Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 14:00
 
 
 
un correspondant du blog écrit :
 

 

 

la-reunion-m-jonniaux-1.jpg

photo M. Jonniaux l'Internaute

 

 

« La neutralité c'est la libre expression de ce que la société refuse ou interdit, les points de vue minoritaires, anti-démocratiques, sont admis puisqu'ils existent et puisque des sources peuvent être invoquées pour les citer.

 

 

 

Tandis que les normes et lois de la société sont considérés comme des "points de vue non-neutres"dont il ne faut pas faire état pour ne pas les "privilégier" soi-disant. »

 

 

 

 

 

sur quoi je dirais :

 

 

 

En effet, on peut dire que toutes les minorités peuvent trouver l'occasion de s'exprimer sur wikipedia, même celles qui ont eu affaire à la justice et ont été condamnées par les tribunaux. 

Cela se constate à la lecture. Les wkpdiens en justifient  le principe ... et ne veulent pas l'interroger. 

 

Alors WKPD peut recopier et reproduire  soigneusement les points de vue fascistes, qu'ils viennent de l'extrême-droite classique ou se réclament de la gauche (comme Dieudonné, ce à quoi plus personne ne croit) ou émergent avec l'islamisme qui lutte de toutes ses forces contre la laïcité, la séparation du religieux et du politique, la liberté d'expression, l'égalité entre les citoyens (hommes/femmes) soit les principes fondamentaux des démocraties laïques.

 

 

 

Rien ne choque sur WKPD, la parole d'un mollah iranien vaut une Déclaration de l'ONU ou la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir article DH en Iran), les discours du pape valent ceux des représentants de la République (voir les travail effectué par les cathos fondamentalistes), et ceux des Frères musulmans valent les rapports de la Ligue Internationale des Droits de l'Homme. (voir le travail opéré par les pro-islamistes) les délires de TH. Meyssan valent les travaux des historiens et les déclarations de Dieudonné valent ceux de ses adversaires, sur les articles correspondants. Les juifs peuvent être traités de nazis, les résistants aux divers fascismes suspectés, les défenseurs des droits de l'homme et de l'égalité hommes/femmes traînés dans la boue (voir Ayaan Hirsi Ali), les victimes peuvent être salies, les bourreaux grandis (voir les articles sur les nombreux fascistes et antisémites célèbres dont les forfaits sont passés sous silence, qu'ils soient politiques ou intellectuels).

 

 

 

Sur WKPD tout est possible.

 

Ce « tout est possible » est la formule qui, précisément, définit le nazisme (Lacan) car alors il n'y a plus ni vrai ni faux, ni juste ni injuste, il n'y a plus de lois, ni de sens du respect de la Loi.

 

 

 

Les points de vue minoritaires, faux, fascistes, peuvent s'exprimer au nom de la liberté d'expression, selon un magnifique contre-sens qui tient à l'ignorance du droit et au fait que WKPD se représente comme n'y étant pas soumise.

 


Ce que dit le droit et la loi générale qui s'applique à tous dans une libre république ou un Etat de droit, sont considérés comme un point de vue, relatif, discutable, contestable.
Alors il ne figure qu'en notes, le texte n'a pas droit d'être cité, on ne s'y réfère que par allusions discrètes.

En effet, WKDP inverse l'ordre des choses et des références qui prévalent dans la société et même pour la civilisation.

Elle contribue à la promotion des idées dangereuses et de ce qui est interdit. Elle minore la loi commune, ainsi que les références et les choix de la société toute entière. Soit la raison comme référence d'une civilisation, qui veut que la vérité prime sur la convenance ou l'intérêt particulier. Soit certains acquis politiques qui ont pour principe la liberté et l'égalité , dont la liberté d'expression et l'égalité hommes/femmes font partie au 1° rang.

La neutralité de WKPD c'est "une minute pour le bourreau et une minute pour la victime" . Et encore, quand celle-ci a droit à la parole ce qui n'est pas garanti et n'est pas toujours le cas.

C'est donc "une minute pour les fascistes et une minute pour la société toute entière", une minute pour le fascisme, une minute pour les idées de liberté et d'égalité qui ne font pas référence.

 

En un mot : n'importe quoi. Tout est "neutre" = tout est équivalent.

Pour WkPD la loi ne constitue pas une obligation, car contre le droit d'un Etat, ou d'une union d'Etats comme l'Europe, de son point de vue "neutre", on ne prend pas partie pour le droit contre le non-droit, pour l'universel contre sa contestation, pour l'histoire contre sa contestation et on peut toujours invoquer d'autres droits qui s'équivalent au nom de la « neutralité de point de vue », et contre les droits de l'homme aussi, par exemple le droit coranique. Un point partout, et une minute pour chacun. C'est ainsi qu'est composée WKPD.

Si les fascistes disent que Dreyfus était coupable, WKPD écrit que Dreyfus était coupable. Ce que le tribunal a jugé ne compte pas.

Si les fascistes disent que Pétain a protégé les juifs, WKPD l'écrit. Ce que le tribunal a jugé ne compte pas. Ce que les historiens ont établi non plus. Ce que l'histoire a jugé non plus. Les choix politiques et historiques qui ont condamné la collaboration à l'oeuvre d'extermination nazie, non plus. Même si l'Etat français l'a reconnu.

Ce qui compte c'est ce qu'écrit WKPD

 

WKPD par son mépris de la distinction entre vrai/faux, juste/injuste, engendre logiquement un fonctionnement totalitaire.

 

 

 

 

 

 Alithia

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gmb 22/11/2007 14:38

L'affaire Dreyfus a pour origine une erreur judiciaire[1],[2] sur fond d’espionnage et d'antisémitisme, dont la victime est le capitaine Alfred Dreyfus (1859-1935), Juif et alsacien d'origine, et qui pendant douze ans, de 1894 à 1906, a bouleversé la société française.Je lit erreur judiciaire, antiemitisme, victime.Je ne vois pas là de manipulation?   

alithia 22/11/2007 15:52

Référence  la bibliographie : en référence n1° un livre écrit par des fascistes anti-dreyfusard comme si le jugement innocentant Dreyfus n'avait pas clos tout débat, ou la vérité sortie au grand jour (n'est-ce pasJean-no et tous les wkpdiens pour qui la vérité n'existe pas ?)