Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 23:27

non-fiable


Wikipedia est une escroquerie : fondée sur des principes fallacieux et aberrants -elle repose sur l'idée absurde d'égalité en matière de savoir et de connaissance- elle n'admet, de plus, aucune critique ni idée de réforme. 

atitlan.jpg

 
 
Elle ne peut envisager la réforme de ses principes : anonymat des contributeurs et irresponsabilité, rassemblement hétéroclite d’opinions appelé « neutralité », absence  de supervision par experts, tous ces principes sont posés d’emblée comme « non-négociables »
 
Voici le résumé des critiques faites à wikipedia ; suivi de quelques exemples de dérives inadmissibles , dans l'article suivant (2° partie de l'article). 


Les critiques faites par des universitaires et chercheurs  étudiant les productions du net ont  observé wikipedia, et pour certaines associations même ont tenté de l'améliorer et de la rectifier en expliquant à ses responsables les règles élémentaires pour la composition d'articles d'une supposée encyclopédie. 


Echec total. Tous leurs conseils ont été repoussés. Les wikipediens sont sourds aux conseils recommandations, comme aux critiques, émanant des professionnels de l'enseignement.

Verdict en conséquence : non fiable, dangereuse, mauvaise qualité de la rédaction, abrite de la propagande, wikipedia est à déconseiller aux professeurs et élèves.  Elle entretient des idées fausses , abrite de la propagande. 


[références : voir notes en bas de page]
 
 *
*      *
 
Les critiques précises, sont le fait d’universitaires :
 
- mise en cause du bien fondé de l’anonymat car il permet à chacun d’écrire n’importe quoi en toute irresponsabilité : sur wikipedia personne n’est responsable de ce qu’il écrit. C’est bien pratique. Et on imagine les conséquences.
 
- ce qui, joint à l’absence de supervision et de vérification par des personnes qualifiées montre que toutes les déformations sont possibles
 
- mise en cause encore de l’anonymat car il permet également de prendre toutes les libertés avec la vérité et autorise toutes les malhonnêtetés (comme cela a été de nombreuses fois remarqué)
 
- risque renforcé d’autant que l’absence d’exigence de vérité l’autorise. Idée absurde car sur quoi peut-on se mettre d’accord si ce n’est la vérité ? Hors de cette exigence ne peuvent prévaloir que les lieux communs ou les rapports de force en cas de désaccords.
 
- conception de la « neutralité », hors de toute exigence de vérité établie par des travaux reconnus par la communauté savante, qui aboutit inévitablement à réviser tous les sujets de manière non officielle à partir de la culture internet : de sorte que les livres de référence, les études savantes, les autres encyclopédies –véritables- ne sont pas considérées comme des sources à privilégier par les wikipédiens ; tout et son contraire peut s’écrire, et c’est le dernier qui a parlé qui a raison
 
- du fait de l’incompétence des rédacteurs, la place est ainsi laissée à la propagande de tous les groupes de pression existants. Wikipedia trompe par son manque de fiabilité, ses erreurs et ses lacunes, mais aussi par ses articles très partiaux, qui ne sont que le reflet des opinions de ceux qui la composent. Ces derniers étant aussi des militants ou des partisans de diverses idéologies, y compris inacceptables, que wikipedia abrite et protège (tel que la mise en cause du droit en général y compris des droits de l’homme universels qui ne font pas référence) ils peuvent se livrer en toute liberté à la propagande : personne ne les arrête
 
[voir ici même les exemples donnés dans la série propagande    de et dans  propagande et censure]
 
 
- mise en cause du principe même de la dite « neutralité » d’opinions censées s’équilibrer, qui produit des rédactions faites de coexistence de simples opinions, souvent incompatibles entre elles. Cela donne des exposés de points de vue, n’importe lesquels, « neutres » c'est à dire selon le principe absurde qu’aucun point de vue n’est posé comme vrai : donc la connaissance est ramenée au statut d’opinion
 
[voir ici la série  neutralité  fictive ]
 
