Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 19:38
Qui a dit  ?


«  Certains aspects de Wikipédia manquent d'expertises, par exemples les humanités et sciences sociales. Les articles de société, notamment, relèvent souvent du Café du commerce. »


David  Monniaux. 


Et puis  encore :
«Heureusement, la législation américaine fait de Wikimedia Foundation un intermédiaire technique et non un éditeur.»


Ce qui confirme ce que j'expliquais à Pabix dans les commentaires : wikipedia s'est rendue juridiquement irresponsable de ce qu'elle publie : elle n'est pas considérée comme un éditeur, elle n'en a donc pas les responsabilités. Pas de responsabilité éditoriale de wikimedia, la seule association qui ait une existence juridique et dont wikipedia est issue : ça juge une publication qui est fabriquée sur un tel fondement.

Et ne parlons évidemment pas de wk qui n'a aucune existence juridique : elle n'est pas une personnalité morale.

Du reste encore
« Wikipédia ne peut être attaqué en justice, car elle n'a pas la personnalité morale.». Elle est ainsi à l'abri de plaintes pour non-respect de la propriété intellectuelle. 


Etant
distribuée gratuitement, elle n'a, de plus, aucune responsabilité intellectuelle. La totale, quoi.





voir l'interview
, datant de mai 2007, d'où sont extraites ces phrases 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

David Monniaux 14/09/2007 14:51

En droit américain, l'hébergeur est responsable dans certaines limites, par exemple s'il n'honore pas une demande de suppression de contenu fondée suivant la loi.Wikimedia Foundation serait donc parfaitement tenue responsable du maintiens de certains contenus contraires à la loi.Je ne comprends pas exactement ce que vous reprochez à Wikipédia sur ce point. Un site hébergé aux États-Unis applique évidemment la loi américaine. Lorsqu'en France sont publiés des journaux en chinois, on applique le droit français et non le droit de la République populaire de Chine. Tout ceci est d'une évidence et d'une banalité effrayante.

alithia 14/09/2007 17:56

quelle confusion.Si vous ne comprenez pas, demandez à vos juristes puisque vous vous targuez de le faire constamment.

David Monniaux 14/09/2007 14:05

En France, les hébergeurs ne sont pas juridiquement responsables des contenus placés sur leurs sites par les utilisateurs tant qu'ils appliquent les prescriptions de la loi (LCEN article 6).Comme vous le soulignez, le premier responsable des messages est leur auteur. C'est vous qui êtes responsable de vos messages sur votre blog, et non over-blog, sauf si over-blog fait la sourde oreille une fois un abus manifeste signalé.De la même façon, le premier responsable des textes placés sur le site Wikipédia est leur auteur, et non l'hébergeur, Wikimedia Foundation, Inc.Le fait que Wikipédia respecte la loi est corroboré par le fait que, malgré la visibilité du site et la facilité d'en identifier l'hébergeur, aucune poursuite contre Wikimedia Foundation ou une association nationale d'utilisateurs n'a abouti à une condamnation de cette fondation ou de ces associations."Les publications fantaisistes, flolkloriques, marginales, pas sérieuses, obscurantistes, partisanes, militantes, extrémistes, décalées, même illuminées ne sont pas interdites."Et constituent à mon sens la majorité de l'offre grand public actuelle. Je veux parler ici des documents effectivement consultés par le grand public (les médias, principalement) et non des documents que seul un public spécialisé ne consulte.Comme je le dis souvent, une critique équilibrée de Wikipédia ne saurait éviter de la replacer dans le paysage des médias grand public. Le produit Wikipédia est peut-être mauvais dans l'absolu ou par rapport à certaines publications spécialisées (du moins, sur certains sujets), mais il est sans doute meilleur que ce que l'on donne à lire au plus grand nombre.

alithia 14/09/2007 14:22

Etre responsable, juridiquement, C'EST respecter la loi.responsable = répondre de -ses propos, actes, devant la loi-.(mon Dieu, mais où suis-je ?) ça veut dire que si la loi n'est pas respectée chez vous, hébergeur, on vous imputera la faute, on vous demandera de retirer les textes, voire fermer le site = ce que veut dire responsabilité de l'hébergeur : il doit respecter la loi. En clair en droit (français) le rédacteur est responsable (évidemment) mais l'hébergeur aussi : il ne doit pas laisser publier et diffuser des propos contraires à la loi.En droit américain, l'hébergeur ne l'est pas, comme je l'ai déjà dit -je ne fais que me répéter et je maintiens ce que j'ai dit qui est parfaitement clair. Wk estpubliée sous ce droit, dont relève la Wikmedia Foundation, donc ... etc. [voilà encore un échantillon de votre manière de raisonner]

David Monniaux 14/09/2007 12:02

Une petite précision, non reprise par l'auteur de ce blog : Wikimedia Foundation, hébergeur de Wikipédia, a la personnalité juridique. Ses coordonnées sont très clairement indiquées, et elle n'est évidemment pas à l'abri de plaintes pour non-respect de la propriété intellectuelle, dans les limites du droit applicable.Il convient de distinguer Wikipédia (site, marque déposée) de Wikimedia Foundation, Inc., entité dotée de personnalité juridique.Notez cependant que tant en France (LCEN) qu'aux États-Unis (DMCA) la loi n'impose pas aux hébergeurs de contenu une vérification a priori du statut des œuvres qu'ils hébergent.

alithia 14/09/2007 12:55

Non pas de vérification, en effet, mais responsabilité, ce qui est bien différent. Sachant que la responsabilité, au sens juridique, c'est le minimum minimorum : le minimum exigible de tous, de ne pas contrevenir aux lois qui encadrent la liberté. Cette  responsabilité qui est celle de n'importe quel auteur du moindre petit message dans la discussion d'un blog. Mais pour les publications -qui se disent en tout cas encyclopédiques- c'est bien plus qui est exigible : la responsabilité intellectuelle de l'éditeur. La responsabilité intellectuelle, c'est bien plus que la seule responsabilité juridique et bien autre chose. Il s'agit d'une exigence de sérieux et de garanties des publications, qui ne relèvent pas de la loi, mais des qualités des spécialistes. Aucune loi n'en donne la recette ni n'y oblige. Les publications fantaisistes, flolkloriques, marginales, pas sérieuses, obscurantistes, partisanes, militantes, extrémistes, décalées, même illuminées ne sont pas interdites. En matière d'édition, les règles du genre, qui relèvent du sérieux exigible dans le domaine des idées et dès lors qu'elles sont publiées, c'est la responsabilité intellectuelle, soit les garanties données par l'éditeur du sérieux et des qualités de l'auteur, et garanties de l'exactitude aussi grande que possible de ce qu'il édite, pour prendre en particulier le cas des encyclopédies. Responsabilité, donc, et non pas  vérification, ne changez pas les mots, ce qui change complètement le sens.Quant à la responsabilité elle est double : juridique, et intellectuelle. Je parle des deux.