Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 11:21
irrationalisme
Curieuse "encyclopédie"  décidémment que wikipedia.


perou-ubinas.jpg

photo l'Internaute

Une  encyclopédie en principe et par définition a pour rôle et raison d'être de mettre à la disposition du public non spécialiste les connaissances du moment et les résultats de la recherche scientifique contemporaine, y compris en précisant les théories admises par la communauté scientifique et celles qui sont à l'état de discussion, par exemple. 


Cependant à wikipedia, selon ces règles étranges qui n'appartiennent qu'à elle, ça n'est pas ainsi : on se dispense d'exposer les théories contemporaines. Au contraire même on les refuse.




Exemple, une "encyclopédie" de type wikipedia, contemporaine d'Einstein aurait refusé, par principe, d'exposer la théorie de la relativité : considérée comme "recherche personnelle" comme ils disent (sic).

C'est un administrateur qui l'explique ouvertement :

« Sur Wikipedia, on refuse la publication de recherches personnelles, explique Jean-Noël Lafargue. Chaque article doit faire référence à des citations d’un auteur ayant autorité dans le domaine. Si Albert Einstein avait publié la théorie de la relativité restreinte sur Wikipedia en 1905, j’aurais supprimé l’article instantanément au motif infamant de “recherche personnelle”. »

C'est bien pratique, d'une certaine manière, ça permet d'ignorer l'état des sciences et des connaissances contemporaines. 

Mais, est-ce bien sérieux ? 

Wikipedia prétend exposer ce que tout le monde connaît déjà, soit Galilée et Newton à l'époque d'Einstein ? N'est-ce pas un peu stupide ?

De plus, comment peut-on accepter l'idée d'une telle censure des théories scientifiques contemporaines, élaborées par les plus grands savants, quand dans le même temps, wikipedia qui prétend pourtant ne pas juger au-delà de ce qu'elle connaît (c'est à dire ne pas juger au-delà de la connaissance admise et reconnue comme valide, enfin, en principe) ce qui donne interdiction de juger raciste une théorie de l'inégalité des races proférée au nom de la biologie [note 1] - comment peut-on accepter cela quand dans le même temps elle se permet pourtant d'accorder à tour de bras le label de science aux diverses pseudo-sciences,  et autres sciences occultes et théories irrationnelles, telle l'astrologie par exemple,  ou la dite "ufologie" soi-disant "science" des Ovnis etc. et autres théories concernant les phénomènes "para-normaux", ou encore à des techniques  utilisant l'outil mathématique mais qui ne sont en rien des sciences telle la "cryptographie" qui passionne tant les wikipediens qu'un portail entier lui est consacré, comprenant des centaines d'articles sous cette mention magnifique : " La cryptologie, étymologiquement la science du secret, ne peut être vraiment considérée comme une science que depuis peu de temps." (sic)  ça ne s'invente pas !  [voir + bas, la note rectificative]


Par qui, quand et comment a-t-elle été déclarée être une science, en dehors de wikipedia ? Pas une seule mention de source en référence, bien entendu, puisque c'est du pur wikipedia. Il faut le voir pour le croire n'est-ce pas ? D'autant que ce portail a reçu le label wikipedien "portail de qualité" !


En somme et en résumé : wikipédia censure la science qui est facilement considérée par elle comme  "recherche personnelle", et dont les théories sont considérées comme n'étant jamais prouvées, jamais démontrées, jamais admises comme vraies (ce serait juger dit-on !) et cependant et tout à fait contradictoirement elle se précipite pour élever au rang de science les théories les plus farfelues et largement connues comme telles, ou encore des techniques qui ne méritent pas d'être nommées sciences, car il ne s'agit pas du tout de théories nouvelles élaborant des lois 

N.B. que l'on comparera à la loi de gravité  universelle de Newton, par exemple, si on veut être clair sur ce qu'est une loi et savoir ce qu'on entend par là. Car il n'y a lieu de parler  de science que là où il y a une théorie. Tandis que l'application de l'outil mathématique à une question n'a jamais constitué une science.