- diagnostic des observateurs encore, selon lequel wikipedia s’en tient à l’opinion, sans discriminations parmi celles-ci . Si, selon wikipedia aucune notion de validité ni de vérité ne doit intervenir, s’il est interdit de juger, de mettre les travaux savants en position de référence, il est alors impossible de trouver des articles dignes d’une encyclopédie. Résultat  wikipedia c’est la dictature de l’opinion, et le pire du net, comme l’ont écrit des philosophes et universitaires cités sur le blog. L’ensemble des professeurs et universitaires la disent absolument pas fiable car limitée à accumuler des opinions et ils la déconseillent à leurs étudiants au vu des ravages opérés : toutes les vraies encyclopédies doivent lui être préférées (note 1)
 
 
- à quoi s’ajoute le fait qu’en vertu de ce principe de soi-disant « neutralité » les idées et théories ne doivent pas être nommées pour ce qu’elles sont ne doivent être caractérisées : on ne doit pas nommer les choses par leur nom. Absurdité complète : il ne faudra pas nommerfausse science les théories irrationnelles et pseudo-sciences, ni non scientifiques les théories pré-scientifiques et périmées, ni archaïque, obscurantiste, ou irrationnelle une idée de ce type, non plus que secte une secte, ni dictature un régime de dictature, ni fasciste un courant politique fasciste, ni terroriste un mouvement terroriste, ni démocratique un Etat démocratique, ni racistes les théories racistes, ni droits des droits existants (pour ne discriminer personne dans les pays où ces droits n’existent pas) etc. : tout cela étant considéré comme un jugement est donc interdit sur wikipedia . Sauf pour les jugements auxquels on s’autorise selon la vulgate de wikipedia, évidemment.
 
- le résultat de ces principes est que wikipedia c'est le triomphe de l'opinion sur la raison et même très précisément la mobilisation active de l’opinion contre la raison selon le parti-pris anti-intellectualiste de ses rédacteurs autodidactes. Ainsi les articles sont-ils écrits comme un catalogue d'opinions d’où toute analyse est interdite ; moyennant quoi les théories fausses, périmées, en sciences, ou même irrationnelles, les exposés orientés, les interprétations partisanes, les théories condamnables, révisionnistes, fascistes, sont admises, si elles peuvent être citées et rapportées à n’importe quelle source, jusqu’à recouvrir dans certains cas les théories admises comme vraies.
 
- le relativisme et l'éclectisme : toutes les idées sont mises sur le même plan ; aucune notion de vérité ; aucun privilège reconnu au savoir sur les théories fantaisistes, sectaires, délires compris.
 
- l’anti-intellectualisme qui pose la science et le travail des spécialistes comme de l’élitisme contre lequel lutte ouvertement wikipedia la pseudo-encyclopédie rédigée par tout un chacun qui se prétend à égalité avec le spécialiste, comme elle le prétend pour faire la « démonstration » en acte de l’inutilité des intellectuels et de toute médiation.
 
- donc on note l’absence de respect des critères ordinaires du travail intellectuel (citations, sources, références, bibliographies correctes ; ainsi qu’évaluation critique, place laissée au doute et à la pensée critique ; notion de validité des sources et références : tout cela manque à wikipedia )
 
- de ce fait le caractère invérifiable des informations, laissant place aux rumeurs et à la diffamation
 
- ses a priori épistémologiques faux et aberrants qui consistent à mettre sur le même plan sciences et pseudo-siences, rationnel et irrationnel, théories établies et explications fantaisistes, démonstrations et délires (telles que les soi-disant « explications » par le complot), connaissance et ignorance, vrai et faux, démonstrations et suppositions sans fondement, connaissances et informations à sensation et « people », toutes les opinions en somme, car tout n’est qu’opinion. 
 
- et l'arbitraire  qui s'ensuit, du type une minute pour Hitler et une minute pour les Juifs, ou une minute pour Ben Laden et une minute pour le droit et la démocratie
 
- joint à l’absence de qualité reconnue aux experts qui n’ont aucune place sur wikipedia de ce fait ; la parole de l’expert n’a pas plus de poids que celle des ignorants, son travail peut être détruit par le 1° cuistre venu. Ce qui en fait un media que fuient les experts et qui est par conséquent laissé aux seuls non-spécialistes : la majorité des wikipédiens sont des jeunes informaticiens et techniciens, totalement incompétents pour surveiller ou corriger les articles stupides ou/et partisans.
 
