Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 11:32
Reconnaître que wikipedia difuse des idéologies  qui sont en tout contraires aux valeurs de la démocratie et des droits de l'homme.




etna-j-hiquet.jpg

photo J.Hiquet l'Internaute


La question est dans l'air. Elle est présente dans beaucoup d'esprits. Ce qui renvoie encore au fait que wikipedia s'est arrangée pour être inattaquable, bien entendu.



Suite à l'article  wikipedia ne tolère pas plus la rectification que la critique en réponse à Zoé qui se demandait comment faire intervenir des organisations pour empêcher wikipedia de porter atteinte à la liberté d'expression aux droits de l'homme etc., j'écrivais ceci :



Toutes les instances qui protègent le droit sont en effet concernées par le travail contre-productif qu'opère wikipedia en la mat
ière. Soit le droit à la libre expression et à la libre pensée, qui sont bafoués sur wikipedia, avec en sus une connotation particulière à l'encontre des femmes, mal aimées par ces geeks, qui n'aiment que leur ordinateur.

On trouve toutes sortes d'atteintes à la libre expression et à la libre pensée sur wkpd,
qui participent d'une intimidation générale des gens qui prétendent raisonner quelque peu  : sexisme, machisme et violence verbale de mâles mal dégrossis qui traitent différemment les participants selon qu'ils sont mâles ou femelles ; propagande en faveur de la charia contre les droits de l'homme (universels : ce que s'attache à détruire wikipedia, les faisant passer pour particuliers et donc contestables) contre les droits conquis de haute lutte dans nos pays, contre la laïcité (l'islam ignore la notion de laïcité : le clan pro-islam de wikipedia s'acharne à détruire l'idée de laïcité et la contester avec l'aide des fondamentalistes chrétiens, bien sûr )



Liberté d'expression, liberté des individus, et égalité de principe,  dont fait partie la liberté des femmes et leur droit à l'égalité (liberté à ne pas être mariées de force, à avoir droit aux études, à travailler, à ne pas se faire violer pour fabriquer des enfants de force etc... : toutes choses qu'il ne faut pas dire sur wikipedia, au nom de la fameuse "neutralité" qui permet la censure, et où donc toute défense des libertés est interdité, par "neutralité" bien sûr !)  ne sont pas en odeur de sainteté à wkpd. Si vous voulez vous faire mal voir, essayez de rappeler ces principes.

Liberté, égalité et laïcité, sont les piliers de la démocratie, que wkpd bafoue sans cesse.

Toutes valeurs qui se trouvent aux antipodes de wikipedia et de son relativisme, qui entend protéger des forces qui contestent les valeurs de liberté, d'égalité, de laïcité et de la culture. Et qui laissent en revanche et au titre du relativisme culturel
, la libre expression la plus totale aux points de vue de l'islamisme et des fondamentalismes religieux chrétien et de toutes obédiences, ainsi qu'à tous les courants anti-démocratiques et fascisants, voire carrément facistes.

Liberté, égalité, démocratie : ce que wikipedia ne veut pas voir figurer dans ses pages

Or wikipedia.fr s'acharne à détruire ces trois piliers en détruisant la culture : étrange non que ce soit aussi systématique ? peut-on parler vraiment de hasard ?

Qui a pris le pouvoir sur wikipedia ? Qui décide de ce qui se publie et de ce qui ne se publie pas ?

Bien entendu qu'il faut le faire savoir aux instances de défense des droits de l'homme, des droits des individus , y compris des droits des femmes.

Egalement, bien entendu qu'il faut le faire savoir à tous les secteurs de l'enseignement particulièrement concernés par ces questions et par la défense de la laïcité et de la culture, qui vont de pair.

Wikipedia doit être dénoncée car elle est devenue une officine de propagande pour défaire ce que la démocratie permet et protège.

Si vous voulez contribuer à recenser les articles inadmissibles, vous êtes les bien venus.
Quant à le faire savoir, davantage et à qui de droit, c'est la suite logique

Toute aide est bien venue contre cette oeuvre obscurantiste, réactionnaire, qui sape les biens les plus précieux d'une culture qu'est la liberté sous toutes ses formes, -y compris la liberté des femmes et l'égalité pour celles-ci-, et au premier chef, la liberté de penser, qui ne peut exister sans le souci de la vérité, ni sans le respect de la vérité.

