Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 11:13
Un correspondant  m'écrit. Je reprends son message ci-dessous.




atitlan-m-tenenbaum-.jpg
photo P. Tenenbaum l'Internaute

Ce message qui rappelle la définition de l'Encyclopédie et le sens du projet
de Diderot et D'Alembert :

  «  A propos de l'encyclopédie, celle de Diderot et D'Alembert, on peut rappeler ceci:
"Entreprise collective, elle fait appel aux savants spécialisés, donc aux savoirs vivants et non plus seulement aux compilations livresques : d'Alembert s'occupe de la partie Mathématiques; Daubenton contribue à l'Histoire naturelle, Bordeu, Tronchin, à la Médecine, Rousseau à la Musique, Dumarsais à la Grammaire générale, etc.; parmi ces "talents épars", on trouve aussi Voltaire, Turgot, Jaucourt, d'Holbach, Quesnay, tant d'autres, sans oublier les anonymes, artisans ou artistes : plus de 150 collaborateurs, issus pour la plupart de la bourgeoisie d'Ancien Régime, techniciens, praticiens, liés à l'activité productive du temps."


et voilà ce qu'en dit Diderot, ça laisse rêveur...


"Le but d'une encyclopédie est de rassembler les connaissances éparses sur la surface de la terre; d'en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, et de le transmettre aux hommes qui viendront après nous; afin que les travaux des siècles passés n'aient pas été inutiles pour les siècles qui succèderont; que nos neveux devenant plus instruits, deviennent en même temps plus vertueux et plus heureux; et que nous ne mourions pas sans avoir bien mérité du genre humain". »


fin du message


 

Ce rappel de la  définition de ce qu'est une encyclopédie par Diderot vient à point, quand un des administrateurs de wk les plus proches de son grand chef David Monniaux  est venu me raconter ici qu'une encyclopédie n'avait rien d'un ensemble organisé du savoir et qu'à wk on exclut les savoirs vivants considérés comme "essais personnels" tel Einstein à son époque, ou Galilée à son époque (sic).


 

Je réponds à ce correspondant , ce qui est l'occasion de reprendre le sujet de la manière  dont wikipedia traite la science contemporaine.


 


« Oui, l'Encyclopédie a donné la définition de ce qu'est une encyclopédie en en donnant un modèle . Il faudrait le dire à Pabix, (wikipedien venu ici plusieurs fois, et un peu donneur de leçons comme souvent les wikipediens) qui n'était pas d'accord sous prétexte que ça aurait été ma définition. Comme si chacun avait sa définition personnelle des choses, qu'il serait libre d'inventer au gré de ses besoins lors des discussions ! Ce qui montre aussi qu'il ignore complètement l'oeuvre de Diderot et ce que fut l'Encyclopédie, comme tous les wikipediens qui sinon, ne prétendraient pas faire une encyclopédie à coups d'accumulation d'approximations, ignorances et contre-vérités.



Il faudrait aussi le dire à tous les autres wikipediens qui ne réagissent pas et même trouvent normal que wk, supposée encyclopédie, ne transmette ni ne diffuse surtout pas la science contemporaine dont les théories sont dites "marginales" ou "alternatives" et qu'elle leur préfère les idées courantes dites théories "reconnues", autrement dit l'opinion commune , quand bien même est-elle fausse , ce qui est toujours le cas comme l'a montré Bachelard par rapport aux sciences.



C'est ainsi que J-N. Lafargue lorsqu'il s'exprime comme porte-parole officiel de wk déclare que, à l'époque d'Einstein, la théorie de la relativité restreinte eut été refusée par wk pour cause de "travaux personnels" (sic) comme je l'ai déjà mentionné. [ voir wikipedia censure la science contemporaine]



Comme ça ne suffit pas et que cette question fait l'objet de débats périodiques qui resurgissent comme un serpent de mer, on organise des votes. Oui, vous avez bien lu : on vote pour savoir si wk doit rapporter la vérité, lorsqu'elle apparaît sous la forme d'une théorie nouvelle non encore connue du grand public, ou si wk doit se ranger du côté de la majorité, même s'il s'agit d'une idée fausse.