- d’où la possibilité d’introduire volontairement des informations fausses, par a priori idéologique ou militantisme, ou pour faire des tests démontrant le mythe de l’auto-correction, comme cela a été fait à de multiples reprises . Démonstrations concluantes.
 
- l’ensemble, anonymat + absence de vérification par experts, donne un avantage de fait, à ceux des contributeurs qui consacrent le plus de temps et d’énergie à faire valoir une interprétation ou une opinion, aussi fausse soit-elle, et qui s’organisent pour ce faire, en devenant administrateurs et pour s’élever dans les échelons du pouvoir de contrôle, plutôt qu’aux bons connaisseurs des sujets traités
 
- le fait que n’importe qui puisse écrire n’importe quoi sans contrôle aboutit à ce que wikipedia est désormais entre les mains d’un gang qui la contrôle, comme l’a dénoncé Larry Sanger, et comme nous le constatons. Des prises de pouvoir ont eu lieu et on a affaire maintenant au gang des administrateurs qui protègent des groupes idéologiques divers aux idées condamnables : des sectes et théories irrationnelles à la propagande éhontée et au révisionnisme généralisé
 
- le mythe de l’auto-correction a été signalé : celle-ci ne fonctionne pas. Celle-ci est un mythe. Des fausses informations, graves et diffamatoires ont été introduites et sont demeurées des années -voir encore les derniers exemples cités dans les media. Il est clair que des centaines de millions de modifications ne peuvent être surveillées : impossibilité matérielle. Et d’autant que les wikipediens sont loin d’avoir la compétence qui serait requise pour cela.
 
- l’absence de stabilité des articles est encore un défaut accroissant le manque de fiabilité : un article correct peut être écrit par un bon connaisseur d’un sujet. Il sera détruit par l’intervention des suivants qui n’y connaissent rien, ce contribue encore à son manque de fiabilité
 
- la prime donnée à l’ignorance : c’est la loi du nombre qui joue, donc l’opinion commune la plus répandue, ou la plus défendue par les rédacteurs intéressés à la faire valoir, sera celle retenue
 
- le seul critère de wikipedia est la quantité. Ses seuls arguments publicitaires sont le nombre d’articles et le nombre de consultations, invoqués comme supposés faire référence : wikipedia comporte plus d’articles qu’une encyclopédie classique, répètent-ils toujours. C’est incontestable. Mais l’argument ne suffit pas à en faire une « encyclopédie » bien entendu.
 
- illusion que la quantité supplée la qualité : wikipedia ne se vante que de la quantité acquise par l’objet qu’elle fabrique qui est son seul titre de gloire.
 
 
- l’idée farfelue sur laquelle elle repose que tout peut se dire du moment que ça a été déjà dit, que tout peut s’écrire du moment que ça a déjà été écrit quelque part, que tout peut être cité si on en a décidé ainsi (hormis ce qui est censuré, ça va de soi) et que tout le monde en sait autant qu’un spécialiste : absurdité du présupposé d’égalité devant le savoir
 
- son anti-intellectualisme,  et son irrationalisme visibles dans son fonctionnement : dénigrement de toute qualité à quiconque extérieur à la communauté : journalistes, universitaires, spécialistes, experts ne sont jamais reconnus comme possédant des qualités qui feraient défaut aux wikipédiens. Et les publications scientifiques sont systématiquement accusées de répandre autant d'idées fausses que les non-scientifiques du genre wikipedia (sic!) : voir la comparaison permanente faite entre wikipedia et Britannica, ou l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert dont ils affirment qu’elles contiennent autant d’erreurs que wikipedia (sic).
 
 
- en conséquence une absence de fiabilité générale
 
- et un danger bien réel qu’elle serve d’outil de propagande à qui veut s’en emparer ; ce qui est déjà largement réalisé, et nous l’avons montré
 
- au total : son contenu se dégrade avec le temps : à partir d’un premier schéma qui peut être correct, les ajouts cumulés font d’un article, au mieux un patchwork éclectique à peine digne d’un élève du secondaire , au pire un article de propagande tissé de déformations et rédactions partisanes comme relevé par « La Recherche » n° 104 (note 2)
 
Ce qui renvoie à la négation de tout principe d’expertise reconnue et de tout principe d’autorité.  Les experts n’ayant pas plus de poids que les ignorants, la rédaction d’un expert est régulièrement détruite par ces derniers (note 1)
 
Conclusion : un media non fiable et dangereux, qui trompe en se présentant comme une encyclopédie et cherche à s’introduire à l’école.
 