Alithia

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Simon 12/09/2008 14:02

Socrate était  démocrate, à la différence de Platon, c'est vrai. N'empêche qu'il n'a cessé de la critiquer,  la démocratie, et de tenter d'apprendre aux citoyens les principes d'un juste  exercice de leur responsabilité politique en leur donnant constamment les raisons de se poser les questions en terme de vérité. Socrate ce faisant s'oppose aux Sophistes et apprend à raisonner contre la manière des sophistes, contre l'opinion , représentée par les Sophistes, qui n'ont pas ce souci de vérité, selon la manière dont Socrate les présente en tout cas.

alithia 12/09/2008 15:23


Tout à fait exact.

Socrate était un démocrate qui interrogeait la démocratie, en relevait les travers, les défauts, et il la mettait en question pour établir des principes vrais et justes qu'elle se devrait
d'adopter. Il prescrivait à la démocratie de se réformer en formant les citoyens susceptibles de faire exister cette démocratie de manière plus conforme à ses buts et à son essence. Il formait les
citoyens à l'exigence de vérité, sans laquelle il ne eut y avoir de justice. En cela il s'opposait complètement aux Sophistes, c'est à dire d'abord à leur relativisme et à leur absence de
principes. Les Sophistes sont peints par Socrate comme des gens qui cherchent la réussite, non la vérité. En cela ils sont relativistes : ignorent la vérité, et quand ils sont des hommes
politiques, ils sont opportunistes.  Car seule l'exigence de vérité fonde l'idée de la nécessité de principes.

Platon ne vantait pas la démocratie mais, à la suite de Socrate, établit les principes de la cité juste.

Après Platon, Aristote qui est un démocrate, reprend  la question de la démocratie, des lois, de l'équité et de la justice.

Toutes  ces oeuvres des philosophes visent à établir des principes contre le relativisme des Sophistes, davantage poussés par le souci de réussite en politique que par la justesse de principes
nécessaires à la justice. En cela ils se distinguent.
Et ce sont les philosophes, non les Sophistes, qui ont fondé la rationalité sur laquelle notre civilisation s'est construite depuis plusieurs millénaires et ce sont eux qui ont fait prévaloir la
notion de vérité et son importance dans tous les domaines.



Jean-no 15/11/2007 13:29

@ben : Platon n'était pas un démocrate, pas plus que ne le sont les protagonistes du système scolaire et universitaire que tu défends. Histoire de défendre ma boutique, je ne mettrais pas dans le même panier l'école et l'université. L'université s'adresse à des adultes (des gens qu'on suppose capables de réfléchir - mon vieux fond rousseauiste me fait penser qu'on a tort de nier la même capacité aux adolescents et aux enfants mais bon...), la frontière entre étudiant et prof est d'ailleurs rapidement poreuse à la fac, beaucoup de profs sont toujours étudiants et beaucoup d'étudiants sont chargés de cours. Alors sans dire que la fac est démocratique, je dirais au moins que le pouvoir n'y est pas si hiérarchiquement strict.