Une fois encore la nullité épistémologique des wikipédiens (leur ignorance totale de l'épistémologie) les fait juger à contre-sens.
A savoir :

- D'une part ils ne savent pas ce qu'est une loi, ni une théorie, ni une démonstration. D'où s'ensuit un relativisme généralisé : rien n'est jamais vrai sur wikipedia, rien n'est jamais prouvé ni démontré, tout peut être contredit,  tout peut se dire.

- D'autre part, ils croient qu'il suffit d'appliquer quelque calcul, raisonnement mobilisant l'arithmétique ou tout autre outil mathématique  pour produire une science : positivisme naïf, croyance bornée au calcul. Mais , désolée de vous contredire chers wikipediens, il ne suffit pas de savoir compter ni d'appliquer un raisonnement comptable (aussi sophistiqué soit-il) pour fabriquer une science. Car aussi longtemps qu'il n'y a pas théorie, construisant son objet, -un objet nouveau comme l'est tout objet d'une sciences ;  ex. la gravité universelle, la loi de chute des corps, qui ne sont pas des objets naturels, mais des objets scientifiques, construits par des théories- il n'y a pas de science.

D'ailleurs ne parle-t-on pas de la théorie de la relativité ? de la théorie quantique ? de la théorie des cordes ? etc.

Tandis que mettre en chiffre des phénomènes naturels ou des faits bruts, ne fait pas une science : ex. la statistique et tout ce qu'elle produit. Raisonnement probabiliste, soit, mais en tant qu'il est la forme adoptée par une théorie, comme en physique contemporaine, par exemple. Mais il ne suffit pas de recourir au calcul de probabilités appliqué à n'importe quel phénomène naturel, pour être aussitôt créateur de science.



Enfin, histoire de rigoler un peu, je vous cite un extrait de la "classification des sciences" à la wikipedia ou, dans le cas présent, un échantillon de classification des matières au sein d'une discipline  : l'histoire ; voici juste un extrait :

Histoire

Archéologie • Civilisations précolombiennes • Égyptologie • Esclavage • Grèce antique • Histoire militaire • Monde byzantin • Monde celtique • Moyen Âge ancien • Ordre du Temple • Peuple juif dans l'Antiquité • Préhistoire • Proche-Orient ancien • Rome antique "

Marrant non ?

Moi,  ils me font bien rigoler les wikipediens. C'est vrai que j'ai du mal à les prendre au sérieux. J'avoue.


état au 21 août 2007

Je vous en donne une autre bien bonne : dans le portail physique, (qui commence déjà par une erreur étymologique car nature en grec se dit phusis ; phusikè : ce qui concerne la nature) donc pour l'histoire des sciences encore une belle liste plutôt marrante ici :

Philosophie des sciences
Aristote · Gaston Bachelard · Martin Heidegger · Thomas Kuhn · Karl Popper


formidable, n'est-il pas ? [
état au 21 août 2007]

- Aristote : n'a jamais élaboré une philosophie des sciences (IV° sc. avant J-C)
- On passe directement à Bachelard : XX° siècle : entre les deux rien ?
- Heidegger produit une critique de l'idéologie de la science et de la technique mais absolument RIEN en histoire des sciences.
- Quant à Popper, un épistémologue marginal (et non un historien des sciences ) dont l'oeuvre est aujourd'hui largement tombée dans l'oubli, considérée comme de peu d'intérêt... sauf à wikipedia, bien sûr, puisqu'il est le père du relativisme : pour lui aucune théorie n'est vraie et la vérification n'existe pas.


note rectificative, suite à l'intervention d'un lecteur que je remercie (voir ci-dessous message d'Arno du 1/2/08 ) sur cryptographie/cryptologie.


Ce que je conteste est la définition de la  cryptologie par wikipedia comme soi-disant "sience du secret" et non qu'elle soit une science, soit la science qui étudie la partie scientifique de ces techniques de cryptographie à l'aide des mathématiques.