Sur la base d'une question fort mal posée :
"Si nous étions quelques siècles en arrière, WP affirmerait-elle que le Soleil tourne autour de la Terre (tout en mentionnant rapidement les théories alternatives, en particulier celle d'un farfelu nommé Copernic) ?"

Réponse en faveur du parti de la majorité à 84% des votants !



Wk refuse de prendre parti en faveur de la vérité sous prétexte d'écriture "neutre" dit-elle. Sans craindre de prendre le parti de l'ignorance contre les théories les plus récentes et sans craindre de laisser publier des théories périmées et des idées fausses. Alors forcément, la question revient périodiquement chez les esprits logiques : ne pas prendre le parti de la vérité ne serait-ce pas en conséquence favoriser son contraire, l'erreur ?


Ce qui est en effet une excellente question.



Et certains s'étonnent. Comment wk peut-elle accepter les sectes, les pseudo-sciences et tous les thèmes du para-normal et du grand n'importe quoi largement développés selon une logique inflationniste même, sur wk qui réserve des catégories entières aux thèmes les plus irrationnels, et, comment peut-elle dans le même temps refuser les travaux savants sous prétexte de "travaux personnels" (sic) comme on vient de le voir encore avec les travaux d'un médiéviste, le seul auteur français à avoir écrit sur certains sujets très spécialisés et qui se fit impitoyablement jeter de wk ... car il citait lui-même ses ouvrages en bibliographie. [ voir comment wikipedia traite les universitaires]



Donc comme si ça ne suffisait pas que les porte-parole officiels de wk se vantent de ne pas publier les théories contemporaines, et de leur préférer les erreurs contemporaines, un rédacteur surnommé EL (et vraisemblablement physicien selon mes déductions, car à wk on ne se présente pas, c'est bien mieux ! ) organise un vote pour demander si wk doit publier ce qui dit la science ou ce qui est admis par la majorité et que celle-ci considère comme vrai (contre et malgré la science ). Sauf qu'il ne le dit pas dans ces termes, ce qui serait clair, mais selon l'imprécision et la confusion habituelles à wk en opposant « théories alternatives » encore nommées « marginales » à « théories reconnues », ce qui n'est vraiment pas clair.


Argument d'autorité : on met cela au vote, pour ne plus avoir à en parler, c'est à dire faire taire l'objection que wikipedia devrait s'écrire du point de la science.

= Et toujours cette idéologie que la connaissance ferait l'objet de sondages, de votes, bref comme si c'était à la majorité que se décidait ce qui est vrai ou faux !



L''idéologie wikipedienne, complètement ignorante de l'épistémologie et de la philosophie des sciences, comme nous l'avons remarqué à de nombreuses occasions, aboutit à des absurdités :  elle repose sur la foi absolue que les connaissances et la vérité sont l'affaire de la décision du grand nombre. J'ai déjà relevé cette absurdité.



Donc pour mettre fin une fois pour toutes (espère-t-il) à ce genre de débats récurrents le dénommé « EL » , après avoir encore rencontré cette objection selon laquelle wk se devrait de privilégier la vérité et la science contre les croyances admises -qu'elle privilégie de fait dans le cas contraire, « EL » donc, répond en substance « certainement pas » à son contradicteur.


« EL » répète lui aussi que wk ne doit pas publier les "théories marginales" (sic) mais seulement les "théories reconnues" (sic). Il organise ainsi un vote, pour faire établir définitivement que wk doit coller aux idées de son temps (croyances et idées reconnues) et refuser les théories scientifiques si elles sont nouvelles et pas encore admises de tous (et donc considérées comme marginales : mais par qui ? il ne le précise pas ).



Que veut dire exactement cette opposition entre "théories marginales" dites "alternatives" et "théories reconnues" ? Ne me demandez pas, on est là dans l'imprécision habituelle à wk qui mène à l'incohérence. Cette terminologie est parfaitement inadéquate. Pour poser une question qui ait simplement du sens, il conviendrait d'opposer théories scientifiques à représentations d'une époque donnée et qui passent pour vraies. Mais ce serait clair et ça n'est pas vraiment la caractéristique 1° de wk.


