Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 15:33

propagande et censure
Wikipedia opposée à la prise en compte de la notion de violation des droits de l’homme



santorin.jpgphoto l'Internaute


 
La notion de « Violation des droits de l’homme », est actuellement proposée à suppression, comme nous l’avons signalé précédemment voir [qui rédige wikipedia ? qui la consulte ?]
 

Sur la page correspondante où sont présentés les « arguments » en vue de la suppression, voilà ce que défend un administrateur qui cherche à se faire passer pour juriste de formation (comme il en a fait courir le bruit et comme d’autres administrateurs, pour faire sérieux et gagner en autorité, tel Bradipus, et bien d’autres. Inisheer prétend en effet, savez-vous, avoir une formation en droit : ça ne coûte rien de le dire, et il est facile de mentir puisque ce sont de pures paroles en l'air dont il n'est pas demandé d'apporter des preuves et puisque personne ne vérifie. Ce qui ne suffit pas cependant à assurer la vraisemblance minimale) Donc cet administrateur qui cherche à se faire passer pour juriste et bloque les utilisateurs qui l’insupportent quand ils le contredisent, principalement lorsqu’ils se permettent de rappeler les principes des droits de l’homme sur wikipedia (principes auxquels la France, l’Europe, ses pays francophones, ainsi que ceux d’Amérique, et pas mal d’autres encore ont adhéré, il me semble ) considère que « violation des droits de l’homme » est une catégorie à supprimer.

 

L’ administrateur, Inisheer, partisan de supprimer la référence aux principes des droits de l’homme sur wikipedia donne pour raison ceci sur la page de suppression

 

« les droits de l'homme sont une notion juridique, (sic ; je souligne) certes, mais aux contours trop flous (idem) pour espérer définir clairement une telle catégorie. [[Utilisateur:Inisheer|Inisheer]] :: [[Discussion_Utilisateur:Inisheer|Canal 16]] 30 mai 2007 à 13:19 (CEST) » (sic )

 

Les droits de l'homme sont dits par « le grand spécialiste du droit » Inisheer qui montre là son ignorance abyssale : une notion juridique ( !) mais « floue », car il est bien connu que le droit produit des notions floues : ça ne serait pas, par hasard, la définition d’Inisheer qui serait floue ? et surtout lui un usurpateur , doublé d'un juge dont la mauvaise foi éclate au grand jour ?

 

En contre-partie, le rédacteur qui défend la pertinence d’une catégorie « Violation des droits de l’homme » est bloqué , voir ici et ici

 

Cependant. Il existe sur wikipedia quelques articles de droit parfaitement corrects : qui ont manifestement été rédigés par des rédacteurs connaissant le droit et qui se contentent de retranscrire ce que dit le droit, ses principes, ses conditions d’application ainsi que la jurisprudence.

 
Par exemple cet article sur la Cour européenne des droits de l’homme
 

L’article énonce clairement que la Cour surveille l’application des droits de l’homme dans les Etats européens et est compétente pour sanctionner lorsque les droits ne sont pas respectés (i.e. pour Inisheer : violés, ce qui est synonyme)

 
Mission de la Cour :
 

« Sa mission est de veiller au respect de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales (nom officiel). La Cour européenne des droits de l'homme est compétente lorsqu’un État membre du Conseil de l'Europe, qui a ratifié la Convention et ses Protocoles additionnels (État partie), ne respecte pas les droits et les libertés qui y sont reconnus. »

 

et « Une requête est recevable à condition que : la plainte concerne une violation d'un ou plusieurs droits garantis par la Convention, [..] »

 

Dans cet article où il n’y a, semble-t-il, rien d’inexact, est mentionnée explicitement et constamment la question de la violation des droits de l’homme sous ses divers aspects et dans divers domaines, comme on le voit. Sont précisés le cadre et les conditions du signalement de violations possibles et des sanctions, avec nombreuses citations de jurisprudence à l’appui.