 

Les définitions exactes étant les suivantes  :

 

Le terme de cryptographie est un terme générique désignant l'ensemble des techniques permettant de chiffrer des messages

La cryptologie est la science qui étudie les aspects scientifiques de ces techniques,

La cryptanalyse lest a reconstruction d'un message chiffré en clair à l'aide de méthodes mathématiques.


 


 

merci à Arno d'avoir pointé cette imprécision dans mon article et de m'avoir donné l'occasion de la rectifier.

 


Alithia

[note 1] :voir  Sur france-culture le blog d'alithia met en question wikipedia

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans irrationalisme
commenter cet article

commentaires

Thomas 23/03/2008 15:10

Bonjour,Je lis les premières lignes de cet article et je trouve ceci :>Je comprends tout à fait la consternation de certaines personnes. Mais imaginez une  encyclopédie où n'importe quelle personne pourrait ajouter son propre article selon ses propres motivations, pensées, opinions, où tout pseudo-scientifique ajouterait  des conclusions à ses proprs expériences.Ce serait possible, mais ce ne serait plus une encyclopedie.Thomas

alithia 23/03/2008 21:33


Vous êtes drôle Thomas :
  " imaginez une  encyclopédie où n'importe quelle personne pourrait ajouter son propre article selon ses propres motivations, pensées, opinions, où
tout pseudo-scientifique ajouterait  des conclusions à ses propres expériences."
= vous avez donné la définition de wikipedia ;
voyez le chapitre pseudo-sciences, précisément, bien fourni comme sur aucune encyclopédie , bien sûr, qui elles acceptent Einstein et Galilée sans attendre que l'opinion publique
les y autorisent ....
ce chapitre qui, parmi d'autres, est la honte de wikipedia
Ce serait possible, dites-vous,  mais ce ne serait plus une encyclopedie.
= c'est exactement wikipedia


arno 01/02/2008 02:02

Chere alithia,
ce site que je decouvre est relativement en accord avec ce que je pense de Wikipedia (en particulier sur la fausse neutralite). Vous faites un travail utile c'est pourquoi je me permets de signaler une erreur dans votre texte. En le lisant, j'ai l'impression que vous mettez en doute que la cryptographie soit une branche des sciences. La cryptographie est belle est bien une science qui fait partie de la theorie de la communication, une branche des mathematiques discretes.

Puisqu'il faut des citations, l'un des auteurs les plus celebres de la theorie de la communication est Claude Shannon dont on peut trouver ici :
http://www.slac.stanford.edu/spires/find/hep/www?rawcmd=ea+Shannon,+Claude+Elwood
un de ses plus celebres articles.
Il existe des applications pratiques comme les fameuses cles RSA.
Un champ disciplinaire a la frontiere des mathematiques et de la physique est la cryptographie quantique :
http://www.slac.stanford.edu/spires/find/hep/www?rawcmd=find+t+quantum+and+t+cryptography

Finalement mon opinion sur Wikipedia est que en general, les articles de "sciences exactes" sont plutot bien ecrits et corrects (en tout cas dans mon champ disciplinaire, la physique) mais le probleme est bien qu'il n'y ait aucune garantie que cela dure...

Chloé 12/01/2008 16:48

Encore un fêlé, ne vous frappez pas Alithia. Il dit être enthousiaste de votre blog mais comme vous n'êtes pas enthousiasmée par Popper il vous déteste, vous invective et vous injurie sur d'autres blogs en faisant chorus avec des wikipediens qui vous injurient copieusement et qu'il trouve si formidables qu'il répète leurs invectives largement diffamatoires. Tout ça parce que vous n'avez pas la même lecture de Popper que lui. De dépit il se tourne vers les wikipediens dont il confirme les propos. Sa passion de militant pro-Popper et anti-Freud est véritablement frénétique. Il est ridicule avec cet acharnement excité et fanatique et ses idées tout d'un bloc qu'il défend de toutes ses forces en vue de faire triompher son auteur idolâtré contre un autre qu'il déteste. Il n'y a rien de rationnel là-dedans mais que des méchantes passions et du désir destructeur.