Donc c'est ainsi qu'il les appelle de manière très imprécise , théories marginales" et "théories reconnues". [
voir ici]


Où l'on doit comprendre en lisant ses autres propos, que "marginal" = contemporain, soit le dernier état de la connaissance, inconnu du grand nombre ; et "reconnu" = ce qui fait l'unanimité , le déjà connu, soit les croyances d'une époque. Mais il ne précise pas par qui ni comment elles sont reconnues.


Le problème encore est qu'il use à la fois des termes "marginales" et "alternatives [voir la question : où c'est Copernic qui est dit "alternatif"] Or il faut savoir qu'à wk sont nommées "alternatives"  les pseudo-sciences. L'expression "théories alternatives" désigne  ces dernières, mais au sens, particulier à wk là encore, où il ne s'agit pas de fausses sciences mais de théories pas encore démontrées.

La confusion est maximale : les théories contemporaines, sont ainsi renvoyées dans la même catégories que les pseudo-sciences, supposées toutes "pas encore démontrées".


Mais elles sont aussi appelées "pas reconnues" : mais par qui ?  Il ne précise pas si c'est la majorité de l'opinion commune ou les savants.

Si l'on suit Michel Serres, elles seront « reconnues » par Monsieur tout le monde, qui est beaucoup plus malin et plein de bon sens que les universitaires -car il les déteste et a juré leur perte en annonçant leur fin, vu leur inutilité et leur ringardise (voir article sur M.S.) . Pour lui sa concierge qui choisit des yaourts bio en sait plus et a mieux compris ce qu'est l'écologie que le prix Nobel qui n'aurait jamais entendu parler d'écologie (à ce que prétend M.S. car bien entendu si la concierge a quelques idées en matière d'écologie, ça ne lui est pas venu des études scientifiques par quelques médiations possibles, qui s'appellent la politique. Non, elle aurait sans doute tout compris par elle même tandis que le prix Nobel, là aussi c'est bien connu, n'aurait jamais entendu parler d'écologie, concept politique dérivé de la notion de « milieu » pour les vivants, qui appartient à la biologie et qui a une signification très précise en biologie depuis Darwin au moins )


Reconnue par Monsieur tout le monde, c'est aussi ce qu'on pense à wk en vertu de la croyance que le grand nombre serait plus sage et plus pertinent que le plus grand des savants. Croyance fausse jusqu'à l'absurde, mais profondément ancrée et indéracinable chez les wikipediens [j'aurais l'occasion d'y revenir, puisque c'est la croyance fondatrice de wk]


Voilà une belle absurdité et une belle erreur. Car n'est-ce pas, il est bien connu que le grand nombre qui croyait à l'immobilité de la terre et au géocentrisme jusqu'à Galilée et même contre lui et encore après, celui qui croyait à la génération spontanée jusqu'à Pasteur et même contre lui, celui qui adhérait au créationnisme contre l'idée d'évolution jusqu'à Darwin et même contre lui et encore après etc. etc. etc. est beaucoup plus sage et pertinent que le savant qui a eu raison, seul contre tous ou presque ? (ironie)



Wk accorde au grand nombre un privilège sur le savant, du seul fait du nombre : une assemblée composée d'ignorants produirait un ensemble savant, croit-on à wk, même s' il paraîtrait du reste, qu'une majorité , dans certains pays dits "avancés" aux populations "éduquées", croit toujours au géocentrisme, au créationnisme etc. peut-être aussi à l'astrologie et aux OVNI du reste. Pour cela y'a qu'à voir wk qui publie et développe ces sujets à longueur de pages, ce qui semblerait indiquer que ces croyances ont quelques consistance ou au moins popularité .




