Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 14:28

J'avais cité le cas d'un participant à wikip. mathématicien et formé en épistémologie  qui avait tenté de s'opposer à la déferlante irrationaliste sur wikip.

Un autre correspondant  m'écrit et je reproduis  une partie de l'échange. Son objection, et ma réponse .




la-gaudeloupe-j-werter.jpg

photo J. Werter l'Internaute

Ce correspondant remarque que le même individu fut cependant critiquable comme administrateur. [visible dans les commentaires de l'article wikipedia ennemie des intellectuels ]

Soit. Cependant voici ce que j'ai envie de répondre à ce genre d'objection concernant l'indiviu embarqué dans le tourbillon wikip.  : 

Peu importe, à la limite, le comportement de l'administrateur E. et ce dans quoi la gestion de ces tâches l'a embarqué en participant au système Le système de wikip. étant pervers, il ne peut produire de comportements justes  et adéquats de la part de ses responsables qui appliquent ses règles. Dans un système pervers, les individus qui le font fonctionner sont forcément atteints en ce sens qu'ils ne peuvent avoir eux-mêmes que des comportements criticables, au mieux, et pervers au pire, pour les adeptes fanatiques ou complètement manipulés eux-mêmes (voir ce que peut produire une communauté sectaire)

L'intéressant est le mathématicien E. et le fait qu'il soit quelque peu instruit en épistémologie.

Il a essayé, malgré les règles du système (la fameuse "neutralité" : on y revient toujours) de faire respecter quelques critères élémentaires, de bon sens pourrait-on dire même. Et, bien que membre ancien de wk, et bien que membre investi de pouvoirs importants à wk (élevé dans sa hiérarchie) , non seulement il n'a pas pu se faire entendre, mais il n'a été ni compris ni même écouté, quand il a essayé de faire valoir des critères élémentaires pour une supposée encyclopédie.

Cela allait de soi mais allait contre le système, qui n'a même pas entr'ouvert la porte à l'examen de sa critique. Ce qui en dit long sur le système. Et c'est cela qui m'intéresse. Il n'y a aucune place pour la discussion de la manière dont s'écrit wikip. Il n'y a aucune place pour la réflexion à wikip. qui fonctionne comme un système totalitaire parce que, wikip. n'attend de ses membres, que la soumission la plus totale à cette règle dite de "neutralité", contre la vérité et qui l'éclipse.

Ce que E. a eu le mérite de découvrir et ce pour quoi il a eu le mérite de quitter wikip.


Après, que le système broie les individus, quand il s'agit d'un système totalitaire, il n'y a pas de quoi s'en étonner.

Wikip. transforme les individus en abrutis serviles et soumis, une fois devenus wikipediens. Tous les exemples que je cite le montrent . Dans leurs échanges et discussions on n'a affaire qu'à des propos d'abrutis ; des arguements faussés, absurdes, dépourvus de la logique la plus élémentaire, des raisonnements faux, pervers, de la sophistique de la pire espèce, des attaques infâmes etc. etc.

Nul individu sensé ne peut rester dans cette boutique sauf à risquer de devenir parfaitement idiot. Je pense du reste que le système wikip. pour ce qui est des participants, ne peut convenir qu'à des idiots ou des pervers.

Les consultants, ça n'a rien à voir. A mon avis, ils font un petit tour sur wikip. parce qu'elle est omni-présente, mais ne lisent pas ses articles.

Je pense que wikip. est tout sauf une encyclopédie, mais un phénomène de société certainement, une mode, une manie, un loisir, tout ce qu'on veut sauf un organe de diffusion du savoir.

Je pense que wikip. est une curiosité, consultée pour la curiosité, pour ses curiosités c'est à dire essentiellement pour les loisirs, les informations factuelles et mineures (genre match de foot ou un nom propre oublié , etc) et évidemment pour le sexe, sujet de curiosité inépuisable.

Elle n'est pas consultée pour le savoir. C'est faux de l'affirmer, comme le font certains avec componction, qui la prennent, à tort, au sérieux. Les élèves et étudiants  savent très tôt qu'elle est mauvaise, fausse et faussée. Dès le collège ils l'ont entendu dire, par les prof, les bibliothécaires . Et ils le comprennent assez vite quand on le leur explique et qu'on leur met des preuves sous les yeux.  Sans parler des wikipediens eux-mêmes qui ne cessent de le dire, dès qu'ils circulent un peu dans ses articles. Très vite ils sont atterrés. Et comme on les comprend !

Je fais partie du monde de l'enseignement que  je connais bien et je puis vous l'assurer . Avec wikip. les élèves et étudiants se marrent et elle les fait marrer.

Avec wikip. ils s'amusent. Elle est pour eux un jeu. Et ils ne peuvent la prendre au sérieux comme encyclopédie. Elle n'est pas crédible ; ce qui se voit tout de même. Elle est trop mauvaise.

A l'univsersité, citer wikip. c'est la honte et le ridicule assurés. Il n'y a que  les wikipédiens pour prétendre que les étudiants citent wikip. (dans les Facs de Lettres, du moins ; dans les écoles plus professionnelles, je ne connais pas).

Il n'y a pas besoin  de très longtemps pour s'apercevoir de la différence de qualité entre wikip. et une encyclopédie assez populaire comme Encarta et donc l'utilité qu'elles peuvent respectivement représenter pour un élève du secondaire. Pour un étudiant du suprieur, on n'en aprle même pas. Et sans parler, bien sûr, des vraies, grandes, encyclopédies comme Britannica ou Universalis qui ne sont même pas comparables.

Il n'y a que les wikipediens pour parler avec sérieux de wiki. comme encyclopédie.

Que les gens cliquent et y passent, oui. Qu'ils lisent ses articles dans les domaines de la connaissance, ça reste encore à prouver. Et je suis personnellement, tout à fait sceptique.


Alithia

Partager cet article

Repost 0

commentaires