 
 
Ceci montre plusieurs choses :
 

- d’abord que sévit actuellement sur wikipedia la tendance extrême-droite opposée aux droits de l’homme, qui terrorise tous les contributeurs qui voudraient s’opposer et les réduit au silence. Que cette tendance soit davantage composée de la traditionnelle extrême-droite française ou de l’émergente extrême-droite droite islamiste ne change rien à l’affaire, le but et le résultat sont les mêmes, et sur ces points les divers courants de cette tendance extrême-droite sont alliés.

 

- le révisionnisme et la propagande sur wikipedia n’atteignent pas seulement l’histoire et la politique , mais ose s’attaquer au droit

 

- lorsque wikipedia comprend des articles corrects, aucune version n’étant jamais stable (hormis pour les articles de propagande qui sont protégés par la bande d’administrateurs d’ extrême-droite qui ont accédé au pouvoir) ils ne sont pas épargnés par des révisions possibles, c'est à dire dans un sens révisionniste et au service d’une propagande qui vise à ruiner les principes sur lesquels reposent la démocratie

 

Alors, l’article « Cour européenne des droits de l’homme » va-t-il être proposé à suppression ou rédigé à nouveau avec une orientation révisionniste démontrant que cette Cour est parfaitement contestable dans son principe et quant à son travail pour sanctionner les violation des droits de l’homme ?

 

Attendons. M’est avis qu’on n’a pas fini de parler du problème de wikipedia et de ses efforts en vue de saper les références aux droits de l’homme .



Vu l'évolution de wikipedia et l'aggravation des déformations à des fins de propagande de la part des courants d'extrême-droite qui y sévissent, il est peut-être établi que des réseaux travaillent à la déformation de certains sujets pour leur donner cette inflexion
d'extrême-droite avec les différentes variantes de cet engagement...


Alithia

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Paul Bending 07/04/2014 22:47


== Du vol manifeste de la part de wikipédia ! ==


Le texte intégral de la page publié ici par wikipedia est du vol de contenu !


http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.cristobal-colon.net/Colon/C05p10.htm&title=%C2%AB%C2%A0O%C3%B9%20est%20enterr%C3%A9%20christophe%20Colomb%C2%A0%3F%C2%A0%C2%BB


 


Le site cristobal-colon.net est fermé depuis 2011 à cause du piratage effectué principalement par les auteurs de wikipedia.


Sur une autre page concernant Colomb, http://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Colomb la note 84 indique que la page est en archive, c'est faux !! Cette page n'est dans aucun cache, sur aucun
site, puisque le site est fermé et le contenu a été détruit sur notre serveur!!!


Leur formulaire de blocage de site est tout simplement inutile car il est impossible de bloquer un site qui n'existe plus ....


Nous n'avons jamais autorisé quiconque à nous piller ! C'est tout simplement du vol organisé par wikipedia malgré les mentions légales portées au bas de notre page dont le texte est le suivant :


 


"Rappel important : Conformément à l'article L.122-4 du code de la propriété intellectuelle toute représentation ou reproduction non expressément autorisée, intégrale ou partielle et par quelque
procédé que ce soit est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnable par les articles L.335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle. "


 


Ce n'est pas la première fois que nous avons à nous plaindre de ce type de comportement de la part des pilleurs de wikipedia.


C'est à cause du vol incessant sur notre site, effectué principalement par de prétendu rédacteurs de wikipedia qui n'ont pas le courage de lire les ouvrages mentionnés, que le site "L'Amiral de
la Mer Océane" a été fermé au public. Désormais les communications et les transmission informations se font par CD-rom et sur papier, uniquement aux membre de l'association.


Seront-nous obligés d'intervenir en justice pour faire valoir les droits de notre Association et faire retirer cette page de wikipedia ? Depuis 2011, le montant des indemnités pour non-respect
des droits d'auteur correspondant au vol de cette page va finir par devenir important !!