alithia 13/01/2008 14:41

bof des agressions de wikipediens déchaînés j'en ai vu et j'en verrais encore. Cela ne fait que traduire leur naturel et s'explique par leur incompétence et leur impuissance Ils sont absolument insupportables, parfaitement grossiers, incultes, et ne savent pas échanger des idées.Tout ce qu'ils savent, c'est injurier, diffamer et calomnier. J'en profite pour leur dire, à tous ceux qui m'ont injuriée, que , même sous pseudos, cela peut faire l'objet de plainte, comme ils devraient le savoir, car la règle s'applique aussi sur wikipedia. En cas d'injures et diffamations, quelle que soit l'adresse sur le net (en clair : pas seulement sur ce blog, mais partout sur le net) une plainte permet de retrouver l'identité de la personne à partir de l'IP du délinquant. Alithia est une personne dont l'identité est définie, dont les coordonnées existent et ne sont pas secrètes, et qui est l'auteur de ce blog. Les wikipediens sous pseudos qui se répandent en injures ici ou ailleurs peuvent être retrouvés si je demande une enquête pour savoir qui se trouve derrière les IPA bon entendeur salut !

Vdrpatrice 11/01/2008 13:31

Mais quand donc allez vous comprendre, que ce n'est pas votre position de désaccord qui gêne, et moi particulièrement, mais vos affirmations SANS PREUVE, SANS AUCUN ARGUMENT, LE TOUT TEINTE de calomnies, voire de propos diffamatoires ??? C'est TOUT A FAIT VOTRE DROIT DE PENSER OU DE DIRE QUE POPPER EST (SOI-DISANT) UN "PHILOSOPHE MINEUR", MAIS C'EST AUSSI MON DROIT QUE CELUI DU...DESACCORD, SURTOUT A PARTIR DU CONSTAT QUE VOUS VOUS LIMITIEZ A UNE AFFIRMATION TOTALEMENT PEREMPTOIRE ET SANS LE COMMENCEMENT D'UN DEBUT DE PREUVE !!! J'estime que votre façon de répondre est bien peu engageante dans la perspective d'une discussion rationnelle, critique, et donc fructueuse. En plus de cela, lors de ma réponse sur le relativisme, je vous ai donné les références d'un des meilleurs articles de Popper sur cette question ("Le mythe du cadre de référence"), où il démontre justement, que la connaissance objective ne peut naître que du...DESACCORD, et que le relativisme, quant à lui, permet de vivre "reclus", "isolé" de tout risque de réfutation si l'on s'en tient à l'idée que "chacun peut voir midi à sa porte" ! C'est CELA LE RELATIVISME, l'idée (fausse) qui consiste à croire qu'il n'y a pas de Vérité objective, mais une multitude de "vérités" possibles sur un même problème, sans que jamais l'on puisse, de manière rationnelle et critique, les évaluer les unes par rapport aux autres ! Le relativisme est bien l'ENNEMI MORTEL de la connaissance objective, donc de la connaissance scientifique, et, partant, de la recherche libre, démocratique, de la Vérité. Donc, notre DESACCORD de départ, sur Popper et le reste, eut pu être fructueux si vous aviez avancé de véritables arguments, des preuves argumentaires solides, et aussi, comme je l'ai fait, des citations, en première main, qui soient référencées de manière précise.SAUF ERREUR DE MA PART, VOUS N'AVEZ DONC RIEN FAIT, POUR LE MOMENT DE TOUT CELA !!Vous vous êtes bornée à des propos mi-méprisants, mi-condescendants, puis franchement péremptoires, dogmatiques voire diffamatoires.Pour la dernière fois, c'est cela, et seulement cela qui est, mes yeux, INADMISSIBLE.Vdrpatrice.P.S. au sujet de vos deuils, je n'aime pas me la jouer avec des sentiments que je n'éprouve pas. Mais, je peux quand même me rendre compte qu'en pareille situation, ce n'est pas d'un hypocrite qui se la joue, dont vous avez besoin, mais de vos proches, qui ressentent la même douleur que vous.

