux partisans de causes plus ou moins marginales ou douteuses qui font régner leurs "consensus" par des méthodes d'intimidation et font fuir les gens sérieux.

Certaines de ces modifications partisanes ont été établies, et l'intervention de groupes de pression a été établie par le wikiscanner.
D'autres, les plus nombreuses, se remarquent simplement à la lecture .

Ces fausses informations et diffamations, sont tellement nombreuses qu'elles ne peuvent être toutes relevées. J'en ai signalé quelques unes sur le blog qui ne sont qu'une goutte d'eau dans un océan.

De manière générale, de nombreux articles prêtent à controverses  par le fait même du type de rédaction de wikipedia, soumise à l'opinion et régie par l'opinion (ce qu'ils appellent la "neutralité"). Par exemple l'article Hitler constamment réécrit par des neo-nazis que des rédacteurs plus pondérés ne perviennent pas à stabiliser, faute d'une exigence de vérité, absente de wikipedia, qui ne peut donc faire prévaloir le travail des historiens sur le point de vue des neo-nazis.

Tous les domaines de l'histoire et des idées sont affectés par ces intrusions de points de vue très partisans qui réécrivent l'histoire en dépit du travail des historiens. Que ce soit l'histoire de l'Inquisition, des divers fascismes, du Moyen-Orient, du monde arabe, du monde musulman etc. wikipedia présente des articles complètement faux et révisionnistes.


Aujourd'hui, plus que jamais , demeure cette divergence d'appréciations.

Les professeurs n'ont pas changé d'avis, tout au contraire, wikipedia n'a jamais reçu l'aval de ceux-ci.

Et dans la société, apparaît une étude favorable a wikipedia en allemand, tandis que des plaintes sont déposées.

Wikipedia allemand est aujourd'hui jugée aussi fiable que Brockhaus : mais quelle est la fiabilité de l'étude sachant qu'elle a été conduite par un cabinet privé, spécialisé dans les "recherches scientifiques d'informations" ? Il ne s'agit donc ue d'un examen des informations, et non de la validité de savoirs, comme le dit l'étude elle-même, qui de plus n'émane pas d'universitaires et chercheurs. Et puis
recherches scientifiques d'informations n'est pas recherches  d'informations scientifiques, qui elles concernent le savoir. Attendons de connaître la méthode adoptée par cette étude.

Dans le même temps, toujours en Allemagne une plainte est déposée contre wikipedia,  pour cause de propagande nazie sur wikipedia, avec pour argument que,
la forte présence d'articles portant sur le nazisme peut servir à la promotion de la doctrine d'Adolf Hitler par les néo-nazis allemands, soutient Katina Schubert, une élue allemande  : « ce pouvoir de transmettre des connaissances peut aussi être utilisé à mauvais escient pour faire la promotion d'une doctrine haineuse. Il est important de ne pas sous-estimer cette zone grise.» car, dit-elle « j'estime tout de même qu'il faudrait qu'un certain nombre de balises soient énoncées pour que les racistes, les antisémites et les personnes misogynes ne puissent pas y dire ce qu'ils veulent.» L'équipe de wikipedia allemande parvient toutefois à convraincre l'élue de retirer sa plainte.

Dans le même temps, en France, sont annoncées  des plaintes pour diffamation, et des élus demandent des lois pour que wikipedia soit tenue responsable de ce qu'elle publie.



Les contradictions de wikipedia sont là et les divergences à son propos demeurent. voir encore