Donc ce vote initié par « EL » pour mettre fin une bonne fois pour toute à l'obligation de vérité qui s'imposerait à wk, et pour décider du contraire, est appelé à partir d'une question ainsi formulée. Vous ne le croiriez pas donc je vous la recopie :

«
"Si nous étions quelques siècles en arrière, (on ne dit pas combien) WP affirmerait-elle que le Soleil tourne autour de la Terre (tout en mentionnant rapidement les théories alternatives, en particulier celle d'un farfelu nommé Copernic) ? »

- maximum d'imprécision :
« quelques siècles en arrière »
- maximum de confusion : wk aurait-elle écrit que le soleil tourne autour de la terre ? A quoi sont opposées les théories de la science du moment, nommées « alternatives » et le savant « farfelu » soit des jugements introduits subrepticement par EL qui a adopté pour ce faire le point de vue opposé à la science de l'époque, qu'indiquent les termes alternatives et farfelu. On comprend donc par là que la science qui va de Copernic à Galilée, lorsqu'elle contredit une opinion fausse mais populaire, est classée « alternative ». Traduction en wikipedien : Copernic et la science nouvelle sont au même rang que les pseudo-sciences -rappelons qu'en wikipedien ça veut dire "pas encore des sciences" .

Et « marginales » qui , en wikipedien veut dire minoritaire. En ce cas wk aurait été du côté de la représentation populaire majoritaire et tant pis pour la vérité.

On ne poserait surtout pas le choix en termes d'une alternative claire, (au sens propre du mot alternatif, cette fois : un choix)  telle que :

* Wikipedia doit-elle refléter ce que pense le sens commun et la majorité ?

* ou au contraire wk se doit-elle d'exposer ce qui est vrai selon ce que la science a démontré , même cela n'est pas encore reconnu et compris par la majorité du public non-savant ?


car ce serait poser la question en termes de vérité et demander si wk doit se ranger du côté de la science ou du côté de l'opinion générale et ce qu'elle se représente de la science. Cette question n'est pas posée.


L'alternative supposée par ce vote est mal posée : il n'y a même pas d'alternative (supposant choix véritable) car à l'évidence pour l'auteur de la question,
« EL » , wk ne doit pas se ranger du côté des farfelus que sont les savants contemporains.

 

La question sous-entend qu'à l'époque où tout le monde croit x ou y, wk ne doit publier que ces mêmes croyances et représentations qui appartiennent à une époque, et non les idées des farfelus. Wk doit être du côté de la majorité et ne peut exposer des idées minoritaires.


Comme si la connaissance vraie pouvait jamais être majoritaire ! L'ignorance de l'épistémologie est le point faible de wk. encore et toujours.


 

Le vrai est posé comme « alternatif »,  « farfelu » et « marginal » : minoritaire, donc à rejeter. La question contient la réponse car elle est posée du point de vue de la majorité, du grand nombre, qui est supposé, par les wikipediens, regarder les savants comme de doux dingues car ils ne tiennent pas le même discours que tout le monde. Le Professeur Nimbus, quoi. Et wk n'ayant pas envie de passer pour savante donc dingue, aux yeux du grand public, tient le discours de la majorité et de la normalité en matière d'idées :  elle répétera donc toutes les croyances populaires .

Voilà ce que pense « EL ». Comme quoi on peut avoir une formation dans un domaine scientifique et ignorer l'épistémologie, ce qui mène à soutenir des énormités quant aux sciences et au processus de constitution du savoir .

Car « EL » sous-entend que, bien entendu, wikipedia ne peut être en avance sur son son temps c'est à dire penser autrement que ce que « tout le monde pense » en parfaite ignorance des théories contemporaines. A l'époque où tout le monde pense que la terre est immobile au centre du monde, wk doit dire la même chose. Et s'il est quelques originaux, Giordano Bruno, Kepler, Copernic et Galilée , et tous les savants de l'époque, pensent autrement , eh bien il faut laisser ces marginaux où ils sont, soit l'ensemble des philosophes et savants, et répéter ce que pense tout le monde. Où l'on voit que « tout le monde » c'est l'homme de la rue, l'ignorant moyen, surtout à l'époque où tout le monde n'allait pas à l'école : ne pas oublier que le peuple était inéduqué et ignorant.