ben 15/11/2007 11:21

Pas vraiment d'accord...un jugement est relatif et subjectif. Relatif parce que si il ne l'était pas, on aurait pas besoin de jurys ! Subjectif, parce qu'un jugement, c'est par définition une interprétation subjective de données objectives...Mais quand bien même il y aurait des critères de qualité qui n'impliquerait aucune subjectivité dans le jugement (des machines s'en chargeraient !), le choix de ces critères est quant à lui parfaitement arbitraire (et normatif). Il est donc relatif.Par conséquent, en faisant abstraction de ce troll millénaire entre subjectif et objectif, qui est bien sûr impossible à traiter ici, la qualité dont tu parles est fondée sur des critères relatifs. Et affirmer cela, c'est objectif ! J'ajoute, de manière parfaitement objective (scientifique ?) que tu juges ces critères supérieurs du fait de ta position sociale de professeur (si c'est vraiment le cas, puisqu'on en a aucune preuve). Eh oui, car dans une optique très bourdieusienne, je dirai que tu ne fais que défendre des classements épistémologiques qui valorisent ton classement social et ta position dominante sur le marché du savoir. Tu protèges ton capital culturel qui risque d'être dévalué par l'apparition de ces nouveaux médias interactifs ! En somme, même si tu nies le relativisme épistémologique, tu es coincé dans le relativisme sociologique (qui signifie que tes jugements et tes représentations sont définis par ta position sociale).La référence à Charlie Hebdo dans ta présentation est d'ailleurs caricaturale. Charlie Hebdo est typiquement le symbole d'une certaine gauche intello, qui croit encore qu'accéder au savoir à l'occidental (la science professionnelle de nos professeurs émérites), c'est se prémunir contre la barbarie et l'ignorance. Finalement, cette gauche n'est pas si éloignée que ça des idées de Sarko, quand il affirme que la colonisation a eu comme effet sympatoche d'exporter la médecine et les écoles occidentales dans de pauvres pays arriérés... Eh oui, la droite dure et la gauche "droitdelhommiste" dont tu brandis l'étendard, c'est un peu le même combat, ou du moins le même aveuglement. C'est la même famille anti-démocrate, et tes diatribes contre l'extrême droite, vu de l'extérieur, ça ne semble être que la manifestation de querelles fratricides.Le vrai débat, c'est le débat Platon / Sophiste. Platon n'était pas un démocrate, pas plus que ne le sont les protagonistes du système scolaire et universitaire que tu défends. Il n'y a qu'à observer leurs pratiques et leurs rituels pour s'en convaincre. Autre point, Socrate n'est pas non plus représentatif du système scolaire et universitaire. En effet, la philosophie socratique est fondée sur le doute, sur la remise en cause. Or, la méthode scolaire occidentale, c'est au contraire l'apprentissage vertical et descendant de certitudes. En gros, c'est une grosse machine à inculquer des méthodes et des doctrines. La preuve : bien souvent, celui qui remet en cause, qui doute, qui critique des définitions, est exclu du système, surtout au niveau universitaire. En conclusion, tu ne peux donc même pas te positionner dans le débat Socrate / Sophiste. La seule chose qui me paraît claire dans ton blog, c'est que tu te positionnes dans un débat Professionnel / Amateur, Savoir monolithique (vrai) / Savoir relatif. (et aussi gauche / droite)A la limite, je pense donc que tu pourrais renommer ton site Platon contre les amateurs, puisque par définition, comme les amateurs sont souvent dans le faux, il y a des chances qu'ils professent toutes sortes d'inepties. En revanche, le platonicien connaît et impose la vérité avec un grand V, donc il ne peut proférer qu'une et une seule vérité.Oui, après réflexion, je pense qu'il serait plus cohérent de nommer ton blog, Platon contre les amateurs, ou à la rigueur, Platon contre la doxa... En tous les cas, Socrate et les sophistes, les pauvres, n'ont rien à faire dans ton sous-titre. Ce sous-titre est certes efficace en terme de marketing, mais ça s'arrête là. C'est de la bonne promo, mais au niveau de la rigueur philosophique, du moins d'un point de vue académique, c'est zéro. Ce n'est ni sérieux, ni crédible. Désolé de te le dire franchement, mais ça dévalorise ton blog. Tu ne peux pas t'approprier n'importe quel symbole. Du moins, à mon sens, ce n'est ni rigoureux, ni légitime.Cordialement

alithia 15/11/2007 11:23

Certes, lorsqu'on ne fonctionne pas selon les exigences du travail intellectuel, qui sont celles de la raison, mais au consensus d'opinions, comme le fait WKPD. :triomphe de l'opinion.