 


ccolonfr@gmail.com


Page en cause :


http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.cristobal-colon.net/Colon/C05p10.htm&title=%C2%AB%C2%A0O%C3%B9%20est%20enterr%C3%A9%20christophe%20Colomb%C2%A0%3F%C2%A0%C2%BB

saussey 16/09/2008 09:54

Bonjour à vous, Sommes nous encore au moyen age, en ces temps d'obscurantisme ? L'homme sait il que ce n'est pas ce que l'homme écrit qui donne naissance aux étoiles... Pourtant ces poussières d'étoiles peuvent méditer sur ces astres qui offrent tant d'énergies.Le droit à la vie, droits de l'homme...Ou en est on ? Encore a se disputer... alors que nous sommes incapables de créer un grain de sable avec nos mains, à partir de rien...Est ce le droit qui délimite le cadre du réel que nous devons voir ?Est ce le droit qui permet à quelques uns de se donner le pouvoir d'exclure la majorité des vrais débats qui pourraient endiguer la misère et les souffrances du monde?Est ce le droit qui donne drouit à ne pas honnorer la parole donnée en s'engageant dans les devoirs qui les appellent.Est ce le droit qui défini comment l'être humain doit aimer la vie donc la respecter?A force de tout voir par des prismes réducteurs, l'homme s'écarte du réel, chassez la nature, nous verrons bien qui aura le dernier mot, lorsque la nature prend la parole, c'est lorsqu'elle est en colère, eet l'homme se retrouve à genoux.Mondialisons la paix, pour une réelle démocratie, une vraie justice, un partage des droits et des devoirs pour gérer l'humanité enfin accessible à tous les peuples.JjS

Austin 06/06/2007 13:11

Sur wk est lancée actuellement une opération pour supprimer la notion de "violation des droits de l'homme" qui seraient soi-disant floue, alors qu'elle est au contraire très claire si on lit les textes. l'avantage de la suppression de la catégorie serait qu'elle effacerait du même coup toute liste (ou tentative d'établir une liste) des pays qui contreviennent aux droits de l'homme. De qui cette proposition peut-elle logiquement émaner ? Qui y a intérêt ? Il suffit de poser la question pour trouver la réponse.En tout cas l'idée de cette suppression est contraire à l'esprit des droits de l'homme qui régissent nos droits nationaux, et permet aussi de passer sous silence l'action des organismes de défense des droits de l'homme qui, de apr le monde, signalent les violations de ces derniers. Ce qui est une lutte pour tenter de défendre les victimes, et qui fait partie des informations auxquelles les lecteurs d'un media normal ont droit, en principe, dans les Etats qui reconnaissent la liberté d'expression.En revanche, effacer ce genre d'informations et empe^cher l'accès, relève d'une tendance bien connue de chacun et bien identifiée.Tout cela semblerait montrer quelle est la tendance la plus forte et la plus déterminée,  sur wk . Et c'est pas joli, car il n'y a pas besoin d'être un chercheur de haut niveau ni un Prix Nobel pour comprendre.

alithia 07/06/2007 12:52

Il y a des wikipediens qui n'ont pas peur du ridicule, en effet. Tel cet administrateur, Inisheer, qui essaye de faire croire qu'il connaîtrait soi-disant quelque chose au droit, comme d'autres à son image, pour déclarer "floue" un des principes fondateurs du droit des Etats nationaux et des institutions internationales et sur lesquels ils se règlent.A partir de ce genre de déclaration, wikipedia prétend réécrire le droit ! Rien que cela ! Qui peut accorder la moindre crédibilité aux réécritures de wikipedia, que soit lors qu'elle réécrit les résultats des sciences diverses (sciences exactes et sciences humaines ou sociales) , lorsqu'elle prétend réécrire le droit, ou réécrire l'actualité selon les penchants de ses cadres qui la contrôlent ?La seule idée de réécrire à son gré tous ces domaines, tous les domaines du savoir, suffit à discréditer wikipedia de manière définitive.Le jugement de l'histoire ne peut être qu'impitoyable avec wikipedia : elle est , de part en part dans son essence même , car c'est écrit dans son projet, dans ses principes, révisionniste. Ce fameux principe de "neutralité" qu'elle proclame , dit "non-négociable" (sic) indique à soi seul le principe du révisionnisme qui est le sien.Encyclopédie originale ? OUi. Au sens où elle prétend réviser tous les domaines du savoir au gré des idéologues qui y ont établie demeure.Entreprise de déformation généralisée, sur tous les sujets, hormis ceux qui ne s'y prêtent pas, t(els les listes de communes d'un pays, ça on peut l'admettre, ou la déclinaison de type disctionnaire de toutes les espèces vivantes, par exemple, ou toutes les listes qu'elle établit de noms communs ou de noms propres) mais certainement et très clairement entreprise de déformation généralisée. , telle est la définition de wikipedia. Et ça commence à se savoir, forcément, comme je le disais en réponse à Raphaël.Alithia