Le choix de l'époque par 
« EL » est donc tout sauf innocent, lui aussi. Verrait-on aujourd'hui l'opinion commune prendre parti contre la physique quantique, la théorie des cordes, donner son avis sur la nature des objets mathématiques ?


Où l'on voit encore que wk entend adopter le point de vue moyen de l'ignorant moyen, représentatif de l'ignorance de son époque et non pas le point de vue des savants , dits « marginaux ».  Marginaux voulant dire minoritaires. Et ce, à partir d'un exemple du XVI° siècle qui ne reflète pas du tout la manière dont se pose la question de l'opinion face à la science aujourd'hui.


Noter de plus que tous les philosophes et savants de l'époque sont galiléens, ce que l'on ignore à wk bien entendu. Mais néanmoins sont-ils taxés de marginaux, parce que minoritaires par rapport à l'opinion commune : tout est là résumé.


L'ignorance de l'histoire des sciences dont témoigne
« EL », ajoutée à son ignorance de l'épistémologie, est confondante. 


Prendre parti contre la communauté savante en faisant comme si on était toujours au Moyen-Age, il faut oser !

Et le soumettre au vote, comme si cela relevait d'une décision de ce type, on frôle l'obscurantisme ! Car c'est à peu près comme s'il demandait : croyez-vous que, comme au Moyen-Age, il ne faut pas froisser les croyances les plus répandues, qu'il faut se soumettre  à la dictature de l'opinion majoritaire du moment et ne pas choisir le parti de la raison qui risquerait d'être subversif (comme la physique galiléenne, sans le Dieu 1° moteur d'Aristote, semblait être subversive à l'Eglise qui à l'époque exerçait une censure et un contrôle des idées visant à préserver la place de Dieu au sein de la nature). Noter qu'à cette époque, ça n'est pas tant l'opinion commune qui est indignée, que l'Eglise qui censure, ce qui est tout à fait autre chose. Car à l'époque l'Eglise contrôlait encore la pensée et l'enseignement. Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui où l'Eglise ne se mêle plus de déclarer hérétiques les théories scientifiques. Nuance de taille, oubliée par EL.

Hors de toute histoire des sciences, EL plaque un modèle d'une autre époque, d'une époque où la liberté des savants et des penseurs n'était pas reconnue. C'
est pourquoi les pouvoirs de censure pouvaient s'exercer et faire passer les théories nouvelles pour hérésies à rejeter (ce que EL appelle des idées considérées comme "farfelues")


De plus, on retrouve le critère quantitatif de la majorité et de la minorité : sera publié par conséquent ce que pense (croit) la majorité. Et pas ce que pense (connaît) la minorité savante, voire le savant, qui presque seul (Copernic, Kepler, Darwin, Pasteur ...) contredit le sens commun et ce que tout le monde pense . Et pourtant c'est lui qui pense vrai et les autres qui sont dans l'erreur. Même s'ils sont la grande majorité.


Double faute logique car :


1- cela est décidé par wk au nom de l'idée qu' il ne faut pas décider entre deux explications contradictoires, car wk n'a pas à trancher dans les débats, dit-elle, sans voir qu'elle tranche pour décider en faveur de l'opinion admise à une époque -en l'occurrence imposée par l'Eglise à une époque


2- ce serait la majorité qui déciderait de la vérité ; alors que la vérité demande à être démontrée et ne fait pas l'objet d'un choix ni d'une décision majoritaire.


Doublée d'une double ignorance :


- ignorance qu'en matière de connaissances, c'est toujours une minorité savante qui a raison contre la majorité ; ignorance cumulée de l'épistémologie et de  l'histoire des sciences de la part de EL.


- ignorance que l'histoire de la science et que la manière dont la science est reçue par l'opinion, n'est pas la même au XVI° siècle et aujourd'hui, car aujourd'hui ne règne plus sur la raison la censure de l'Eglise, formant l'opinion du vulgaire ignorant.