ben 14/11/2007 18:56

Réponse à Alithia. Je ne pense pas que ce que tu avances sur l'origine des articles de qualité soit réellement très pertinent et fondé sur des faits, en tout cas, par sur une observation scientifique. D'autant plus que la qualité est une notion assez subjective. Sur quels indicateurs te fondes-tu ? Personnellement, je pense au contraire, par expérience, que les articles de bonne qualité ont des origines assez diverses. S'agissant de la présence de nombreux informaticiens dans la tête du projet, ct vrai au début, maintenant, c une autre affaire...Cela dit, je termine sur ce que m'inspire ce blog. C'est vrai, le projet Wikipédia n'est pas parfait. Indéniablement, on perd son temps dessus, il y a de plus en plus de suppressions irresponsables, et les admins n'ont pas envie que ça change. Bon, mais aucun système n'est parfait. Je préfèrerais personnellement que le travail des admins soit plus encadré, mais faut faire avec... Ou forker ! Rappel. Il y a plein d'autres projets d'encyclopédies. Certaines ne sont pas à publication ouverte. Qu'attends-tu pour aller contribuer ? Faut-il te payer pour ça ?Cela dit, pour conclure, je vois que tu es prof de philo. Eh bien, permets-moi de te dire une chose : je préfère mille fois wikipédia à n'importe quel cours de philo ou cours de fac. Je veux dire par là que l'espace de liberté dont on dispose sur ce projet d'encyclopédie est monstrueux par rapport à celui de n'importe quel cours magistral ou cours de lycée. Je préfère mille fois les imperfections de Wikipédia à l'agression idéologique des professionnels du système scolaire qu'on est obligé de subir sans broncher pour obtenir un maigre diplôme. Wikipédia n'est pas parfait, certes, mais c'est rien en comparaison de la machine idéologique scolaire à laquelle tu appartiens. C'est incomparable. Le système scolaire, c'est hiérarchisé, coercitif, malsain, monopolistique, idéologisé à mort (la npdv, les profs, ils connaissent pas), et c'est bourré de gens qui s'imaginent, comme toi, que seuls les professionnels de "l'intellect" sont capables de faire du bon boulot. Mais un petit détail, la philo appartient à tout le monde, aussi bien aux "primitifs" qu'aux bouseux et autres prolos. Il n'y avait bien que Platon (et non pas Socrate dont tu te réclames) pour prôner le règne de la philosophie professionnelle, qui est une véritable aberration, et dont Hegel, et tous les tyrans qui s'en sont inspirés, sont probablement la plus funeste conséquence.A mon avis, je crois que ce qui te fait chier dans un tel projet, c'est que ca remet en cause ton salaire et ta compétence, qui s'appuient sur un soi-disant professionnalisme, sur un statut autoritaire qui te permet d'endoctriner de pauvres lycéens ou étudiants, et d'avoir raison quoi qu'ils disent. Et Wikipédia c'est l'inverse de ça. C'est l'inverse de l'amphithéatre ou du média classique, car les profs, les professionnels du savoir sont traités à la même enseigne que les autres. Et ça, forcément, ça peut leur plaire. Je vois pas mal d'articles, depuis quelques temps, de "professionnels du savoir" (historiens, journalistes, gauchistes et autres) qui supportent assez mal le développement de la publication ouverte. Du coup, ils en balancent pas mal sur la tronche de Wikipédia - heureusement, y a rien à faire, elle tient la route. C bien normal, les masques tombent. Ca remet en cause leur position dominante et monopolistique sur le marché du savoir. Pas étonnant que ça les dérange. Ca fissure leur maigre pouvoir d'intellos. Habitués à jouer aux petits chefs dans leurs amphis, leurs assoces alternatives, leurs partis ou leurs salles de classe, ils se retrouvent face à des gens qui les prennent sur un pied d'égalité et mettent en doute leurs saintes écritures. Bien triste pour eux...Conclusion. Les bêtes bléssées sont souvent les plus agressives. Ton blog en est un bon exemple.

alithia 14/11/2007 19:43

Non pas subjective : pour juger il faut les connaissances + la raison  et l'expérience de celle-ci, et avoir appris à lire, et l'expérience du jugement :  ce que fait un jury, ce que font des profs etc.. La raison et son exercice (ce qui s'apprend) pour analyser raisonnement, pertinence, clarté, logique, plan, écriture , bibliographie etc.

Ethocom 09/11/2007 17:44

Pour notre part c'est une alternative économique artistik qui s'est fait desoudé sec aujourd'hui ... Malgré tout nos éfforts !Rien à faire quel dommage!Wikipedia est React et c'est tout