azerty0 06/06/2007 11:29

Bof, la moitié des personnes qui votent pour ou contre la suppression sont pour la conservation, difficile de parler de complot anti-droits de l'homme. Surtout que les partisans de la suppression arguent pour la plupart d'entre eux de l'anachronisme de la catégorie par rapport aux articles qu'elle contient (évènements historiques antérieurs à la notion de droit de l'homme), et non du flou juridique (et tout ça sans compter l'agacement suscité par ceux qui hurlent à la violation des droits de l'homme). Le blog gagnerait beaucoup à faire des critiques de bonne foi.

alithia 06/06/2007 12:21

Je n'ai jamais parlé de "complot" ce n'est certainement pas mon vocabulaire ni ma manière de penser (je ne suis pas une wikipedienne).Certains votent contre ? Oui il y a des gens corrects sur wk. Peu, car wk les fait fuir, mais il y en a. Le problème c'est qu'ils sont systématiquement réduits au silence par ceux qui détiennent le pouvoir. Et qui font valoir des points de vue tels que "cessez de hurler à la violation des droits de l'homme" car "c'est inutile". Argument bien connu. Alithia

charles 06/06/2007 00:04

Alithia, Merci pour votre réponse qui a le mérite d'être claire sur le rapport principe/ application. Pour nos lecteurs attentifs et même ceux de wiki, je les renvoie à cette précision sur la situation de la France, qui ne manque pas d'intérêt. On la trouve sur un site officiel de l'Etat et cela ne manque pas d'intérêt. Voici le lien, et le texte que je me permets de citer pour les lecteurs pressés: http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/approfondissements/declaration-droits-homme-du-citoyen-preambule-constitution-1946.html Bonne lecture à tous. Charles   La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et le préambule de la constitution de 1946 Le préambule de la constitution de la Vème République mentionne l’attachement du peuple français "aux droits de l’homme et aux principes de la Souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la constitution de 1946". Cette double référence figurait elle-même dans la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 qui habilitait le gouvernement du général de Gaulle, investi le 1er juin de la même année, à établir une nouvelle constitution. Afin que cette délégation du pouvoir constituant ne soit pas un blanc-seing, la loi constitutionnelle en définissait le cadre, indiquant que "l’autorité judiciaire doit demeurer indépendante pour être à même d’assurer les libertés essentielles telles qu’elles sont définies par le préambule de la constitution de 1946 et par la Déclaration des droits de l’homme à laquelle elle se réfère". Cette disposition visait ainsi à garantir le respect des droits fondamentaux par le nouveau régime politique. En reprenant ces références, la constitution de la Vème République devait satisfaire à cette exigence, d’autant que le Conseil constitutionnel allait se fonder sur ces textes pour ériger certains des principes qu’ils contiennent en principes à valeur constitutionnelle. 1. Des contextes d’élaboration et des principes différents Compte tenu du contexte dans lequel ils ont été rédigés, ces deux textes énoncent des principes de natures différentes. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 a été rédigée par l’Assemblée nationale constituante issue des trois assemblées convoquées par le Roi dans le cadre des Etats généraux. Cette déclaration, inspirée par les principes de la philosophie des Lumières, définit les droits naturels de l’homme (la liberté, l’égalité, la propriété) et les droits politiques du citoyen qui portent sur l’organisation de la société. Le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 a été rédigé au lendemain de la Libération. Il énonce pour sa part des principes politiques de nature économique et sociale et des principes régissant l’organisation des relations internationales, qui s’inspirent du programme défini par le Conseil National de la Résistance (CNR) à la fin de la seconde guerre mondiale. 