alithia 11/01/2008 15:19

1- je vous répète qu'il ne s'agit pas ici d'un blog sur Popper, qui de plus est pour moi mineur, donc je n'ai ni l'intention, ni l'envie, ni le temps de me plonger dans des diatribes autour de lui avec quelqu'un d'aussi agressif que vous2- vous ne pouvez m'insulter ici et ailleurs avec l'aide de wikipediens absolument nuls et ignorants, qui ne savent m'opposer que l'injure (et m'interdire de citation sur wikipedia : moeurs qui en disent long sur eux) et espérer avoir avoir ensuite avec moi un échange normal et digne 3- non plus que vous ne pouvez aller m'accuser auprès des wikipediens, les mêmes, de n'avoir pas passé vos messages, ce qui est faux, et revenir comme si de rien n'était après vous êtes répandu contre moi en divers propos injurieux4- vous aviez dit que vous cessiez, alors faites-le. Vos messages sont trop agressifs, désolée, mais je ferme la porte.

vdrpatrice 09/01/2008 20:44

C'est vraiment consternant, et très décevant aussi. Vous confirmez les propos que Maurice tient sur vous sur le blog de Pierre Assouline. Votre façon de retournez les choses à votre avantage commence vraiment à m'irriter. Dès lors, c'est le dernier message que je vous adresse. Je reprends quand même vos propos, et je tente d'y répondre, comme toujours, de façon rationnelle et argumentée. 1 – « je vois que vous êtes un poppérien convaincu à ce point que rien ne peut vous faire bouger d'un iota, et de plus pour moi l'importance de Popper n'est pas si grande, ni son intérêt tel, qu'il vaille que je développe face à quelqu'un d'aussi convaincu et qui porte des jugements aussi tranchés et passionnés. » Vous confondez le ton parfois passionné sur lequel je m'exprime, avec le fond, le contenu même de mes propos. Vous n'avez, pour le moment, pas fourni le moindre contre argument valide aux thèses de Popper que je suis venu tenter de rectifier ici, face à vos déformations, ou du moins, à vos présentations erronées, et aux citations de lui, que j'ai fournies en première main, lesquelles viennent bien étayer ce que j'écris. En somme, votre stratégie est simple, elle consiste à "jeter le bébé avec l'eau du bain", et vous contenter de me répondre ad hominem, ce qui vous économise l'analyse de mes arguments et une réponse, digne, ad rem. Contrairement à ce que vous croyez, mon jugement sur Popper a évolué avec la lecture, par exemple, des critiques sévères que lui a faite Lakatos, dont je possède et ai lu le livre qui s'intitule "Histoire et méthodologie des sciences" (dans ce livre, Lakatos, défend une méthodologie qu'il nomme "programme de recherche", locution empruntée à Popper...en expliquant que les sciences se développeraient, non à partir de grandes expériences cruciales de falsification entre deux théories ou deux programmes de recherche indépendants mais grâce à la valeur intrinsèque de programmes de recherches qui peuvent accroître les connaissance, tant que leur "heuristique positive" permet de résister au modus tollens, le choc des mises à l'épreuve expérimentale, et ainsi continuer à prédire avec succès des faits inédits, etc.). Le problème c'est que j'ai relevé, moult déformations de l'œuvre de Popper, dans ce qu'écrit Lakatos, et aussi de graves contradictions, ce qui me fut confirmé par la lecture d'une critique d'un de ses plus célèbres disciples, en la personne d'Elie Zahar, lequel démontre, contrairement à ce qu'affirme Lakatos, que même dans sa méthodologie, il ne peut se passer du critère de démarcation de Popper, c'est-à-dire de la réfutabilité. Mais surtout Popper avait déjà bien démontré comment deux programmes de recherche indépendants mais évoluant sur même objet scientifique, ou