Conclusion illogique : wk n'aurait qu'à répéter le point de vue de la majorité, sans voir qu'ainsi elle décide et prend parti pour l'opinion tout en disant qu'elle ne décide pas car elle ne fait que se ranger à l'avis de la majorité, en faisant comme si on était encore au XVI° siècle et qu'il ne fallait pas froisser l'opinion, comme si l'opinion risquait d'être aujourd'hui choquée apr les productions de la raison et comme si nous étions encore au Moyen-Age. Double faute logique et historique, et double erreur qui conjugue, sous la plume de EL, un mélange de statistique en guise de pensée et d'archaïsmes très étonnants.


La page de ce vote et sa question (absurde) peut se voir ici. Elle est pourtant nommée « wikipedia et la vérité ». Contradiction encore puisqu'elle évite précisément de poser le problème en terme de vérité, mais la pose en termes de majorité et d'accord avec l'opinion généralement reconnue . Une page de discussion l'accompagne avec quelques objections que « EL » repousse avec mépris.



Merci donc à
« EL» de nous avoir livré, à l'état brut, un si beau morceau d'anthologie des croyances et représentations wikipediennes vis à vis des sciences, fondées sur une ignorance assez rare de l'histoire de la rationalité scientifique et de l'émancipation de la raison à l'égard de quelque pouvoir, d'une part, et d'autre part mais cumulativement, fondées sur une pareille méconnaissance de ce qu'est la science et sa communication au public non-savant, du fait d'une inculture épistémologique inexcusable pour qui prétend s'exprimer sur ces sujets dans une dite "encyclopédie".




Et, en un autre sens et pour  des raisons tout opposées, merci de votre intervention et de votre citation. Je mets tout cela en ligne avec un commentaire de ce vote inénarable qui à 84% des participants approuve que wk ne publie pas les théories dites "marginales" c'est à dire Einstein à l'époque d'Einstein, Galilée à l'époque de Galilée etc. mais publie ce que croit le grand nombre, au nom sans doute d'une soi-disant "sagesse des foules" à la quelle croit wK .




Qu'elle y croit et les wikipediens avec elle, fort bien. Libre à elle de croire. Mais il importe de dire que ce sont des absurdité et que cette croyance n'est nullement avérée par l'histoire : ni l'histoire des idées et celle des sciences : la foule a toujours été friande de magie et de croyances irrationnelles plutôt que de connaissances aussi longtemps que l'éducation ne l'en avait pas détrompée et là encore on sait comme c'est difficile : l'homme a besoin de croire ; en politique on a aussi vu les foules et généralement ça n'est pas joli quand la foule se substitue au peuple citoyen, organisé, par des lois et des institutions. La foule obéit à ses pulsions plus qu'à sa raison. Le peuple , entité citoyenne, lors qu'il est amené à se prononcer via les institutions que sont le vote, les partis, c'est bien autre chose. La foule dans les stades , ça n'est pas toujours ce que l'humanité a produit de mieux. La foule wikipedienne, qu'en est-il ? Elle semble ne pas être exempte de toute critique et il n'est pas obligatoire de la suivre. [voir encore absurdité de l'égalitarisme de la connaissance : le présupposé de wikipedia]