2. Les droits inaliénables et politiques reconnus par la Déclaration de 1789 Parmi les "droits naturels, inaliénables et sacrés de l’homme ", la Déclaration de 1789 reconnaît l’égalité des hommes en droits (art. 1er), la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression (art. 2). Elle vise ainsi à protéger les hommes de l’arbitraire et à garantir le respect de leurs droits par des juridictions impartiales appliquant les principes et les peines définis par la loi et respectant le principe de la présomption d’innocence (art. 7 à 9). Elle pose également le principe de la liberté d’opinion (art. 10) et de la liberté d’expression (art. 11), ainsi que le droit à la sûreté (art. 12) que l’on nomme sécurité aujourd’hui. Quant aux droits reconnus aux citoyens, ils portent sur l’organisation politique de la société. Celle-ci doit être fondée sur le principe de la Souveraineté nationale. Dans ce cadre, les différents pouvoirs émanent de la Nation, une et indivisible (art. 3), le principe de la séparation des pouvoirs doit être garanti (art. 16) et la loi, en tant qu’expression de la volonté générale, est la norme de référence du système juridique, car "tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation " (art. 6). Enfin, la Déclaration de 1789 reconnaît au citoyen le droit au consentement à l’impôt et pose le principe de l’égalité devant les charges publiques (art. 14), ainsi que celui de l’égalité d’accès aux emplois publics (art. 6). Elle reconnaît enfin aux citoyens le droit de demander compte à tout agent public de son administration (art. 15). 3. La reconnaissance de droits socio-économiques par le préambule de 1946 Le préambule de la Constitution de 1946 vise davantage à affirmer des droits de nature économique et sociale que des droits individuels. Il reprend, pour l’essentiel, les principes énoncés par la Déclaration des droits de l’homme qui figurait en tête du projet de Constitution rejeté par référendum le 5 mai 1946. Cette déclaration était composée de 39 articles distinguant les "libertés" et "les droits sociaux et économiques". Ainsi, le préambule fait référence aux droits et libertés reconnus par la Déclaration des droits de 1789 et aux principes fondamentaux reconnus par les lois de la République avant d’énoncer une série de principes politiques économiques et sociaux "particulièrement nécessaires à notre temps ". Bien que les "principes fondamentaux reconnus par les lois de la République " n’aient pas été précisément énoncés par les rédacteurs de la Constitution de 1946, le Conseil constitutionnel s’est fondé sur cette notion pour définir dans sa jurisprudence un certain nombre de principes à valeur constitutionnelle tirés des grandes lois adoptées par le Parlement sous la IIIème République. Enfin, le préambule de la Constitution de 1946 énonce les principes considérés "comme particulièrement nécessaires à notre temps ". Ceux-ci portent principalement sur les droits des travailleurs et les droits sociaux, mais ils concernent également le droit international. Sont ainsi mentionnés : le droit au travail et à l’emploi, le droit syndical, le droit de grève, le droit de participer à la détermination collective des conditions de travail ainsi qu’à la gestion des entreprises, la nationalisation des monopoles de fait ou des services publics nationaux, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs, notamment pour l’enfant, la mère et les personnes âgées, l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. Enfin, le préambule de la constitution de 1946 définit certains principes tenant aux relations internationales de la France : il reconnaît ainsi le droit d’asile aux personnes persécutées en raison de leur action en faveur de la liberté, rappelle le respect par la République française des règles du droit public international et pose le principe du consentement de la France aux limitations de Souveraineté nécessaires à l’organisation et à la défense de la paix ; il définit également le cadre des relations entre la métropole et les colonies en vue de leur évolution vers l’autodétermination au sein de l’Union française.