deux théories, pouvaient toujours, par la déduction logique d'un ou plusieurs de leurs énoncés, être mis en concurrence, et donc être testés par le biais d'une expérience cruciale de falsification. Alan Chalmers n'a, lui aussi, fait que confirmer mes doutes, et je ne vous parle même pas de Fayarebend, lequel écrit, à juste titre, que le système de Lakatos, par rapport à celui de Popper, n'est qu'un agencement, je cite, "d'ornements verbaux" !! Pourtant, à certains égards, je juge la méthodologie de Lakatos, tout à fait éclairante sur "le travail réel des scientifiques", bien qu'elle échoue à apporter un surplus de rationalité qui nous aiderait à mieux comprendre ce travail. Là, se trouve le plus grave échec de Lakatos. 2 – « Il est tout de même étonnant , compte tenu des longues réponses précédentes que je vous ai faites, que vous ne gardiez pas quelque précautions et quelques nuances dans vos affirmations » Voilà bien le genre de chose que l'on peut, à bon droit, retourner contre vous. Vous allez comprendre... « Je ne confonds pas Popper avec Khun et Lakatos, je n'ai jamais signifié une chose pareille et vous me faites là un mauvais procès. Quant au relativisme, il y a plusieurs manières de le définir. » Où donc ai-je écrit que vous confondiez Popper avec Kuhn et Lakatos ??? Il y a plusieurs manières de définir le relativisme ? Et bien alors, c'est de votre faute : il fallait être plus précise. Moi, j'ai été précis et clair : j'ai fourni des citations, entre autre choses bien sûr. C'est facile et fallacieux, d'agrandir, après coup, l'espace problématique de la discussion. Mais peut-être y a-t-il une manière relativiste d'envisager le relativisme lui-même ?! Je vous laisse réfléchir... Peut-être que dans se domaine aussi, "chacun peut voir midi à sa porte". 3 – « 2) Et particulièrement avez-vous perdu le sens de la mesure lorsque vous écrivez : "En vous relisant, vous attribuez à Hayek et Lorentz des orientations politiques douteuses. J'ai maintenant compris. Vous faites partie de ces pseudo intellectuelles de gauche, qui considèrent que tout penseurs, tout intellectuel qui n'est pas de gauche, est suspects, douteux, et à jeter aux orties. Bien sûr, Karl Popper est la bête noire des intellos de gauche," car les positions politiques et idéologiques des deux auteurs sont incontestables et fort connues. Il est inutile de les nier, et précisément du fait des a priori idéologiques de ces deux auteurs il est impossible de considérer leurs écrits comme scientifiques et particulièrement ceux-là échappent complètement au critère de vérification (je ne fais là que dire des choses fort connues et pas originales tant elles font quasiment l'unanimité). » A la lumière de ce vous aviez dit, de "tranché et passionné", et de dénue de tout argument valable, et aussi sur les contre vérités carbonisées que vous émettez sur Popper, comment voulez-vous que l'on en vienne pas à penser que, par fanatisme idéologique, Popper, Hayek, Lorentz, et peut-être aussi Menger, Mises, et toute une pléiade de philosophe autrichiens de gros calibre, ont cultivé et promu des thèses qui ne peuvent que heurter directement vos préjugés et vos dogmes ? Quand je lis que Popper est un philosophe mineur, alors qu'il a été reconnu par le gotha des plus Prix Nobel du XX° siècle dont Einstein, Schroedinger, Eisenberg, Hayek, Russell, Monod, Medawar, Lorentz, Eccles, et tant d'autres, sans parler de mathématiciens célèbres comme René Thom, et j'en passe,j'en passe. Partout, sauf peut-être encore en France, il est considéré, je cite Medawar, comme "le plus grand philosophe des sciences de tous les temps". Mais je cite aussi Jacques Bouveresse, tenez-vous