Alithia

Partager cet article

Repost 0

commentaires

John Styx 18/10/2007 18:27

Alithia, vous déformez la vérité. Dans la déplorable affaire du médiéviste jeté de Wikipédia, ce n'étaient pas ses travaux personnels qui ont été rejetés : il se contentait d'ajouter des références bibliographiques. Aucun contenu de fond n'a été apporté et jamais cette personne, bien malmenée par ailleurs, n'a été chassée pour « travaux personnels ».Quant aux autres commentaires, je ne demanderai qu'une chose : cessez de faire passer le Moyen Âge pour une période d'obscurantisme. Comparée à quoi ? Celle de la Révolution culturelle ? Les procès en sorcellerie ont eu principalement lieu à l'époque moderne. Lisez le bouquin de Régine Pernoud, "Pour en finir avec le Moyen Âge", qui s'il s'apparente plus à un pamphlet qu'à un livre d'histoire, a le mérite de remettre les choses en place. Merci de ne pas colporter des idées fausses sous prétexte que Wikipédia le fait.Par ailleurs, vous êtes philosophe, Alithia, mais pas historienne des sciences. A l'époque de Copernic, le géocentrisme était une thèse scientifique, et pas simplement une vérité populaire. N'avez-vous jamais étudié les traités de physique d'Aristote ? Pensez-vous que les Anciens aient été des crétins ? Ils connaissaient l'hypothèse héliocentrique et l'ont rejetée avec des arguments faux, mais cohérents avec l'outillage physique dont ils disposaient. Si je fais un sondage en sortie de fac de sciences, je ne suis pas sûr que beaucoup sachent me prouver que le modèle héliocentrique est le bon.

alithia 18/10/2007 20:20

* Paul Aubé : Oui, c'est juste sa personne qui a été rejetée et ses interventions , -il fut bloqué sur wk et interdit d'y participer . Un détail sans doute.* Par ailleurs  il arrive que les philosophes (et  étudiants en philo)  étudient l'histoire des sciences, une discipline où les philosophes sont assez présent du reste. Quant à l'Inquisition, je ne crois pas que Régine Pernoud me contredirait (puisque c'est de cela qu'il est question)Oui, je connais Aristote, mais en l'occurrence c'était le système de Ptolémée,  dont l'Eglise avait fait un dogme en décrétant vérité définitive sa carte du ciel, que les savants modernes de Copernic à Galilée  ont fait apparaître comme faux. Et là-dessus, il n'y a aps à discuter. Car le  problème est beaucoup moins celui d'Aristote-Ptolémée versus Copernic-Galilée (l'affaire est entendue pour les savants) qu'il n'est celui de la censure de l'Eglise et des interdits de l'Inquisition. tEn effet , tous les esprits savants de l'époque étaient galiléens, je rappelle. Tandis que c'est l'Eglise qui transforme une invention scientifique en problème idéologique et politique, dont elle fait un blasphème s'opposant au dogme de la théologie (dans la version imposée par l'Inquisition, car le pape était plutôt enclin à admettre Galilée) Donc 4 siècles après venir prendre le parti anti-Copernic, c'est tout de même curieux. Car  ça n'est pas prendre , ce faisant, le parti d'Aristote-Ptolémée , mais celui de la censure de Copernic, par l'Eglise (et  en son sein, l'Inquisition)J'espère que vous ne vous imaginerez plus que j'ignore l'histoire des sciences. :)

carammel 15/10/2007 01:52

En tout cas El a fait son vote et a entraîné tous ses petis copains (au moins 20 à eux tout seuls) à décider que la science qui remet en question des idées reçues ne doit pas être éditée par WP, sauf avant un large délai qui laisse aux rédacteurs de WP une très large marge d'imprécision et d'improvisation et excuse leur incompétence. En attendant que Einstein soit admis, chacun est libre et c'est le principal.

20 personnes votent de l'état de la science et de ce qui est ou non recevable. Je trouve cela merveilleux.


En conséquence je ne pense pas que les étudiants puissent se servir de WP, c'est vraiment trop nul.

Des millions de consultations, nous dit-on, oui, mais pour faire quoi ? Certainement pas des études. Il ne faut pas surestimer le danger. Si un étudiant s'inspirait de WP, ce serait le meilleur moyen de se faire remarquer pour ses maladresses.

Bon ce que j'en dis ...