Alithia


Partager cet article

commentaires

le pote à Norbert 08/12/2007

Trouvé sur internet, en commentaire d'un article présentant wikipedia de manière très lisse qui me semble d'actualité face aux proclamations scandaleuses d'arrogance de J. Wales. L’opacité de Wikipédia existe : *On ne peut tout d’abord minimiser les manipulations diverses de wikipedia par des hommes politiques (congrès américain : une affaire récente), des sectes, des nationalistes de tous bords, des diffamateurs, etc.; *Ensuite, opacité quand à la valeur de ce qui est publié : il n’y a pas de procédure de révision des articles (ce qui permet à es articles sur des sujets imaginaires d’être postés sans que personne ne s’en aperçoive !). *Opacité des décisions : Wikipédia a un canal IRC, où discutent chaque jour les habitués de Wikipédia, sans que cela soit publié. Des désicions y sont prises dans l’ombre. on voit donc mal à quoi peut aboutir ce site. Son idéologie est aussi douteuse. La pratique de wikipédia est en effet d’accumuler les contenus: on pourrait croire qu’ainsi une sorte de connaissance serait produite de façon coopérative. En réalité, cela revient à entasser des points de vue sans beaucoup de discernement; certes, en théorie, il faut sourcer, comme on dit, les informations ajoutées. Mais, de ce fait, le résultat est que la démarche scientifique passe au second plan. On a beau dire que les experts n’ont pas le monopole de la connaissance, on n’est pas pour autant dispensé d’un minimum de rigueur. Sinon, on colporte toutes les “informations” sourcées, sans distinction; autrement dit, wikipédia est une somme confuse de vérités et d’erreurs qui ne sont jamais soumises de manière approfondie à un processus critique: la critique demeure à la surface, et, de cette manière, on contribue au développement d’un nouvel obscurantisme. Je crois donc que nous sommes tous dans l’erreur lorsque nous pensons que Wikipédia est une encyclopédie dont le contenu général serait quelque chose qui pourrait recevoir le nom de connaissance. Nous sommes également dans l’erreur lorsque nous croyons que ce site est une révolution dans le domaine du savoir. En effet, si je résume : 1) il n’y a pas de sélection scientifique ; Wikipédia n’expérimente pas, n’innove pas, mais répète ce qui est déjà dit (critère d’admission). 2) chacun ajoute ce qu’il veut (principe selon lequel le contributeur doit oser modifier) ; 3) les éléments ajoutés sont rarement en rapport avec une source dont la validité scientifique serait éprouvée (voir article au hasard), validité scientifique que Wikipédia n’a d’ailleurs pas à établir par elle-même… D’après 1, Wikipédia diffuse aussi des théories fausses, sans recul critique, intéressant simplement les contributeurs (d’après 2), et du moment qu’il y a une source (3) dont on dit qu’elle est sûre ; Encore d’après 1, Wikipédia ne favorise pas l’esprit critique face aux théories reçues ; au contraire : les théories novatrices, peu connues (cf.histoire des sciences), seront rejetées comme non valides pour l’édition encyclopédique. D’après 2 : son contenu n’est pas systématique, et ne vise à rien de tel : une vision d’ensemble est exclue par principe de Wikipedia, et aucune unité n’est visée ; d’après cela : *Wikipédia est un collage d’éléments disparates, avec des trous un peu partout : elle ne peut donc prétendre instruire, mais seulement informer ponctuellement de ce que quelqu’un a déjà dit, ou de ce que telle source dit que quelqu’un a dit… ; *Wikipédia ne dispose d’aucune possibilité de critique interne : le chaos ne se réforme pas ; Wikipédia exclut le retour réflexif, la pensée de ses propres principes ; *Wikipédia ne refléte rien ; Wikipédia n’a pas de but ; Wikipédia est absurde ; *La conséquence la plus néfaste est que cette subjectivation des “connaissances” entraîne des conflits d’intérêts qui aboutissent à la victoire du plus fort, du plus tenace ou du plus rusé. Les points précédents laissent comprendre quels types de personnes peuvent principalement contribuer à Wikipédia : associaux, dépressifs, geeks, autistes, frustrés du système universitaire, et autres personnages imbus de leur science infuse… D’après 1, 2 et 3, Wikipédia met sur le même plan toutes les affirmations tant qu’elles peuvent se rapporter à une source. Son idéal gnoséologique diffère peu de l’Indéfini… Encore d’après 1, 2 et 3, on peut y publier un grand nombre d’affirmations fausses ; on peut créer des articles sur des sujets fictifs. L’expérience le prouve, et chacun peut le vérifier : 5 à 10 pour cent des erreurs que l’on introduit sont corrigées au bout de plusieurs semaines ; les autres restent… Qu’est-ce alors que Wikipédia ? Il est évident, d’après ce qui vient d’être dit, que Wikipédia n’a pas un rapport direct avec la connaissance… En revanche, il paraît que ce site diffuse gratuitement des informations diverses et variées, et que chacun peut modifier. J’ajoute deux points : *d’abord, une remarque intéressante : source : http://apo.cegeptr.qc.ca/dept_philo/index.php?option=com_content&task=view&id=158&Itemid=1 “La question qui se pose alors est la suivante : qui seront les lecteurs d’une encyclopédie condamnée à rester à l’état de projet ? La réponse est simple, mais il fallait y penser… : ceux-là même qui y écrivent ! ” *ensuite, quelqu’un a-t-il remarqué la qualité des articles sur les actrices de films pornographiques, et le fait que wikipédia est un véritable annuaire de sites officiels des “stars” du porno ? Voir : http://www.fredboucher.com/infos.83-wikipedia-l-encyclopedie-en-ligne-pornographique.html Il ne faut donc peut-être pas seulement se demander d’où parlent les contributeurs de wikipédia (puisqu’il n’y a aucune validation scientifique régulant les opinions subjectives), mais aussi s’interroger sur l’origine de ce projet, et sur son fondateur. D’après : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia “Des employés actuels et passés de Bomis participent ou ont participé au projet, soit sur l’encyclopédie, soit comme développeurs.” D’après : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bomis Bomis a fourni les infrastrutures du projet. L’activité de cette entreprise “concerne la vente de publicité sur un portail de recherche, Bomis.com, ainsi que la vente sur le réseau d’images érotiques.” On peut le voir en effet par l’image de l’article qui représente une actrice de films pornographiques qui porte sur son t-shirt : Bomis. L’article nous apprend que “Jimbo Wales est l’actionnaire majoritaire de Bomis. ” Et d’après : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jimbo_Wales Jimbo Wales “a fait fortune en jouant en bourse sur les marchés dérivés avant de co-fonder Bomis”. Jimbo Wales apparaît également sur une photo éloquente : http://www.wikipedia-watch.org/ Alors, d’où parle celui qui nous dit (même article) : « Je considère comme un impératif moral pour notre mission globale de ne jamais renoncer à nos valeurs de liberté (à la liberté d’expression, à notre engagement à la neutralité et au rassemblement) tout cela pour satisfaire une quelconque exigence émanant de tel ou tel gouvernement. Nous sommes une encyclopédie libre. Avec tout ce que cela implique. » ? Enfin, sur les contributeurs, il y a une page de statistiques. On y apprends le nombre de contributions de chacun et combien de wikipédiens contribuent par exemple plus de tant de fois par jour sur des périodes de plusieurs mois. Ces contributeurs principaux sont assez souvent administrateurs, interviennent dans les “guerres” d’édition (notez le terme qui semble dire que l’on peut envisager de tuer l’ennemi pour imposer sa version d’un article), sur le bistro, ou sur IRC, ce canal qui réfute l’idée d’une parfaite publicité de l’activité wikipédienne (allez-y voir pour lire comment on parle des uns et des autres…). Maintenant, considérez combien d’heures par jour il faut pour contribuer par exemple cent fois… Certains wikipédiens contribuent de leur travail ; observons les contributions à Noël, ou le jour de l’an, les week-end ou les jours fériés, pendant la journée au travail… Brefs, les contributeurs principaux de wikipédia sont des gens dépendants : certains ont voulu partir, ils y sont revenus… Il faut savoir que le nombre total d’inscrits donnés par les statistiques ne correspond pas au nombre de contributeurs réels. Par exemple : “Untelestuncon”, ce n’est pas un vrai compte. Si vous souhaitez savoir ce qu’est un geek, lisez les études psychiatriques sur le sujet ; je n’invente rien. Les liens geeks = associaux = autisme n’ont rien de fantasmatique. Il y a aussi les cas très graves, mais là ils sont rares ; ce sont les personnes systématiquement aggressives, qui voient par exemple des complots (fascime, et autres classiques) partout… j’en ai trois à l’esprit, et je suis sûr que tous les wikipédiens pourront en évoquer un peu plus. Ici, ce n’est pas leur nombre qui est remarquable, mais le fait que l’accès aux articles ne leur soit pas rapidement refusé. Les cas de ce genre, bien que rares, je le répète, ont pourtant des effets incroyables, et ils sont capables de s’installer pendant quelques mois sur wikipédia… Un autre cas de wikipédiens que l’on devraient évoquer, ce sont ceux qui sont partis, parce qu’ils en avaient marre des agitateurs et des incompétents : parmi ceux qui sont partis : des professeurs, des administrateurs. Alors, vous voulez toujours faire confiance à un site qui : *se prétend une encyclopédie, mais dont le contenu n’est pas systématiquement vérifié ; *qui échoue à corriger les erreurs introduites volontairement ou non ; *édité par des gens dont vous ne connaissez pas les qualifications, et qui peuvent écrire n’importe quoi ; *qui proposent un index des actrices porno, et des liens vers leur site ; *qui a été fondé par un entrepreneur vendant des images érotiques sur le Net ?# Par Norbert, le 26 février 2006 à 13:04 La libre expression implique que l’on écoute la critique ; Rares sont les critiques qui ne sont pas constructives, et elles sont constructives surtout si elles font réagir : j’invite tous ceux qui s’intéressent à Wikipédia, même et surtout si ce projet les déçoit, à proposer des critiques, mais bien argumentées, sinon, c’est inutile. Wikipédia a besoin qu’on le critique sans complaisance.

Perverspèpère 17/12/2007

La censure de l'article Kadhafi, par Moez :http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mouammar_Kadhafi&diff=24028996&oldid=24018901Regardez bien les informations sourcées qu'il supprime.

Jojo 14/04/2008

Avec Wikipedia - Devriez-vous attendre des miracles ?
Ou encore, Samson, aurait-il triomphé grâce à la force de Wikipedia ?             
Wikipedia prodigue les mêmes conseils dangereux que les jéhovistes dans ses articles consacrés à la médecine. Sauf que les témoins de Jéhovah ne sont pas des encyclopédistes.
http://www.watchtower.org/f/medical_care_and_blood.htm
Si vous voulez foutre votre vie en l’air – la bible des témoins de Jéhovah, en ligne, soit Wikipedia en ligne.