bien : « Si l'on se demande pourquoi Popper, après avoir été si longtemps et aussi systématiquement ignoré par la philosophie et l'épistémologie françaises contemporaines, bénéficie depuis quelques années d'un véritable succès de mode, il est à craindre que la réponse doive être cherchée non pas dans une conversion soudaine et inespérée à ce qu'il appelle le « réalisme critique », mais plutôt par le fait que, après plusieurs décennies de dogmatisme philosophique et politique effréné, il donne aux milieux intellectuels français l'occasion de s'offrir à bon compte une cure de scepticisme indifférencié et radical, qui ne risque pas de mettre en danger les convictions foncièrement irrationalistes qui continuent à y régner » Voilà pourquoi, j'ai le droit de suspecter, étant donné l'état des lieux tout à fait juste, qu'en donne Bouveresse, le fait que vous considériez Popper comme un "philosophe mineur" alors même qu'il a occupé et occupe encore, une place prépondérante dans les pays anglo-saxon, et jusqu'au Japon, que vous vous livrez à cette campagne de dénigrement tout aussi scandaleuse que carbonisée à l'endroit de Karl Popper. Comment un tel suivisme, sans être engagée politiquement et idéologiquement à gauche, voire plus ?...C'est tellement couru, je vous dis. Ensuite, vous vous trahissez de manière tellement grossière que vous sombrez dans le comique involontaire. En effet, certes, Hayek se présente comme le grand théoricien de l'ultra libéralisme, et aussi de la privatisation de la monnaie. Mais Hayek est aussi celui qui a écrit une des critiques les plus grandioses et éclairées du socialisme dans son livre magnifique "La route de la servitude". Quand on a lu Hayek, il est impossible de ne pas penser que c'était un grand humaniste, et qu'il avait parfaitement compris en quoi résidaient les erreurs les plus funestes du socialisme. Je vous suggère de le lire, ou de relire avec un peu plus de respect et de rigueur... On atteint le paroxysme lorsqu'enfin vous affirmez que les théories de Hayek et Lorentz n'ont aucune valeur scientifique, et qu'elles ne pourraient être soumises à aucun critère de "vérification" (il faut que je corrige, ou vous avez finalement compris ??). Bon, écoutez, si c'est comme ça, moi j'arrête, ça suffit. De tels propos ne présentent, bien sûr aucun intérêt, et ne sont pas dignes de la moindre discussion. Vous vous ridiculisez. Si, au moins, vous fournissiez une argumentation, des citations référencées, comme je l’ai fait, mais, nenni, que des affirmations péremptoires et parfaitement fanatiques. La suite est du même accabit : affligeant et nul. Vdrpatrice.

alithia 09/01/2008 21:35

Je suis désolée mais ici ça n'est pas un blog de discussion sur Popper, et d'autant moins que je n'ai pas le temps (je vous ai signalé que j'ai eu des deuils)Mais même si ça vous met hors de vous, il n'en reste pas moins que je le considère comme un penseur mineur. Bon vous aimez Maurice ? Que ne poursuivez-vous la discussion avec lui. J'ai vu sa finesse et sa subtilité, je vous le laisse sans regrets, comme je vous laisse discuter avec ce genre de wikipediens bornés, que j'évite en principe, pour cause de bornage etc. Désolée de vous décevoir, mais on n'est pas obligé d'être d'accord avec tout le monde. Sinon, c'est sur wkpd que ça se passe. En tout cas, vous citez Medawar, eh bien sachez que je ne suis absolument pas d'accord avec lui. Et si votre problème est que je sois une"intellectuelle de gauche", que vous me balancez comme la tare équivalent à la peste, ou presque, sachez qu'un tel préalable ferme par avance tout discussion... et qu'un tel sectarisme ne donne pas la meilleure idée des poppériens.