Castor 14/10/2007 22:18

Moi il me semble que ce Marc machin qui essaye de se faire passer pour un Polonais et qui parle de procès en sorcellerie pour désigner une critique, nous ramène lui aussi au Moyen-Age avec ses références complètement inappropriées et d'une autre époque.Encore un wikipedien attardé.C'est curieux tout de même comme le wikipedien de base semble être souvent imprégné d'idées d'extrême-droite pour lesquelles il a une tolérance illimitée ou encore d'idées qui retardent et qui, sur le plan politique, semblent ignorer les principes de la démocratie et du droit. Le droit de critique et de libre expression sont ignorés à WP par les wikipediens et tous les principes de l'Etat de droit.Les mots ne sont pas innocents. Procès en sorcellerie pour désigner une critique, un travail sur des idées, c'est à la fois se tromper d'époque, mais c'est a-politique dans le sens où c'est une négation de tous les principes politiques. Par là son retard de wikipedien attardé rejoint l'extrême-droite. Vous me critiquez ? Je ne vais pas discuter de vos idées (d'ailleurs j'en suis bien incapable) mais j'essaye de vous discréditer. Alithia n'a pas des idées vraies ou fausses sur WP , d'ailleurs la vérité et la fausseté ne nous intéressent pas. Non peu importe que ce qu'elle dit soit vrai ou faux, nous n'allons pas en discuter. Mais elle fait des procès en sorcellerie. Voilà le niveau de réponse : on ne discute pas, on vous accuse d'être à vous seule l'Inquisition. D'ailleurs WP interdit de citer votre blog et interdit tout lien vers ce blog. Donc a une tolérance à la critique égale à zero.Et ses membres ont des arguments lamentables , mais révélateur de ce qu'il s ont dans le crâne , des idées et des méthodes qui n'ont rien à envier à celles de l'extrême-droite. Je suis atterré de voir le niveau et la nature des arguments des gens qui défendent WP. Si ce sont les mêmes qui la composent, comme il le semble bien, il ne faut pas s'étonner que l'extrême-droite et ses thèmes se trouvent si bien au chaud à WP et si bien protégés par celle-ci.

Claude 14/10/2007 12:06

Ce mépris du peuple qui devrait recevoir une culture au rabais et qui  devrait se contenter de l'univers des geeks ignorant la culture classique est une drôle de justification de WP . Elle  enferme les moins savants dans  l'information seulement  concernant le présent et renvoie les autres, plus cultivés, aux "travaux universitaires" . Et entre les deux, il n'y aurait rien ? Entre les savants et les universitaires et les amateurs de WP et de l'information simplifiée, rien ? Il n'y aurait pas de passage possible vers davantage de culture ? Et WP n'aurait pour but que d'enfermer les ignorants dans leur ignorance et les geeks dans leur geek attitude ? Ce que dit ce wikipedien est à l'opposé du programme d'émancipation politique des Lumières, de l'effort d'instruction et de toute idée d'accès du grand nombre à plus de savoir et de culture. WP est fière de sa médiocrité. Il faut oser un propos aussi réactionnaire.

alithia 14/10/2007 21:20

Ce que dit ce wikipedien est à l'opposé de toute idée d'éducation et d'instruction. A l'opposé de l'idée d'égalité et du droit de tous à l'instruction, principe éminemment démocratique. Ce genre de propos piétinent les efforts que chaque enfant peut faire pour s'élever par l'instruction et l'étude, au-dessus de sa condition d'origine. Cela revient aussi à piétiner les efforts consentis en faveur de l'école par l'Etat et la société ui, si on le suivait n'auraient aucune raison d'être : mais wikipedia pour le peuple, la culture pour l'élite, comme chez les Romains : des jeux de cirque pour distraire le peuple Aujourd'hui ce serait la télé et wikipedia , instruments d'abrutissement et d'abêtissement. Ce genre de propos est en effet particulièrement déguelasse.

Jean sans peur 13/10/2007 23:41

C'est incroyable !  Quand  on met sous les yeux des wikipediens des citations de Diderot et de l'Encyclopédie, ça inspire à ce pseudo ridicule ci-dessus des réflexes d'accusation en Inquisition .Et oser dire que la mélasse wikipedienne est assez bonne pour le peuple, c'est un bel aveu : on fabrique de la m... c'est ce que demande le peuple dit notre wikipedien qui arrive avec ses gros sabots, bien fachos.La voilà la mentalité wikipedienne, bien résumée.