- les diagnostics faits par tous les groupes d’universitaires et chercheurs observant les produits du net pour les évaluer : tous jugent wikipedia de trop mauvaise qualité et la déconseillent. Non fiable, rédigée selon des principes non acceptables, non rigoureux, elle est nuisible et ses principes sont contraires à ceux de l’enseignement et de la recherche, contraires aux principes de l’école et de la république. Elle n’a pas sa place à l’école. Elle ne peut être un outil pédagogique. Ce sont les universitaires et chercheurs des sites : « le Café pédagogique », le site « Cerise », l’INRP, dépendant du Ministère de l’Education nationale, ainsi que des professeurs et des universités, l’association des bibliothécaires et documentalistes, outre de nombreux historiens, philosophes, qui en leur nom propre ou au nom de groupes de recherche, au Canada, aux Etats-Unis, en Suisse, ainsi que l’Encyclopédie de l’Agora etc. ont pris la plume pour dénoncer wikipedia dans de nombreux articles qui ne laissent pas de doute. De même pour les éditeurs. Outre cela, des livres tel celui de Guillaume Lecointre, des articles, des blogs (toutes ces références sont citées sur le blog - note 1) : il y a unanimité pour dire la mauvaise qualité de wikipedia et son caractère fallacieux donc dangereux pour la jeunesse. Il n’est pas un titre de la presse respectable qui n’ait plusieurs fois mis en doute la qualité de wikipedia, signalé ses malhonnêtetés et ses dangers, mis en garde, et jusqu’à la radio et à la télévision même.
 
La tromperie a déjà fait son œuvre : wikipedia est consultée et utilisée par les jeunes élèves, les étudiants, les jeunes journalistes, comme si elle était une source fiable. Tous les professeurs s’en plaignent. Les journalistes également, horrifiés que wikipedia puisse être prise comme argent comptant par les jeunes, piégés par le titre d’ « encyclopédie ».
 
Réponse de wikipedia à l’objection de la tromperie du lecteur ? Wikipedia est irresponsable. C’est au lecteur d’être scrupuleux, de savoir faire le tri et de rectifier ses erreurs.
 
[ argument soutenu dans l’émission de France-culture ; voir : sur France-culture le blog d'Alithia met en question wikipedia ]
 
Wikipedia ne garantit rien. Et on ne peut que constater aujourd’hui que la plupart de ses articles relevant de la connaissance sont ou vides de sens ou faux et orientés de manière très partisane.
 
 
 
Et la garantie qu’est censée offrir une « encyclopédie » qu’en faites –vous, vous Messieurs les responsables de wikipedia ?
 
Ils répondent toujours invariablement qu’ils ne sont pas responsables, -car personne n’est responsable du contenu sur ce media- mais que c’est au lecteur de faire le travail de rétablissement de la vérité qu’aurait dû faire la rédaction mais qu’elle ne fait pas par principe.
 
Incroyable, mais pourtant authentique, ce qui fut redit encore lors de l’émission France-culture par la représentante de wikipedia, comme le disent tous les wikipediens . (note 3)
 
L’élève de collège qui consulte wikipedia doit donc être plus savant et davantage formé que le rédacteur de la soi-disant « encyclopédie » .
 
N’y a-t-il pas là une escroquerie à se décharger sur le lecteur qu’on aura préalablement attiré en lui promettant une « encyclopédie » tout en mettant une notule inaccessible –parmi ses centaines de milliers d’entrées- signifiant que wikipedia ne prétend pas être fiable ?
 
La mention existe, mais ne figure pas sur la page d’accueil, bien entendu, il faut la découvrir par soi-même en fouillant, sans être dirigé , parmi ses millions de références.
 
Est-ce bien honnête ?
 
 
 
Alithia
 
 
 
 
 
note 3 : voir l’émission de France-culture : sur France-culture le blog d'Alithia met en question wikipedia
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires